Litteris et Artibus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Litteris et Artibus
Illustration.
1860 : Carl Anders Rhodin (sv), premier lauréat suédois de la médaille du mérite Litteris et Artibus.
« Litteris et Artibus »
médaille des arts et des lettres
Conditions
Décerné par Drapeau de la Suède Suède
Type distinction honorifique
Décerné pour contributions artistiques à caractères exceptionnels essentiellement axées vers la musique, le théâtre et la littérature
Éligibilité artistes lyriques, musiciens, acteurs
Détails
Statut annuel
Statistiques
Création 1852/1853 par le prince héritier Charles, futur Charles XV
Première attribution 1860
Ordre de préséance
Distinctions liées Hovsångare, Medaljen för tonkonstens främjande, Svenska grammofonpriset
Louise Michaëli (sv), médaille Litteris et Artibus 1869.
Jackson Haines (de), Litteris et Artibus 1867.

Litteris et Artibus, expression latine que l'on peut approximativement traduire par « arts et lettres », se réfère à une médaille honorifique royale en argent massif plaqué or attribuée par la maison Bernadotte et originairement conçue aux alentours de 1852-53 par le prince héritier Charles, futur Charles XV. Décernée ponctuellement depuis 1860, elle récompense tout bénéficiaire élu au titre de « contributions artistiques — à caractères exceptionnels — essentiellement axées vers les domaines musicaux, théâtraux et littéraires ». Sa face externe représente le buste royal du souverain régnant assorti de l'inscription latine Litteris et Artibus insérée au sein d'une couronne de lauriers. Agrémentée d'un large ruban bleu, elle s'appose traditionnellement au niveau du décolleté.

Historique[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

En 1853, le prince héritier et futur roi de Suède Charles XV institue un Prix du mérite intitulé Pro Litteris et Artibus. Passionné d'arts créatifs et naviguant lui-même dans les sphères artistique en qualité de poète et peintre à ses heures, son règne se voit ponctué par les progrès issus de l'industrialisation ainsi que par maints développements d'ordre juridique et politique baignant sur fond de liberté religieuse prééminente.

La distinction est initialement octroyée par l'Académie royale des arts (Kungliga Akademien för de fria konsterna) en transitant préalablement par la maison Bernadotte.

Descriptif[modifier | modifier le code]

La conception actuelle remonte à 1860. À ses débuts, la médaille est d'abord fabriquée en or 14 carats et sa dimension est de 31,2 mm de diamètre alors que son poids est de 30,6 grammes. De nos jours, la version se décline en argent plaqué or. Le revers de la médaille comporte l'inscription Litteris et Artibus entouré d'une couronne de lauriers apposée sur le buste de l'actuel souverain Carl XVI Gustaf.

Modalités[modifier | modifier le code]

La décoration est décernée au cours d'une cérémonie consacrée qui se tient deux fois par année. La première a lieu le et la seconde le . Lors de chaque session, cinq lauréats sont à chaque fois nominés. La même cérémonie comprend également l'attribution de deux prix connexes :

  1. Serafimermedaljen : médaille de l'ordre du Serafin
  2. HM Konungens MEDALJ : médaille octroyée par Sa Majesté le Roi

Concordance[modifier | modifier le code]

L'Autriche accorde également une distinction apparentée appelée Österreichisches Ehrenkreuz für Wissenschaft und Kunst 1. Klasse "Litteris et Artibus".

Lauréats[modifier | modifier le code]

Carl XVI Gustaf[modifier | modifier le code]

Gustaf VI Adolf[modifier | modifier le code]

Gustaf V[modifier | modifier le code]

Oscar II[modifier | modifier le code]

Charles XV[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Penn Library exhibitions Marian Anderson: A Life in Song » (consulté le 19 février 2015)
    « ... and in 1952 received from King Gustav of Sweden his government's "Litteris et Artibus" medal. »
  2. (en) « People, Jan. 11, 1937 », Time,‎ (lire en ligne)
    « In Council of State King Gustaf of Sweden decorated Cinemactress Greta Garbo with the nation's gold medal litteris et artibus, highest Swedish award for artistic achievement. »
  3. « Nouvelles diverses - Etranger », Le Ménestrel,‎ , p. 374 (lire en ligne).