Herbert Feis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Herbert Feis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Winter ParkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Herbert Feis () est un historien et économiste américain. Il spécialiste d'histoire diplomatique américaine contemporaine.

Économiste auprès des présidence de Hoover et Roosevelt, il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages historiques consacrés à l’histoire diplomatique et économique, essentiellement américaine. Herbert Feis remporte en 1961 le prix Pulitzer d'histoire pour Between War and Peace: The Potsdam Conference, publié l'année précédente aux Princeton University Press[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Herbert Feis naît à New York et grandit dans le Lower East Side. Ses parents, Louis Feis et Louise Waterman Feis, sont des immigrants français, aux origines judéo-alsaciennes, venus aux États-Unis à la fin du XIXe siècle.

Il est diplômé de Harvard, docteur en 1921[2]. Il épouse la petite-fille du 20e président des États-Unis James A. Garfield[3] qui est à la présidence quelques mois en 1881, se faisant assassiner le 19 septembre de cette même année.

Il est le conseiller en économie pour les affaires internationales du Département d'État des États-Unis pendant les mandats de Herbert Hoover et de Roosevelt à la présidence, de 1931 à 1946[2].

Il poursuit en parallèle une carrière d'historien, publiant sur l'histoire diplomatique américaine contemporaine. son ouvrage Between War and Peace: The Potsdam Conference, prix Pulitzer d'histoire en 1961, retrace l'histoire de la Conférence de Potsdam.

Herbert Feis meurt le 2 mars 1972 à Winter Park, en Floride.

Le Herbert Feis Award, est décerné chaque année depuis 1984 par l'American Historical Association. Il a pour objectif de reconnaître l'apport des travaux récents réalisés par des acteurs de la public history, ou par des chercheurs indépendants[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Herbert Feis, The Settlement of Wage Disputes, (lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, Europe, the world's banker, 1870-1914: an account of European foreign investment and the connection of world finance with diplomacy before the war, Yale University Press, (lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, The changing pattern of international economic affairs, Harper & Brothers, (lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, Seen from E. A.: Three International Episodes, Knopf, (lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, The Spanish Story, Alfred A. Knopf, (lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, Road to Pearl Harbor: The Coming of the War Between the United States and Japan, Princeton University Press, (ISBN 9781400868285, lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, China Tangle: The American Effort in China from Pearl Harbor to the Marshall Mission, Princeton University Press, (ISBN 9781400868278, lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, Churchill Roosevelt Stalin, Princeton University Press, (lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, Between War and Peace: The Potsdam Conference, Princeton University Press, (ISBN 9780691056036, lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, Japan subdued: the atomic bomb and the end of the war in the Pacific, Princeton University Press, (lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, The Atomic Bomb and the End of World War II, Princeton University Press, (ISBN 9780691056012, lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, 1933: Characters in Crisis, Little, Brown, (lire en ligne)
  • (en) Herbert Feis, From trust to terror: the onset of the cold war, 1945-1950, Norton, (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dennis Yergler, Herbert Feis, Wilsonian internationalism, and America's technological-democracy, P. Lang, (ISBN 9780820420783, lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Herbert Feis », sur pulitzer.org (consulté le 28 août 2017)
  2. a et b (en-US) Gaddis Smith, « A history of the cold war by a “shackled historian” », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  3. « Herbert Feis », American Authors by Answers.com, sur American Authors by Answers.com, Answers.com,
  4. « Herbert Feis Award », American Historical Association (consulté le 29 mars 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]