Frederick Jackson Turner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un historien
Cet article est une ébauche concernant un historien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Frederick Jackson Turner
Frederick Jackson Turner.jpg

Frederick Jackson Turner

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
San MarinoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Andrew Jackson Turner (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Herbert Baxter Adams (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Frederick Jackson Turner () était un historien américain. Il a enseigné à l'Université de Madison (Wisconsin).

Il publie en 1893 un livre qui souligne l'importance de la frontière (Frontier) dans la construction de l'identité du peuple américain : sa réécriture de l'histoire américaine qui s'articule autour de la conquête de l'Ouest s'oppose ainsi à l’interprétation de l’« École Teutonique » (« Teutonic School ») selon laquelle la démocratie américaine trouve son origine dans l’Allemagne médiévale et à l’« Eastern Establishment » qui interprète l’histoire américaine en fonction de l’Est, voire de l’Europe[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nathalie Massip, « La “nouvelle histoire de l’ouest” : ré-interprétation, transmission, réception », Cercles, vol. 24,‎ , p. 103-117

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]