Canton de Jonzac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Jonzac
Canton de Jonzac
Situation du canton de Jonzac dans le département de Charente-Maritime.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement(s) Jonzac
Bureau centralisateur Jonzac
Conseillers
départementaux
Christophe Cabri
Chantal Guimberteau
2015-2021
Code canton 17 07
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 1801[2],[3]
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 20 663 hab. (2015)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Superficie 460,68 km2
Subdivisions
Communes 46

Le canton de Jonzac est une division administrative française située dans le département de la Charente-Maritime et la région Nouvelle-Aquitaine.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton est passé de 20 à 46.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Jonzac dans l'arrondissement de Jonzac.

Son altitude varie de 22 m, correspondant au site de la vallée de la Seugne où se situe la petite commune de Lussac, à 107 m, correspondant à un coteau élevé de la commune de Vibrac. L'altimétrie moyenne pour l'ensemble du canton est étable à 53 m.

Ce canton est traversé du sud-est au nord-est par la vallée de la Seugne qui arrose Jonzac.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de la Charente-Maritime entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 27 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. En Charente-Maritime, le nombre de cantons passe ainsi de 51 à 27. Le nouveau canton de Jonzac est formé de communes des anciens cantons de Saint-Genis-de-Saintonge, de Jonzac, d'Archiac et de Mirambeau.

Représentation[modifier | modifier le code]

Période antérieure à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Parti Qualité
1809-1819 Charles Tardieu de Maleysie Officier
1821-1827 Jean-Michel Chastellier Avocat
1827-1831 Auguste Saint-Léger Propriétaire
1833-1839 M. Mercier-Lagrollière Propriétaire à Champagnac
1839-1852 Tristan Flornoy Président du tribunal civil de Jonzac
1852-1870 Louis Canolle Avocat, maire de Jonzac (1850-1865)
1870-1877 Georges Coindreau Républicain Avocat, maire de Jonzac (1865-1871)
1877-1883 René Eschassériaux Appel au peuple
(Bonapartiste)
Diplomate - Député (1876-1881)
1883-1895 André Cormélie Droite Propriétaire à La Pérauderie, Jonzac
1895-1901 Charles Chotard Droite Banquier
1901-1908 Pierre Fichot Républicain Médecin
1908[7]-1911
(décès)[8]
Arthur Emery-Desbrousses Libéral Médecin, maire de Jonzac
1911[9]-1913 Georges Bégouin Libéral Propriétaire
1913-1940 James Sclafer Rad. Avocat - Maire de Jonzac (1912-1941)
Député (1924-1940)
1943-1945 René Gautret Maire de Jonzac
Nommé conseiller départemental en 1943[10]
1945-1956
(décès)
James Sclafer Rad. Ancien Maire de Jonzac
Député (1924-1940)
Sénateur (1940-1945 et 1948-1955)
1957-1958 René Gautret DVD Maire de Jonzac
1958-1970 Henri Chat-Locussol Radical Maire de Jonzac
1970-2008
(démission)
Claude Belot DVD puis UDF
puis UMP
Professeur d'université
Sénateur (1989-2014)
Maire de Jonzac (1977-2001 et depuis 2008)
Président de la Communauté de communes de Haute-Saintonge
Président du Conseil général (1994-2008)
2008-2015 Jean-Claude Beaulieu UMP Chirurgien des hôpitaux
Député (2002-2010)
Ancien conseiller municipal de Jonzac
Ancien conseiller régional
Les données antérieures ne sont pas encore connues.

Période postérieure à 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2017
(démission)[11]
Jean-Claude Beaulieu   LR Député (2002-2010)
Ancien conseiller municipal de Jonzac
Ancien conseiller régional
2015 en cours Chantal Guimberteau   DVD Secrétaire de mairie
Maire d'Arthenac
Ancienne conseillère générale du canton d'Archiac
Vice-Présidente du Conseil départemental
2017 en cours Christophe Cabri   LR Premier adjoint au maire de Jonzac

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Jean-Claude Beaulieu et Chantal Guimberteau (Union de la Droite, 49,94 %) et Claudine Lembert et Bernard Roy (FN, 26,18 %). Le taux de participation est de 51,58 % (8 211 votants sur 15 919 inscrits)[12] contre 50,08 % au niveau départemental[13] et 50,17 % au niveau national[14]. Au second tour, Jean-Claude Beaulieu et Chantal Guimberteau (Union de la Droite) sont élus avec 69,96 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 51,63 % (5 136 voix pour 8 220 votants et 15 920 inscrits)[15].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition antérieure à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Jonzac dans le département de la Charente-Maritime avant 2015.

Le canton de Jonzac regroupait vingt communes et comptait 10 226 habitants (recensement de 2006 - population sans les doubles-comptes ou population municipale).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Agudelle 114 17500 17002
Champagnac 507 17500 17082
Chaunac 75 17130 17096
Fontaines-d'Ozillac 460 17500 17163
Guitinières 400 17500 17187
Jonzac 3 554 17500 17197
Léoville 308 17500 17204
Lussac 48 17500 17215
Meux 291 17500 17233
Mortiers 189 17500 17249
Ozillac 676 17500 17270
Réaux-sur-Trèfle 759 17500 17295
Saint-Germain-de-Lusignan 1 194 17500 17339
Saint-Martial-de-Vitaterne 446 17500 17363
Saint-Médard 85 17500 17372
Saint-Simon-de-Bordes 658 17500 17403
Vibrac 163 17130 17468
Villexavier 299 17500 17476

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Jonzac comprend quarante-six communes entières[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Jonzac
(bureau centralisateur)
17197 CC de la Haute Saintonge 3 447 (2014)
Agudelle 17002 CC de la Haute Saintonge 132 (2014)
Allas-Bocage 17005 CC de la Haute Saintonge 212 (2014)
Allas-Champagne 17006 CC de la Haute Saintonge 285 (2014)
Archiac 17016 CC de la Haute Saintonge 762 (2014)
Arthenac 17020 CC de la Haute Saintonge 336 (2014)
Brie-sous-Archiac 17066 CC de la Haute Saintonge 245 (2014)
Celles 17076 CC de la Haute Saintonge 333 (2014)
Clam 17108 CC de la Haute Saintonge 419 (2014)
Clion 17111 CC de la Haute Saintonge 827 (2014)
Champagnac 17082 CC de la Haute Saintonge 533 (2014)
Chaunac 17096 CC de la Haute Saintonge 99 (2014)
Cierzac 17106 CC de la Haute Saintonge 286 (2014)
Consac 17116 CC de la Haute Saintonge 225 (2014)
Fontaines-d'Ozillac 17163 CC de la Haute Saintonge 521 (2014)
Germignac 17175 CC de la Haute Saintonge 669 (2014)
Guitinières 17187 CC de la Haute Saintonge 493 (2014)
Jarnac-Champagne 17192 CC de la Haute Saintonge 770 (2014)
Léoville 17204 CC de la Haute Saintonge 319 (2014)
Lonzac 17209 CC de la Haute Saintonge 252 (2014)
Lussac 17215 CC de la Haute Saintonge 59 (2014)
Meux 17233 CC de la Haute Saintonge 298 (2014)
Moings 17238 CC de la Haute Saintonge 180 (2013)
Mortiers 17249 CC de la Haute Saintonge 202 (2014)
Neuillac 17258 CC de la Haute Saintonge 305 (2014)
Neulles 17259 CC de la Haute Saintonge 152 (2014)
Nieul-le-Virouil 17263 CC de la Haute Saintonge 582 (2014)
Ozillac 17270 CC de la Haute Saintonge 636 (2014)
Réaux 17295 CC de la Haute Saintonge 476 (2013)
Saint-Ciers-Champagne 17316 CC de la Haute Saintonge 421 (2014)
Saint-Dizant-du-Bois 17324 CC de la Haute Saintonge 118 (2014)
Saint-Eugène 17326 CC de la Haute Saintonge 277 (2014)
Saint-Georges-Antignac 17332 CC de la Haute Saintonge 380 (2014)
Saint-Germain-de-Lusignan 17339 CC de la Haute Saintonge 1 274 (2014)
Saint-Germain-de-Vibrac 17341 CC de la Haute Saintonge 198 (2014)
Saint-Hilaire-du-Bois 17345 CC de la Haute Saintonge 318 (2014)
Saint-Maigrin 17357 CC de la Haute Saintonge 560 (2014)
Saint-Martial-de-Vitaterne 17363 CC de la Haute Saintonge 537 (2014)
Saint-Martial-sur-Né 17364 CC de la Haute Saintonge 448 (2014)
Saint-Maurice-de-Tavernole 17371 CC de la Haute Saintonge 136 (2013)
Saint-Médard 17372 CC de la Haute Saintonge 68 (2014)
Saint-Sigismond-de-Clermont 17402 CC de la Haute Saintonge 166 (2014)
Saint-Simon-de-Bordes 17403 CC de la Haute Saintonge 724 (2014)
Sainte-Lheurine 17355 CC de la Haute Saintonge 519 (2014)
Vibrac 17468 CC de la Haute Saintonge 159 (2014)
Villexavier 17476 CC de la Haute Saintonge 262 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 8989 75210 23810 50210 0529 99410 22610 48210 520
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[16] puis population municipale à partir de 2006[17])
Histogramme de l'évolution démographique

Ce canton, qui est devenu le plus peuplé de l'arrondissement de Jonzac, a renoué avec la croissance démographique dans la période 1999-2006, mais il n'a pas dépassé son chiffre record de population lors du recensement de 1982 où il comptait alors 10 502 habitants.

Les vingt communes qui composent ce canton offrent des contrastes dans la répartition de la population. Ainsi, c'est dans le canton de Jonzac que se trouve la commune la moins peuplée du département avec seulement 48 habitants en 2006 (Lussac). Le canton compte également deux autres très petites communes de moins de 100 habitants : Chaunac (75 habitants) et Saint-Médard (85 habitants). À l'opposé, si aucune commune ne compte plus de 5 000 habitants, Jonzac forme cependant avec les communes périphériques de Saint-Germain-de-Lusignan et de Saint-Martial-de-Vitaterne une agglomération multicommunale rassemblant 5 194 habitants en 2006. C'est un canton à la fois rural et urbain où l'influence de Jonzac pèse d'un poids conséquent, étant le seul centre urbain véritablement actif dans la partie méridionale de la Charente-Maritime. Seule au nord du canton de Jonzac, l'influence urbaine de Pons se fait sentir et limite le rayonnement urbain de Jonzac.

C'est le canton le plus densément peuplé de son arrondissement même si cette densité de population (59 hab./km2) reste inférieure à celle de la Charente-Maritime (87 hab./km2). Si aucune commune du canton de Jonzac n'enregistre de densité de population inférieure à 10 hab./km2, deux cependant ont plus de 100 hab./km2 : Saint-Martial-de-Vitaterne (160 hab./km2) et Jonzac (272 hab./km2).

Depuis le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 20 633 habitants[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 278
  2. Notice communale de Jonzac sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 793.
  4. a, b et c Décret no 2014-269 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Charente-Maritime.
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 29 avril 2014)
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62532080/f22.item.r=canton.zoom
  8. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6391619w/f2.item.r=canton.zoom
  9. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6336678n/f15.item.r=canton.zoom
  10. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9613647z/f4.item.zoom
  11. http://www.politiquemania.com/forum/modification-f14/modifications-conseil-departemental-charente-maritime-t7193.html
  12. « Résultats du 1er tour pour le canton de Jonzac », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  13. « Résultats du 1er tour pour le département de la Charente-Maritime », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  14. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  15. « Résultats du second tour pour le canton de Jonzac », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  16. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  17. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  18. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Dans le département de la Charente-Maritime

Dans le département de la Charente

Liens externes[modifier | modifier le code]