Bassima Hakkaoui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bassima Hakkaoui
Illustration.
Bassima Hakkaoui en 2013.
Fonctions
Ministre marocaine de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social [1]

(7 ans, 9 mois et 6 jours)
Monarque Mohammed VI
Chef du gouvernement Abdel-Ilah Benkiran
Saâdeddine El Othmani
Gouvernement Benkiran I et II
El Othmani I
Prédécesseur Nouzha Skalli
Successeur Jamila El Moussali
Représentante marocaine
En fonction depuis le
(18 ans, 1 mois et 26 jours)
Élection 27 septembre 2002
Réélection 7 septembre 2007
25 novembre 2011
7 octobre 2016
Législature VIIe, VIIIe, IXe et Xe
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Casablanca (Maroc)
Nationalité Marocaine
Parti politique PJD
Religion Islam sunnite

Bassima Hakkaoui (en arabe: بسيمة حقاوي), née le , est une femme politique marocaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et études[modifier | modifier le code]

Titulaire d’un diplôme d'études supérieures spécialisées de psychologie sociale en 1996 et d'un diplôme d'études approfondies dans la même spécialité en 1990, elle a travaillé au centre de formation des enseignants de Casablanca.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Sur le plan parlementaire, Bassima Hakkaoui est députée du Parti de la justice et du développement (PJD) depuis 2002. Elle était Présidente de la commission des secteurs sociaux de 2006 à 2009 et membre du bureau de la 1re chambre entre 2009 et 2010. Bassima Hakkaoui est membre de la commission parlementaire mixte Maroc-UE.

Elle est présidente de l'organisation des femmes de la Justice et du développement et membre du Mouvement unicité et réforme (MUR), matrice spirituelle du PJD.

Membre du secrétariat général du Parti de la justice et du développement[2], qui a remporté les élections législatives du 25 novembre 2011 au Maroc avec 107 sièges[3]. Le , elle a été nommée ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social par le roi Mohammed VI.

En janvier 2018, Bassima Hakkaoui déclare que quand un Marocain gagne 20 dirhams (à peu près 2€) par jour, il n’est pas pauvre et que les Marocains qui avaient un revenu mensuel de 3000 dirhams rentraient dans la catégorie de la classe moyenne et "pouvaient subvenir à leurs besoins de première nécessité". Cette déclaration lui vaut de nombreuses critiques dans la presse et sur les réseaux sociaux[4],[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anciennement Solidarité, Femme, Famille et Développement social entre le 3 janvier 2012 et le 5 avril 2017.
  2. http://www.lavieeco.com/actualite/qui-est-bassima-hakkaoui-la-seule-femme-du-gouvernement-benkirane-6319.html
  3. Dépêche, « Le Parti justice et développement aux portes du pouvoir », sur france24.com, (consulté le 17 septembre 2020).
  4. « Pour Bassima Hakkaoui, un Marocain qui gagne 20 dirhams par jour n’est pas pauvre », sur fr.le360.ma, (consulté le 30 janvier 2018).
  5. « Pour Bassima El Hakkaoui, ministre de la Famille, une personne qui gagne 20 DH par jour n’est pas pauvre », sur Bladi.net, (consulté le 30 janvier 2018).