Carl Sandburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant américain image illustrant un poète
Cet article est une ébauche concernant un écrivain américain et un poète.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Carl Sandburg
Carl Sandburg NYWTS.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
Flat RockVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Lombard (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinctions

Carl August Sandburg, né le à Galesburg, Illinois, de parents suédois, et mort le , à son domicile, à Flat Rock, Caroline du Nord, est un poète, historien, écrivain américain d'origine suédoise, époux de Lilian Steichen (1883-1977).

Biographie[modifier | modifier le code]

N'ayant pas eu les moyens de faire des études, Carl Sandburg voyage à travers les Etats-Unis à partir de treize ans et effectue plusieurs petits boulots avant de rejoindre l'armée pendant quelques mois. Ce n'est qu'ensuite qu'il commence ses études à Lombard College pour devenir journaliste. Sandburg fut également l'un des organisateurs du parti social démocratique avant de devenir membre du "Chicago Literary Renaissance", un groupe composé de natifs de la ville de l'état Illinois, dont les écrits en reflètent la culture. C'est ainsi que Carl Sandburg devient non seulement écrivain mais aussi biographe et poète à succès.

Au cours de sa carrière, il remporte deux fois le prix Pulitzer, l'un pour la biographie qu'il fait d'Abraham Lincoln (Abraham Lincoln: The War Years), et l'autre pour l'un de ses recueils de poésie, The Complete Poems of Carl Sandburg.

La plupart de ses poèmes, comme Chicago, ont pour thème cette ville qu'il connaît particulièrement par son travail de journaliste-reporter au Chicago Daily News et au Day Book.

Citation[modifier | modifier le code]

Jack Kerouac fait référence à Sandburg dans son roman Docteur Sax publié en 1959. En décrivant le vampirique comte Condu, il écrit :

« il avait un faux air de Carl Sandburg […] Carl Sandburg affublé d'un chapeau noir » dans le chapitre 14 du premier livre (Les fantômes de la nuit de Pawtucketville).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

Poésie, chansons[modifier | modifier le code]

  • In Reckless Ecstasy (1904)
  • Chicago Poems (1916)
  • Cornhuskers (1918)
  • Smoke and Steel (1920)
  • Slabs of the Sunburnt West (1922)
  • Selected Poems (1926)
  • The American Songbag (1927), chansons de folk
  • Good Morning, America (1928)
  • The People, Yes (1936)
  • The New American Songbag (1950), chansons de folk
  • Complete Poems (1950)
  • Harvest Poems (1950)
  • Honey and Salt (1963)
  • Breathing Tokens (1978)

Histoires pour enfant[modifier | modifier le code]

  • Rootabaga Stories (1920)
  • More Rootabaga Stories (1923)

Histoire, biographie[modifier | modifier le code]

  • Abraham Lincoln: The Prairie Years (1926)
  • Steichen the Photographer (1929)
  • Mary Lincoln: Wife and Widow (1932)
  • Abraham Lincoln: The War Years (1939)

Autobiographie[modifier | modifier le code]

  • Always the Young Strangers (1953)
  • The Letters of Carl Sandburg (1968), correspondance
  • Ever the Winds of Chance (1983), autobiographie commencée par Sandburg, complétée par Margaret Sandburg et George Hendrick

Essai, préface[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :