Ozillac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ozillac
L'église Saint-Michel d'Ozillac.
L'église Saint-Michel d'Ozillac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Jonzac
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute-Saintonge
Maire
Mandat
Dominique Marolleau
2014-2020
Code postal 17500
Code commune 17270
Démographie
Gentilé Ozillacais
Population
municipale
636 hab. (2014en diminution de -4.65 % par rapport à 2009)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 23′ 41″ nord, 0° 23′ 32″ ouest
Altitude Min. 32 m
Max. 101 m
Superficie 15,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Ozillac

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Ozillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ozillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ozillac

Ozillac est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Ozillacais et les Ozillacaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ozillac est une des étapes d'un sentier de grande randonnée balisé, le GR 360.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Ozillac
Jonzac Champagnac
Saint-Simon-de-Bordes Ozillac Saint-Médard
Villexavier Fontaines-d'Ozillac

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1999 2014 Marie-Claude Publie    
2014 en cours Dominique Marolleau   Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Région[modifier | modifier le code]

À la suite de la mise en application de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, la commune appartient depuis le à la région Nouvelle-Aquitaine, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 636 habitants, en diminution de -4,65 % par rapport à 2009 (Charente-Maritime : 3,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
988 837 874 983 963 977 980 1 009 995
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 002 954 940 858 852 851 814 786 757
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
753 773 707 682 647 645 586 553 588
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
642 623 555 519 503 558 643 667 636
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

La salle des fêtes.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue latérale de l'église.

L'église paroissiale Saint-Michel est une église romane du XIIe siècle. Elle a été fortifiée avec des douves, une courtine et des tours maintenant arasées. Sa façade comporte au sommet de chacun de ses deux contreforts d'angle une petite chambre de tir[6].

Elle serait sur le site de l'ancien château d'Ozillac, détruit en 1652 et la façade ouest de l'église aurait alors été reconstruite. Les tourelles carrées dateraient de cette époque. L'église d'Ozillac a été restaurée après les guerres de religion. Le clocher carré à toiture couverte d'ardoise ne date que du XIXe siècle.

L'intérieur a été modifié et agrandi par ajout de chapelles gothiques[7].

L'église et sa crypte-ossuaire sont inscrits comme monuments historiques depuis le 5 décembre 2000[8].

L'église contient un tableau de 1785 représentant le calvaire du Christ classé monument historique au titre objet depuis 1980[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]