Roscoe Carlyle Buley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
R. Carlyle Buley
RCBuley1962a.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Georgetown, Floyd County, Indiana (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
IndianapolisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Roscoe Carlyle Buley ( à Georgetown, Floyd County, dans l'Indiana - à Indianapolis, Indiana) est un historien et pédagogue américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de David M. Buley – un professeur d'école originaire de l'Indiana – et de Nora (Keithley) Buley, Roscoe Carlyle Buley est diplômé de la Vincennes Lincoln High School en 1910. Il a reçu son bachelor en 1914 et son master en 1916 à l'université de l'Indiana[1].

Pendant la Première Guerre mondiale, il passe une année dans l'US Army Signal Corps. Il épouse Esther Giles (1898-1921) à son retour aux États-Unis, en 1919. Après la mort  de cette dernière en 1921, il épouse Evelyn Barnett (14 janvier 1904 – 28 février 1989). Il enseigne l'histoire dans le secondaire, à Delphes et à Muncie, Indiana, et à Springfield, dans l'Illinois, avant de recevoir son doctorat, à l'université de Wisconsin–Madison en 1925.

Entre 1925 et 1964, Roscoe Carlyle Buley est professeur d'histoire à l'université de l'Indiana, devenant professeur émérite en 1964. il meurt le 25 avril 1968, à l'âge de 74 ans[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il remporte le prix Pulitzer d'histoire en 1951 pour son ouvrage en deux volumes intitulé de The Old Northwest: Pioneer Period 1815–1840.

Il obtient aussi le prix Elizur Wright pour The American Life Convention, 1906-1952: Study in the History of Life Insurance publié en 1953.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « R. Carlyle Buley » (voir la liste des auteurs).

  1. a et b « Memorial Tribute to R. Carlyle Buley », Indiana Magazine of History, vol. 64, no 4,‎ , p. 323–326 (DOI 10.2307/27789542, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]