Aïcha Belarbi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aïcha Belarbi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Université Paris-VIII (doctorat) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Parti politique

Aïcha Belarbi, née en 1946 à Salé, est une sociologue, diplomate, et militante pour les droits des femmes marocaines[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Aïcha Belarbi passe une licence de sociologie à l'université Mohammed V - Souissi. Elle y obtient ensuite un diplôme de troisième cycle en sociologie de l'éducation[2]. En 1987, elle soutient une thèse à l'université Paris-VIII en études féminines intitulée Traumatisme et ambitions de la jeune fille dans les textes de Maissa Bey et Leila Marouane sous la direction de Nadia Setti[3]

Elle est enseignante chercheuse à l'université Mohamed V à Rabat et elle est experte auprès des Nations unies sur les questions relatives à l’éducation, le genre, le dialogue des cultures et la migration[2].

Elle est membre fondatrice de la section féminine de l'union socialiste des forces populaires et elle y est membre du conseil national[4] .

En mars 1998, elle est nommée secrétaire d'état auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, chargée de la Coopération. Elle est membre de la commission mondiale sur les migrations internationales. Elle est ambassadrice du Maroc auprès de l'Union européenne de 2000 à 2008[1].

De 1987 à 2003, elle dirige le «Collectif approches», collection dédiée aux recherches sur la situation et le statut des femmes marocaines dans la société, qui a publié dix ouvrages aux éditions Le Fennec[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • En 2014, elle reçoit le trophée des défenseures des droits humains d'Amnesty International Maroc en reconnaissance de sa contribution à la consolidation et la protection des droits humains[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture : Réunion de femmes chercheurs arabes pour le développement de la recherche et sciences sociales sur la situation des femmes dans le monde arabe. 2 : Étude sur la recherche en sciences sociales relative à la femme au Maroc, Paris, Unesco, 1981
  • Couples en question / Azwāj wa-tasāʼulāt, Casablanca, éditions Le Fennec, 1990
  • Le salaire de madame, Casablanca, éditions Le Fennec, 1991
  • La situation de la petite fille au Maroc Casablanca, éditions Le Fennec, 1992
  • Les droits de l'homme dans les manuels scolaires, Institut arabe des droits de l'homme, 1994
  • Situation de la petite fille dans le monde arabe, Institut arabe des droits de l'homme, 1995
  • Femmes rurales / Nisāh qarawiyāt, Casablanca, éditions Le Fennec, 1995
  • Salé, patrimoine et esprit des lieux, Rabat, éditions Okad, 2008
  • Égalité-parité, histoire inachevée, Casablanca, éditions Le Fennec, 2012.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]