Bailliage de Vôge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Vôge.
Bailliage de Vôge

XIVe siècle – 1790

Informations générales
Statut Bailliage de Lorraine
Chef-lieu Mirecourt
Langue Lorrain roman (dont Vosgien)
Français standard
Histoire et événements
juin 1751 Modifications territoriales et administratives
juin 1772 Devient un bailliage présidial

Entités précédentes :

  • Seigneurie de Mirecourt

Entités suivantes :

Le bailliage de Vôge ou bailliage de Mirecourt est, avec le bailliage d'Allemagne et le bailliage français, une des trois circonscriptions administratives du duché de Lorraine entre le XIVe siècle et  ; après cette date, sa taille est grandement réduite. La France révolutionnaire le supprime en 1790 et le remplace par un district.

Appellation[modifier | modifier le code]

L'appellation de « Bailliage de Mirecourt » apparait au minimum dès 1694[1] ; celle de « Bailliage de Vôge » disparait avec l'édit de juin 1751 ; « Bailliage présidial de Mirecourt » fait son apparition en 1772[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bailliage est créé au milieu du XIVe siècle[3], à la suite de la cession, en 1284[3], de la ville de Mirecourt, par Isabelle, héritière des comtes de Toul[3], à Ferry III, duc de Lorraine[3].

L’édit de Stanislas du mois de juin 1751 resserre beaucoup les limites du bailliage de Mirecourt. Il devient présidial par un édit de Louis XV en juin 1772 ; les bailliages de Neufchâteau, Bourmont, Darney, Châté et Charmes y ressortissent pour les cas présidiaux[2].

Ce territoire est régi par la coutume générale de Lorraine et la mesure des grains est le resal de Nancy, celui-ci est divisé en quatre bichets de deux imaux ou demi-bichets chacun[2].

Composition[modifier | modifier le code]

Le bailliage de Vôge, dont le siège était Mirecourt, était originellement très étendu : il comprenait[Quand ?] les prévôtés de Châtenois, Mirecourt, Remoncourt, Dompaire, Valfroicourt, Darney, Bruyères, Arches et Charmes.

En 1594, il comprenait les prévôtés et châtellenies de Bruyères, Arches, Fontenoy, Terre de l'Allœud, Charmes, Mirecourt et Remoncourt, Dompaire et Valfroicourt, Darney et les Verreries, Châtenoy, Neufchâteau[4].

Du fait de la réforme de Stanislas Leszczynski en 1751, son importance est réduite : Darney, Bruyères, Charmes, Arches, et une partie de la prévôté de Châtenois deviennent des bailliages distincts ou sont rattachés à d'autres.

En 1779[modifier | modifier le code]

Communautés qui sont dans ce Bailliage à cette date[2] :

Les baillis[modifier | modifier le code]

Les baillis étaient les suivants :

Identité[5] Période
Andruyn de Ville 1357
Liébault de Montreuil 1362
Guyot ou Guy d'Haroué 1363-1371
Gérard de Mirecourt 1375
Jean de Fléville 1390-1396
Henri de Gerbéviller 1413
Henri de Barbas 1419
Guillaume de Dommartin 1432
Le sieur de Warescheth 1433
Arnould de Ville 1435
Philippe de Lenoncourt 1441
Jacquet de Savigny 1450-1455
Collignon de Ville 1462-1466
Ferry de Savigny 1472
Antoine de Mohet 1472
Girard de Ligniville 1473
Henri de Ligniville 1489
Errard de Dommartin 1503 (confirmé en 1509)
Antoine de Ville 1521
François de Bassompierre 1540
Claude-Antoine de Bassompierre 1553
Jacques de Ligniville 1563
Claude de Reinach 1571
Jean-Philippe de Savigny 1589
African d'Haussonville
Jean d'Haussonville
Jean de Marcossey 1597
Georges-African de Bassompierre 1618
Anne-François de Bassompierre 1632
Nicolas de Gercy 1634
Eustache-Marie du Breuil 1641-1645
Théophile de Campy 1645
Charles de La Mort 1651-1654
René du Reygnier 1654
Charles-Louis de Bassompierre 1698
Etienne de Stainville 1700
François-Louis de Bassompierre 1713
Melchior de Ligniville 1714
Léopold-Marc de Ligniville 1720
Philippe-Joseph de Kinigl 1733
Le duc de Choiseul 1762
Le duc de Choiseul d'Amboise 1781-1786
Léopold-Clément de Bassompierre ????

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Baptiste d'Audiffret, Histoire et géographie ancienne et moderne, tome 2, Paris, Coignard, 1694
  2. a b c et d Nicolas Durival, Description de la Lorraine et du Barrois, tome 2, Nancy, 1779
  3. a b c et d « Mirecourt (bailliage) », notice BnF [Rameau] no FRBNF13490927, sur catalogue.bnf.fr, Bibliothèque nationale de France [BnF] (consulté le 5 mars 2016).
  4. Henri Lepage, Le département de la Meurthe : statistique historique et administrative, première partie, Nancy, Peiffer, 1843
  5. Société d'archéologie Lorraine, Bulletins de la société d'archéologie Lorraine, Nancy, A. Lepage, (lire en ligne), p. 104

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monographie de l'abbé Petitjean (curé de La Neuveville-sous-Châtenois, avant 1914), publiée dans le bulletin paroissial du village.
  • J. Garnich, Coutumes générales du duché de Lorraine, pour les bailliages de Nancy, Vosge et Allemagne, Nancy, 1614 (lire en ligne) ; nouvelle édition augmentée, 1770 (disponible sur Gallica)

Liens externes[modifier | modifier le code]