Stanley Karnow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stanley Karnow
Stanley Karnow (2009).jpg
Stanley Karnow
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
PotomacVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Arme
Conflit
Distinction

Stanley Karnow, né le à Brooklyn, New York, et mort le à Potomac[1], est un journaliste et historien américain.

Famille[modifier | modifier le code]

Né dans une famille juive[2], il épouse en 1948 la femme de lettres française Claude Sarraute (née en 1927), fille de l'avocat Raymond Sarraute (1902-1985) et de l'écrivain d'origine juive russe Nathalie Sarraute (1900-1999). Ils divorcent en 1955[3].

Karnow épouse ensuite Annette Kline (décédée en 2009). Ensemble, ils ont un garçon et une fille[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1948, il s'inscrit dans une université parisienne, où il commence à écrire des dépêches pour des journaux et des magazines américains[2]. À partir de 1959, Karnow est correspondant notamment pour Time et Life. Il couvre notamment la guerre d'Algérie.

Il est présent au Vietnam en juillet 1959, lorsque les premiers Américains sont tués par le Vietcong. Karnow est placé sur une liste noire qui est indiqué comme l'un des principaux adversaires du président américain Richard Nixon.

En 1983, il publie Vietnam: A History (Histoire de la guerre du Vietnam) et participe à l'organisation de programmes de télévision sur la guerre du Viêt Nam. Il écrit d'autres livres portant sur la dictature communiste de Mao Zedong en Chine et l'évolution de la politique américaine aux Philippines.

Stanley Karnow reçoit le prix Pulitzer pour l'histoire en 1990 et est reconnu comme l'un des plus grands historiens américains de ces dernières années.

Il appartenait au Council on Foreign Relations.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Robert D. McFadden, « Stanley Karnow, Historian and Journalist, Is Dead at 87 », sur The New York Times, (consulté le 29 janvier 2013)
  2. a et b « Stanley Karnow, 1925–2013 », The Week,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Stanley Karnow, Historian, Is Dead at 87. The New York Times, Monday, January 28, 2013, p. D8.
  4. (en-US) Hillel Italie, « Interesting times, indeed, for Stanley Karnow », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]