Megachurch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une megachurch (parfois francisée mégachurch), mégaéglise ou méga-église[1], est une église protestante, généralement chrétienne évangélique, comptant plus de 2 000 personnes dans son assemblée[2],[3].

Histoire et définition[modifier | modifier le code]

Lakewood Church, avec ses 16 000 places assises.

L'histoire des megachurches remonte aux "auditorium churches" du début du 19e siècle[4], mais, en général, on la fait commencer proprement vers 1950[5]. Ce sont des églises chrétiennes, de courant protestant, généralement évangélique, avec une assistance hebdomadaire de plus de 2 000[6] , [7] , [8]. Si certaines églises catholiques dépassent 2000 personnes à la messe du dimanche, elles ne sont généralement pas considérées comme des megachurches en raison du caractère protestant de la définition[9].

La révolution des megachurches a lieu dans les années 1980 grâce à des télévangélistes vedettes et au développement de la télévision par câble et par satellite. Ces méga-églises deviennent des empires financiers qui, en parallèle du culte, investissent le terrain politique (tels les télévangélistes Pat Robertson ou Jerry Falwell dont l'organisation politique Moral Majority a contribué à l'élection à la présidence des États-Unis de Ronald Reagan et de George W. Bush[10]), le terrain culturel et éducatif (bibliothèques, garderies, gymnases, cafétérias[11], parc thématique Heritage USA (en) de Jim Bakker (en), collège biblique de Jimmy Swaggart (en), université d'Oral Roberts) et le terrain humanitaire (Robert Schuller (en) et sa Crystal Cathedral). Mais s'il marque durablement le paysage religieux et continue de se développer en Amérique latine, en Afrique, en Europe et en Asie, le télévangélisme à travers ces megachurches reste au XXIe siècle un phénomène minoritaire menacé par diverses dérives (surenchère au gigantisme et au star system avec des dirigeants impliqués dans des scandales, repli identitaire)[12].

Nombre[modifier | modifier le code]

Le Leadership Network contient un répertoire de toutes les mégaéglises évangéliques du monde (hors Canada et USA), sur son site web [13]. Cette liste mondiale en compte plus de 270. L’Hartford Institute possède les répertoires du Canada et des USA. La liste américaine compte plus de 1 668 mégaéglises [14]et la liste canadienne, 22[15]. Au Burkina Faso, le Centre International d’Évangélisation de Ouagadougou, comptait 6 000 membres en 2010[16]. Au Canada, l'Église Nouvelle Vie de Longueuil, comptait 4 000 membres en 2011[17]. En Belgique, en 2008, l’Église La nouvelle Jérusalem de Bruxelles, comptait environ 3 000 membres et plus de 26 églises annexes dans plusieurs pays en 2008[18]. En France, l’Église Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse comptait 2 200 membres en 2015[19].

Gigachurch[modifier | modifier le code]

Dans certaines de ces mégaéglises, plus de 10 000 personnes se rassemblent en même temps. On parle alors de Gigachurch[20] ,[21],[22]. C'est le cas, par exemple, des églises Yoido Full Gospel Church à Seoul en Corée du Sud avec 12,200 places [23], Lakewood Church à Houston, aux États-Unis avec 16,000 places [24] ou de Faith Tabernacle à Lagos au Nigeria avec 50,000 places [25].

Implication sociale[modifier | modifier le code]

Les mégaéglises et les ONG chrétiennes qu'elles soutiennent occupent une place importante dans l'humanitaire chrétien local et international[26].

Critiques[modifier | modifier le code]

Certains critiques parlent des mégaéglises comme de « McChurch »[27] (en référence à la société McDonalds) : le côté événementiel ou consumériste est accusé de reléguer au second plan l'aspect religieux. Pour Al Sharpton, pasteur évangélique engagé en politique, ces églises se concentrent sur la morale personnelle, et ignorent les problèmes de justice sociale[28]. L'épisode Sans foi ni toit de la série les Simpsons caricature ces églises, en mettant en scène des publicités et des changeurs d'argent dans une église luxueuse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Religion aux Etats-Unis: plus de 1.200 « méga-églises » protestantes », sur religion.info, (consulté le 27 avril 2017)
  2. Hartford Institute for Religion Research
  3. L.B.S., « le modèle des megachurches essaime à travers le monde », sur La Croix, (consulté le 26 avril 2017)
  4. Anne C. Loveland, Otis B. Wheeler, From Meetinghouse to Megachurch: A Material and Cultural History, University of Missouri Press, USA, 2003, p. 35
  5. (en-US) « Exploring the Megachurch Phenomena: Their characteristics and cultural context », Hirr.hartsem.edu (consulté le 6 février 2010)
  6. Bryan S. Turner, The New Blackwell Companion to the Sociology of Religion, John Wiley & Sons, USA, 2010, p. 251
  7. Gary Laderman, Luis León, Religion and American Cultures: Tradition, Diversity, and Popular Expression, 2nd Edition [4 volumes], ABC-CLIO, USA, 2014, p. 363
  8. Anne C. Loveland, Otis B. Wheeler, From Meetinghouse to Megachurch: A Material and Cultural History, University of Missouri Press, USA, 2003, p. 3
  9. (en-US) « Megachurch Definition », Hirr.hartsem.edu (consulté le 6 février 2010)
  10. Brian Steensland, Philip Goff, The New Evangelical Social Engagement, OUP USA, 2014, p. 111
  11. (en) George Thomas Kurian, Mark A. Lamport, Encyclopedia of Christianity in the United States, Volume 5, Rowman & Littlefield, USA, 2016, p. 1477
  12. Sébastien Fath, Dieu XXL. La révolution des megachurches, Autrement, , 194 p..
  13. Warren Bird, World Megachurches, Site web leadnet.org, USA, consulté le 13 février 2016
  14. Hartford Institute, Database of Megachurches in the U.S., Site web hartfordinstitute.org, USA, consulté le 13 février 2016
  15. Hartford Institute, Megachurches of Canada, Site web hartfordinstitute.org, USA, consulté le 13 février 2016
  16. La Croix.com 8 octobre 2010
  17. Caroline Côté, Journal Le Courrier du Sud, Église Nouvelle Vie : 4000 fidèles au rendez-vous, Canada, 3 février 2011, pages 4 et 5
  18. Demart 2008
  19. Anne Ducellier, Journal lalsace.fr, Une église évangélique de 7000 m² inaugurée à Mulhouse, France, 10 mai 2015
  20. Sam Hey, Megachurches: Origins, Ministry, and Prospects, Wipf and Stock Publishers, USA, 2013, page 265
  21. Ed Stetzer, Megachurch Research - Terminology, Journal christianitytoday.com, USA, 9 octobre 2008
  22. Alicia Budich, From Megachurch to "Gigachurch", cbsnews.com, USA, 6 avril 2012
  23. Stanley D. Brunn, The Changing World Religion Map: Sacred Places, Identities, Practices and Politics, Springer, USA, 2015, p. 2334
  24. John Leland, A Church That Packs Them In, 16,000 at a Time, nytimes.com, USA, 18 juillet 2005
  25. Barnaby Phillips, Church of the 50,000 faithful, news.bbc.co.uk, UK, 30 novembre 1999
  26. Sébastien Fath, Dieu XXL, la révolution des mégachurches, Édition Autrement, France, 2008, pages 42 et 116
  27. Robert McClory, The Chicago Reader, "Superchurch", USA, 6 aout 1992
  28. (en-US) Associated Press, « Black Leaders Blast Megachurches, Say They Ignore Social Justice », (consulté le 5 novembre 2006)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « Hillsong Pastor Brian Houston Announces Australia Megachurch's Expansion to So. California », The Christian Post,‎ (lire en ligne)
  • (en) « Hillsong plants new church in Cape Town », Christian Today,‎ (lire en ligne)
  • Frédéric Dejean, « La megachurch : un objet géographique », sur Géographie des religions : Approche spatiale des religions et du fait religieux,
  • Sarah Demart, « Le “combat pour l’intégration” des églises issues du Réveil congolais (RDC) », Revue Européenne des Migrations Internationales, vol. 24, no 3,‎ , p. 147-165 (lire en ligne)
  • [Economist 1er novembre 2007] (en) « O come all ye faithful », Economist,‎ (lire en ligne)
  • Sébastien Fath, Dieu XXL, la révolution des mégachurches, Paris, Autrement, (ISBN 978-2746709737, présentation en ligne)
  • (en) Sebastien Fath, French megachurches: a specific social framework? Between melting pot and gated communities, (lire en ligne)
  • [Hartford Institute] (en) « Megachurches », sur Hartford Insitute for Religion Research
  • (en) « World Megachurches », sur Leadership Network
  • (en) Robert Marquand, « In a France suspicious of religion, evangelicalism’s message strikes a chord », CSMonitor.com,‎ (lire en ligne)
  • [La Croix.com 8 octobre 2010] « Dix voix qui comptent sur la planète évangélique », La Croix.com,‎ (lire en ligne)
  • [Libération, 27 aout 2012] Bernadette Sauvaget, « Charisma les mystères d’une mégaéglise », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  • (en) Adam Smith, « Hillsong United: How a local phenomenon became a global movement... without losing its roots », Relevant, no 49,‎ (lire en ligne)