Bégonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Begonia

Les bégonias sont des plantes du genre Begonia, qui représente la quasi-totalité de la famille des Bégoniacées (Begoniaceae), avec plus de 900 espèces botaniques. Ces plantes proviennent essentiellement d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale, certaines espèces poussent aussi en Afrique tropicale ou en Asie du Sud-Est.

Il convient de distinguer les bégonias botaniques, espèces d'origine naturelle, et les bégonias horticoles, issus de la sélection des plantes cultivées, et déclinés en multiples cultivars.

Parmi les bégonias les plus connus, on peut citer en premier lieu les bégonias tubéreux, rustiques comme Begonia grandis ou hybrides comme le Bégonia tubéreux (Begonia ×tuberhybrida) ou encore le Bégonia elatior (Begonia ×hiemalis). Ces hybrides sont surtout populaires pour leur floraison géante et fortement colorée. Citons aussi le Bégonia des parterres ou semperflorens (Begonia ×semperflorens), un hybride non tubéreux, cultivé comme annuel pour l'abondance de ses petites fleurs durant plus de six mois. Enfin, le Begonia rex est un bégonia rhizomateux à l'origine de très nombreux cultivars au feuillage remarquable.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom a été donné au XVIIe siècle à une plante originaire des Antilles par un botaniste français, le père Charles Plumier, en hommage à Michel Bégon, gouverneur de Saint-Domingue (1680) puis Intendant de la Marine à Rochefort (Charente-Maritime) (1688) où se trouve actuellement le Conservatoire national du bégonia.

Horticulture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Classification des bégonias.

Depuis le XVIIIe siècle, de nombreuses espèces (B. pearci, B. boliviensis etc.) ont été utilisées pour l'obtention de milliers de variétés horticoles (plantes de bordures ou d'appartement) dont les fleurs forment notamment de gros pompons de couleur blanche, rouge veloutée ou jaune mis en valeur par leur feuillage large et sombre. Deux groupes principaux peuvent être distingués en sept sous-groupes :

  • Bégonias Semperflorescens-cultorum : plantes aux racines filamenteuses, aux feuilles sans poils et aux fleurs nombreuses, utilisés comme plantes à massifs,
  • Bégonias tubéreux : utilisés comme plantes décoratives, mais aux Moluques, les feuilles de B. tuberosa sont consommées comme légume,
    • Semi-tubéreux
    • Bulbeux
    • Cheimantha
    • Hiemalis
    • Tuberhybrida
  • Bégonias rhizomateux : plantes rhizomateuses, aux feuilles pubescentes et décoratives
    • Bégonias Rex-cultorum
  • Bégonias au port arbustif
  • Bégonias à tiges épaisses
  • Bégonias au port de bambou
  • Bégonias rampants et grimpants
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Histoire[modifier | modifier le code]

François Félix Crousse (1840-1925), horticulteur de 1863 à 1904, était le spécialiste mondial du bégonia et créa plusieurs centaines de variétés dans ses serres situées à l'emplacement de l'actuelle rue des Bégonias à Nancy.

Classification et systématique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : classification des bégonias.

Les bégonias forment le genre Begonia qui a été décrit en 1753 par le naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778).

Dans la classification classique de Cronquist (1981) les Bégognacées font partie de l'ordre des Violales. Dans la classification phylogénétique APG (1998) et les suivantes, ces plantes sont classées dans l'ordre des Cucurbitales.

L'espèce type du genre est Begonia obliqua.

Ce genre inclue Semibegoniella et Begoniella (deux genres non reconnus, notamment par Kew qui place ses espèces dans Begonia[1] ). Par facilité, on regroupe les multiples espèces qui constituent ce genre en une soixantaine de sections, dont trois d'épiphytes (les plantes brésiliennes de la section Trachelocarpus (C. Müller) A. DC. et les africaines des sections Squamibegonia Warb. et surtout Tetraphila A. DC.)[2].

De leur côté, les horticulteurs classent les bégonias selon leurs organes souterrains (fibreux, rhizomateux, bulbeux ou tuberculeux) ou leur port (arbustif, grimpant, retombant, bambou...).

Synonymes[modifier | modifier le code]

Synonymes[3] :

  • Begoniella Oliv.
  • Casparya Klotzsch
  • Diploclinium Lindl.
  • Gireoudia Klotzsch
  • Gurltia Klotzsch
  • Lepsia Klotzsch
  • Mezierea Gaudich.
  • Mitscherlichia Klotzsch
  • Pritzelia Klotzsch
  • Semibegoniella C. E. C. Fisch.
  • Symbegonia Warb.
  • Tittlebachia Klotzsch
  • Trendelenburgia Klotzsch
  • Wageneria Klotzsch

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Selon Kew Garden World Checklist (11 octobre 2016)[1] :

A[modifier | modifier le code]

B[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

Begonia grandis subsp. grandis

H[modifier | modifier le code]

I[modifier | modifier le code]

J[modifier | modifier le code]

K[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

N[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

Q[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

U[modifier | modifier le code]

V[modifier | modifier le code]

W[modifier | modifier le code]

X[modifier | modifier le code]

Y[modifier | modifier le code]

Z[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bases de référence :

Autre lien externe :