Football Club dieppois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
FC Dieppe
Logo du FC Dieppe
Généralités
Nom complet Football club dieppois
Surnoms Les Harengs
Fondation
Statut professionnel Jamais
Couleurs blanc et bleu
Stade Stade Jean Dasnias
(2 600 places)
Siège Avenue Vauban
76200 Dieppe
Championnat actuel National 3
Site web fcdieppe.com

Le FC Dieppe est un club français de football évoluant dans la ville de Dieppe. Le club est fondé en 1896[1]. Il évolue en National 3 depuis la saison 2017-2018.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Les débuts de Dieppe[modifier | modifier le code]

Sous l'impulsion de jeunes étudiants emmenés par Paul Robert, le Football Club de Dieppe voit le jour le . Utilisant tout d'abord le champ de courses, puis la plage, les joueurs dieppois se rabattent ensuite sur les pelouses de la ville, en particulier celle se trouvant devant l'hôtel Royal. La municipalité dieppoise voit d'un très mauvais œil ces nouvelles pratiques sportives et interdit de fait, en 1901, la pratique du football à Dieppe. Le FC Dieppe stoppe alors ses activités, mais les gamins dieppois continuent à pratiquer, malgré la vigilance des forces de l'ordre… La course-poursuite entre gamins et policiers qui conclut chaque match constitue il est vrai, un bon entraînement d'endurance !

Le , sous l'impulsion d'Hubert Noël et Achille Desjardins, le club renaît de ses cendres. Dès 1908, le FCD est admis à disputer le championnat de 1re série de Haute-Normandie. Les « Harengs » terminent seconds derrière le FC Rouen. La saison suivante, Dieppe enlève le titre en s'imposant deux fois face au FC Rouen. Pas moins de 3 000 spectateurs assistent à ces chocs. Le FCD affronte alors Le Havre AC en finale régionale. Un nul sans but est arraché à Sanvic. Lors de la réédition de cette finale, le HAC s'impose 4-0. En 1910, le FCD abandonne ses couleurs noires et blanches pour adopter un maillot vert à parement or et une culotte blanche.

Durant la Première Guerre mondiale, le FCD met ses activités au ralenti. La guerre achevée, on déplore la mort au champ d'honneur de bon nombre d'anciens joueurs du club. Citons l'inter Jean Muller, l'ailier gauche André Morel et le demi-centre Maurice Rambour. Troisième (sur sept) de la première édition d'après-guerre du championnat de Haute-Normandie, le FCD reste dans l'ombre des deux grands rivaux régionaux : Le Havre AC et le FC Rouen.

Jusqu'en 1932, le FC Dieppe. adopte épisodiquement les couleurs vert et or. En effet, dès le début des années 1920, les Dieppois arborent une chemise blanche et une culotte bleue.

En Coupe de France, les résultats sont encourageants. Le , le FCD, devant plus de 2 500 spectateurs massés devant l'hôtel Royal, affronte le Red Star en 16e de finale. Les Parisiens, futurs vainqueurs, s'imposent 3-0. Le FCD a tout de même opposé une farouche résistance.

La saison 1938/39 est sportivement catastrophique, après 42 matches Dieppe compte 8 victoires, 7 nuls et 27 défaites. Dieppe déclare forfait pour les deux dernières rencontres, et le club ne sera pas classé.

En 2012, l'équipe se hisse en 32e de finale, opposant une très grande résistance au FC Nantes. Score final 2-3.

Lors de la saison 2012-2013, ils font leur retour en CFA en s'imposant sur leurs pelouse face à Aubervilliers sur le score de 1-0. Le club redescend au printemps 2017.

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • Années 1940 : Drapeau : France Rémy Fourmond
  • 1959-1960 : Drapeau : France Victor Gomez
  • 1966-1968 : Drapeau : France Paul Lévin
  • Juin 2012-nov. 2013 : Drapeau : France Sébastien Cuvier

Stade[modifier | modifier le code]

De 1927 à 2006, le FCD évolue au Stade Maurice Thoumyre. Depuis septembre 2006, il joue au stade des Vertus. Le record d'affluence est de 7 000 spectateurs lors d'un match contre le Red Star le .

Notes et références[modifier | modifier le code]