Mazirot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mazirot
Mazirot
Vue aérienne du centre de Mazirot.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Intercommunalité Communauté de communes de Mirecourt Dompaire
Maire
Mandat
Dominique Maillard
2020-2026
Code postal 88500
Code commune 88295
Démographie
Gentilé Mazuriens, Mazuriennes
Population
municipale
226 hab. (2018 en augmentation de 2,73 % par rapport à 2013)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 19′ 24″ nord, 6° 08′ 51″ est
Altitude 263 m
Min. 255 m
Max. 390 m
Superficie 6,55 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Mirecourt
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Mirecourt
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Mazirot
Géolocalisation sur la carte : Vosges
Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Mazirot
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mazirot
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mazirot

Mazirot est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Mazuriens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mazirot est située juste en aval de Mirecourt dans la vallée du Madon. La rivière lui sert partiellement de limite avec Poussay.

Le village n’est qu’à deux kilomètres de Mirecourt. La route qui y mène offre un superbe panorama de la cité des Luthiers. L’entrée du village (côté Poussay) est marquée par la présence de la demeure des seigneurs de Mazirot. Un pont enjambant le Madon mène vers le village qui s’est développé à flanc de coteau sur la rive droite de la rivière.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Mazirot est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Mirecourt, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 33 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Riche d’un passé historique, Mazirot offre par son église, sa croix ancienne et son habitat typique une belle occasion de balades à la découverte du patrimoine local mais aussi de la nature environnante en empruntant son sentier de randonnée.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

La mairie.

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[6] :

  • total des produits de fonctionnement : 174 000 , soit 772  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 109 000 , soit 484  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 112 000 , soit 495  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 127 000 , soit 560  par habitant ;
  • endettement : 0 , soit 2  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 18,90 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 13,53 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 25,69 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 38,75 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 18,90 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 2001 Alain Moinier    
mars 2001 En cours
(au 25 mai 2020)
Dominique Maillard [7]
Réélu pour le mandat 2020-2026
UMP Professeur au lycée agricole de Mirecourt

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2018, la commune comptait 226 habitants[Note 3], en augmentation de 2,73 % par rapport à 2013 (Vosges : −2,43 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
173261294311313322369371313
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
318333320308266263257238245
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
214215196183169153153180191
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2018 -
202258267234220219219226-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre-aux-Liens.
  • L'église[12] Saint-Pierre-aux-Liens[13],[14].
    • La cloche de l'église a été fondue pour la paroisse de Gugney-aux-Aulx. Elle a été achetée à Gugney par la commune de Mazirot. Date de classement MH : 1921/04/08 au titre d'objet[15].
    • Plaque funéraire de Guy de Mazeroy, seigneur de Mazirot, mort en 1431 et de Gillette de Mazeroy, sa fille, morte en 1519[16].
    • Dalle funéraire de Jean de Barbay, mort en 1582[17].
  • Monument aux morts[18],[19].
  • Croix de chemin en pierre du XVe siècle classée au titre des monuments historiques par arrêté du [20],[21].
  • Sentier de randonnée des 3 fontaines[22].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Mirecourt », sur insee.fr (consulté le 5 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  6. Les comptes de la commune « Copie archivée » (version du 23 mars 2015 sur l'Internet Archive).
  7. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. « Paroisse Saint-Pierre-Fourier »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  13. Une visite en musique de l'église de Mazirot
  14. Journée du Patrimoine : Soirée Art et Musique à Mazirot
  15. Notice no PM88000549, base Palissy, ministère français de la Culture cloche de 1755
  16. Notice no PM88000547, base Palissy, ministère français de la Culture plaque funéraire de Guy de Mazeroy, seigneur de Mazirot mort en 1431 et de Gillette de Mazeroy, sa fille morte en 151
  17. Notice no PM88000548, base Palissy, ministère français de la Culture dalle funéraire de Jean de Barbay mort en 1582
  18. Le monument aux morts
  19. Vue générale du monument. Il est construit dans le cimetière
  20. « Croix de chemin », notice no PA00107200, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. Croix de chemin (XVe siècle)
  22. Sentier des 3 fontaines
  23. « GRAINES BAUMAUX (MAZIROT) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 331221200 », sur www.societe.com (consulté le 9 novembre 2016).
  24. « Biographie de Pierre Joseph Hel », sur le site personnel de Bernard Visse (consulté le 3 mars 2016).
  25. Médiathèque de la Cité de la musique, Philharmonie de Paris "Stéphane Grappelli avait pour instrument de prédilection ce violon de Pierre Hel"
  26. HEL (Pierre-Joseph).