Réaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Réo et Réau.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir réal.
Réaux
L'église Saint-Vincent (XIIe - XVe siècles).
L'église Saint-Vincent (XIIe - XVe siècles).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Jonzac
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute-Saintonge
Code postal 17500
Code commune 17295
Démographie
Gentilé Réaulais
Population 476 hab. (2013)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 41″ nord, 0° 22′ 23″ ouest
Altitude Min. 33 m
Max. 96 m
Superficie 8,96 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Réaux-sur-Trèfle
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 15.svg
Réaux

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 15.svg
Réaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Réaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Réaux

Réaux est une ancienne commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime dans la région Nouvelle-Aquitaine. Elle a disparu le en fusionnant au sein de la commune nouvelle de Réaux-sur-Trèfle.

Ses habitants sont appelés les Réaulais et les Réaulaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Réaux se situe dans le sud du département de la Charente-Maritime, en région Nouvelle-Aquitaine, dans l'ancienne province de Saintonge. Appartenant au midi de la France — on parle plus précisément de « midi atlantique »[2], au cœur de l'arc atlantique, elle peut être rattachée à deux grands ensembles géographiques, le Grand Ouest français et le Grand Sud-Ouest français.

Réaux est une des étapes d'un sentier de grande randonnée balisé, le GR 360.


Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Réaux
Saint-Maurice-de-Tavernole Moings
Saint-Germain-de-Lusignan Réaux Allas-Champagne
Jonzac Champagnac Meux

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Au , la commune de Réaux a fusionné avec celles de Saint-Maurice-de-Tavernole et de Moings. La nouvelle commune s'appelle Réaux-sur-Trèfle[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Guy Brotteau DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Région[modifier | modifier le code]

À la suite de la mise en application de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, Réaux appartient depuis le à la région Nouvelle-Aquitaine, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 476 habitants, en augmentation de 5,31 % par rapport à 2008 (Charente-Maritime : 3,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
530 520 506 587 623 622 573 600 587
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
586 605 568 517 547 489 499 478 526
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
440 459 456 467 461 438 438 452 457
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2013
440 481 516 453 436 475 449 447 476
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

La viticulture est une ressource économique importante de la commune, qui est située en Petite Champagne, dans la zone d'appellation d'origine contrôlée du cognac[8].

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le village possède une église, l'église Saint-Vincent de Réaux, située rue de l'Église et classée au titre des Monuments historiques de France le 13 mars 1935[9]. Elle fut construite au XIIe siècle puis modifiée au XVe siècle[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le Prince Miiaou, de son vrai nom Maud-Élisa Mandeau, chanteuse née le 19 juin 1984.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. Louis Papy, Le midi atlantique, atlas et géographie de la France moderne, Flammarion, Paris, 1984
  3. Marie-Laure Gobin, « Mariage à trois annoncé sur les rives du Trèfle : des petites et grosses économies », sur sudouest.fr, (consulté le 10 novembre 2015)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  8. [PDF] Union générale des viticulteurs pour l'AOC Cognac, « Liste des communes par circonscriptions », (consulté le 5 décembre 2015)
  9. a et b « PA00104855 », notice no PA00104855

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :