Bailliage de Saint-Dié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Bailliage de Saint-Dié (ou Saint-Diez), est une ancienne entité administrative du duché puis de la province de Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bordant la Haute-Alsace, la principauté de Salm ainsi que les bailliages de Lunéville, Bruyères et Remiremont et traversé par la Meurthe, ce bailliage était d'une grande étendue. Celui-ci était avant tout composé de zones de montagnes majoritairement remplies de forêts de sapins. Elle comptait également des vignes du côté alsacien.

Histoire[modifier | modifier le code]

La coutume générale de Lorraine y était suivie. Cependant, le Val-de-Lièpvre avait des usages particuliers.
La ville de Saint-Hyppolite avait un mélange de droit écrit et d'usages locaux (comme en Alsace). En 1726, elle fut soumise à la coutume et aux ordonnances de Lorraine.

L'édit de juin 1751 avait conservé une prévôté royale à Sainte-Marie-aux-Mines (pour la ville seulement).

Composition[modifier | modifier le code]

Nom des communautés qui étaient dans le bailliage de Saint-Dié :

Du district ecclésiastique de Saint-Dié[modifier | modifier le code]

  • Saint-Dié (avec le village de la Bolle)
  • Anould (Ban de)
  • Laveline (Ban de)
  • Ban-le-Duc (Doyenné)
  • Bertrimoutier (Mairie)
  • Beulay (Mairie)
  • La Bource (Mairie)
  • Cleuvecy (Mairie de)
  • Coinche (Mairie de)
  • Colroy (Mairie)
  • la Croix (Mairie de)
  • la Grande-Fosse (Mairie de)
  • la Petite-Fosse (Mairie de)
  • Fraize (Ban de)
  • Frapelle (Mairie)
  • Gemaingoutte (Mairie)
  • Ginfosse (Mairie)
  • St. Léonard (Mairie)
  • Lubine (Mairie)
  • Lusse-Bilistein
  • Lusse-Changeur
  • Lusse-Dolot
  • Mandray (Mairie)
  • Ste. Marguerite (Mairie de)
  • Murlusse ou Merlusse (Mairie)
  • Neuviller (Mairie)
  • Provenchères (Mairie)
  • Raves (Village, Mairie)
  • Robache (Mairie)
  • Saulcy (Ban de)
  • Le Chénois-de-Saulcy (Communauté)
  • La Varde-de-Saulcy (Communauté)
  • Spitzemberg[1] (Doyenné de)
  • Teintrux (Ban de)
  • Trois-Villes (Mairie des)
  • Le Petit-Valtin (Village, Mairie)
  • Visembach (Doyenné de)

Du district ecclésiastique d'Etival[modifier | modifier le code]

Haut-Ban d'Etival[modifier | modifier le code]

  • Nompatelize
  • Bréhimont
  • La Bourgonce
  • La Salle ou l'Hôte-du-bois

Bas-Ban d'Etival[modifier | modifier le code]

  • St. Remy
  • Étival
  • La Neuveville-lès-Raon

Du district ecclésiastique de Moyenmoutier[modifier | modifier le code]

  • Denipaire (Mairie)
  • Moyenmoutier (Ban de)
  • Raon-l'Etape
  • Sapt (Ban de)
  • Urbache (ban de)

Du diocèse de Strasbourg[modifier | modifier le code]

  • Liépvre (Mairie de. Composée de Liépvre, Mislock & plusieurs censes)
  • l'Allemand-Rombach (Mairie de. Composée de l'Allemand-Rombach, la Hingrie et autres dépendances)
  • Ste. Croix (Mairie de. Composée de Ste. Croix, Petit-Rombach & Grand-Rombach)
  • Ste. Marie-aux-Mines (mi-partie avec l'Alsace)
  • St. Hypolite (avec les moulins de Bruch & Irrembach)
  • Tanviller (Mairie de. Où est l'église paroissiale de St. Pièrrebois & St. Maurice, mi-parties avec l'Alsace)

Sources[modifier | modifier le code]

  • M. Durival, Description de la Lorraine et du Barrois, Tome second, 1779.
  • M. Durival, Mémoire sur la Lorraine et le Barrois, suivi de la table alphabétique et topographique des lieux.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. doit son nom à un château ruiné

Articles connexes[modifier | modifier le code]