Chantal Gallia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chantal Gallia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Chantal Gallia, alias La Gallia, née le à Constantine (Algérie française), est une chanteuse, imitatrice et humoriste française des années 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chantal Gallia est une imitatrice des années 1970 et 1980. Durant cette période, elle participe de nombreuses fois à L'Académie des neuf, Numéro un ou encore Les Jeux de 20 heures. En 1978, elle décroche un petit rôle dans le film de Nicole de Buron Vas-y maman.

Elle collabore dans les années 1990 avec Thierry Sforza[1] qui lui écrit des textes pour son spectacle J'annonce, j'abats joué pendant 3 mois à Paris en 1992 au Théâtre de la Renaissance (mise en scène Roger Louret).

Elle s'est à nouveau produite 3 mois de novembre 1992 à janvier 1993, toujours sur des textes de Thierry Sforza[2], au Théâtre Michel à Paris dans un spectacle intitulé Non mais je rêve.

Elle a eu ensuite une fille et a depuis arrêté sa carrière.

Voix imitées[modifier | modifier le code]

[Liste non exhaustive, en cours de travail]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1976
    • Naître ou ne pas naître (3 min 50 s) Adapté de Baby Or Not Baby par Yves Lecoq
    • Pas d'mari pour Mimi (2 min 45 s) paroles et musique Yves Lecoq
  • 1977 : 2 pochettes recto différentes
    • Amoureusement vôtre (2 min 50 s) Texte parodique de Chantal Gallia
    • Tout un programme ! (2 min 45 s) Texte original de Chantal Gallia
  • 1978 : Disque sorti sous le nom de "La Gallia"
    • La chanteuse noire (3 min 38 s) Texte cosigné Chantal Gallia et Jacques Plait
    • Slow nu (2 min 45 s) Texte cosigné Chantal Gallia et Jacques Plait
  • 1980
    • Disco cloche (3 min 32 s) Texte Chantal Gallia
    • S.O.S...je suis là (3 min 34 s) paroles et musique Yves Lecoq
  • 1983
    • La salsaméricain (2 min 52 s) Texte cosigné Chantal Gallia et Bernard Itic
    • Bidon, pipi, violon (3 min 30 s) Texte cosigné Chantal Gallia et Bernard Itic
  • 1987
    • La mémoire qui chante (2 min 52 s) Texte cosigné Chantal Gallia et Bernard Itic
    • La mémoire qui chante (3 min 30 s) Texte cosigné Chantal Gallia et Bernard Itic

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie de Thierry Sforza », sur www.musiqueenligne.com (consulté le 17 mai 215)
  2. « Biographie de Thierry Sforza », sur www.musiqueenligne.com (consulté le 17 mai 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]