Michael Kammen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michael Kammen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
IthacaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Cornell University Department of History (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Distinctions

Michael Gedaliah Kammen () est un historien américain. Professeur d'histoire culturelle américaine à l'université Cornell, il obtient le prix Pulitzer d'histoire en 1973 pour son ouvrage People of Paradox: An Inquiry Concerning the Origins of American Civilization.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Kammen naît le 25 octobre 1936 à Rochester dans l’État de New York, et grandit dans la région autour de Washington. Il fait ses études à l'université George Washington et à l'université Harvard, où il obtient son doctorat en 1964, sous la direction de Bernard Bailyn. Il enseigne ensuite à Cornell, où il reste jusqu'à sa retraite académique en 2008. Il est d'abord connu pour ses études sur la colonisation américaine, puis s'intéresse plus largement à l'histoire culturelle, juridique et sociale des États-Unis, aux XIXe et XXe siècles[1].

Son ouvrage People of Paradox: An Inquiry Concerning the Origins of American Civilization, publié en 1972, remporte le prix Pulitzer d'histoire en 1973[2]. Son ouvrage, A Machine That Would Go of Itself: The Constitution in American Culture, publié en 1986, a remporté le prix Francis Parkman, et le prix Henry Adams[1]. Dans ce travail, Michael Kammen étudie l'évolution des conceptions des américains sur leur constitution, à travers le temps.

Michael Kammen est président de l'Organization of American Historians en 1995 - 1996[2]. Il est élu membre de l'American Antiquarian Society en 1975[3].

Il meurt le 29 novembre 2013 à Ithaca[2].

Il est le père de Daniel Kammen (en), professeur émérite à Berkeley[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • People of Paradox: An Inquiry Concerning the Origins of American Civilization, New York, Knopf, 1972
  • Colonial New York: A History. Millwood, NJ: K+O Press, 1975. (ISBN 0-19-510779-9)
  • The Origins of the American Constitution: A Documentary History. New York: Penguin Books, 1986. (ISBN 0-14-008744-3)
  • A Machine That Would Go of Itself: The Constitution in American Culture (1986)
  • A Season of Youth: The American Revolution in the Historical Imagination (1988)
  • Mystic Chords of Memory: The Transformation of Tradition in American Culture (1991)
  • Contested Values: Democracy and Diversity in American Culture (1995)
  • In The Past Lane: Historical Perspectives on American Culture (1997)
  • American Culture, American Tastes: Social Change and the 20th Century (1999)
  • A Time to Every Purpose: The Four Seasons in American Culture (2004)
  • Digging Up the Dead: A History of Notable American Reburials (2010) (ISBN 978-0-226-42329-6)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) « Michael G. Kammen dies at 77; Pulitzer-winning American historian », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne)
  2. a, b et c (en-US) Margalit Fox, « Michael Kammen, Historian of U.S. Psyche, Dies at 77 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  3. Annuaire de l'ASS [1].
  4. (en-US) Matt Schudel et Matt Schudel, « Michael Kammen, Pulitzer-winning historian, dies at 77 », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]