Fraternité sacerdotale Saint-Josaphat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
FSSJK

La Fraternité sacerdotale Saint-Josaphat-Koncévitch (FSSJK) — en alphabet cyrillique ukrainien : Братство традиціоналістів Святого Йосафата, Bratstvo tradytsionalistiv Svyatogo Yosafata —, placée sous le patronage de saint Josaphat Koncévitch (1584-1623), est une société sacerdotale catholique ukrainienne de rite oriental slavon (rite grec de langue slave), de vie commune sans vœux — à l’exemple des sociétés des Missions étrangères de Paris ; elle fut fondée en l’an 2000 et a pour but principal la formation de prêtres. Son institution est similaire à celle de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX), la FSSJK étant officiellement sujette et alliée à la FSSPX et est sa représentante en Ukraine.

Le supérieur de la FSSJK est le père Basile Kovpak. Le recteur du séminaire — situé à Lviv, est le père Volodymyr Voznyuk. L’ordination aux ordres sacrés des séminaristes est conférée par les évêques de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X dont le supérieur s’est vu offrir l’autorité spirituelle sur la Fraternité Saint-Josaphat.

En 2007, le père Basile Kovpak a été excommunié de l'Église catholique[1].

Le nombre de prêtres incardinés dans ses rangs en 2009 était de quinze, à cela faut-il ajouter un nombre inconnu de prêtres qui ont rallié la Fraternité ou lui sont alliés. La branche religieuse féminine est composée des Sœurs Basiliennes. Le nombre de séminaristes en 2009 était de dix-sept.

On peut estimer le nombre de fidèles à quelques milliers, bien que leur nombre soit en augmentation. La FSSJK possédait en l’année 2009, quinze églises et dix autres lieux de cultes.

La FSSJK subit régulièrement les condamnations et les excommunications sur instigation de prélats ukrainiens opposés à la FSSJK et ralliés aux réformes du concile Vatican II et partisans d'une dé-latinisation du rituel de l’Église ukrainienne ce que refuse la FSSJK qui continue d'observer les décisions du Magistère d'avant le concile Vatican II et est favorable au maintien des coutumes et traditions d'origine latine qui se sont introduites dans l'Église grecque catholique à partir de sa reconnaissance par Rome. La FSSJK soutient aussi le devoir de rechercher et favoriser la conversion des « schismatiques orientaux », une position soutenue par monseigneur Marcel Lefebvre et la FSSPX.

En décembre 2011, l'abbé Stehlin de la FSSPX annonce deux ordinations sacerdotales et deux ordinations diaconales à venir, par Mgr Tissier de Mallerais[2]. En avril 2013, il annonce le chiffre de 20.000 fidèles desservis[3]. En 2014, il annonce que la FSSJK compte 20 prêtres, et dessert 24 chapelles[4].

En 2018, la FSSPX annonce sur son site officiel que Mgr Fellay a ordonné deux diacres et un prêtre pour la FSSJK le 1er mai[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.catholicculture.org/news/features/index.cfm?recnum=54919
  2. District de France FSSPX, « Lettres publiées par l'association "Missions" », sur laportelatine.org (consulté le 8 mai 2018)
  3. « Missions », Missions,‎ (lire en ligne)
  4. District de France FSSPX, « L'Abbé Karl Stehlin quitte la Maison autonome des Pays de l'Est : lettre d'Adieu et humble demande », sur laportelatine.org (consulté le 8 mai 2018)
  5. « Ukraine : ordinations pour la Fraternité Saint-Josaphat | FSSPX.Actualités / FSSPX.News », sur fsspx.news (consulté le 8 mai 2018)

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]