Art singulier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'art singulier est un mouvement artistique contemporain français qui regroupe un certain nombre de créateurs autodidactes ayant volontairement ou non établi une distance avec l'art officiel.

L'art singulier est relié à une vaste mouvance « post-art brut », que l'on a pu désigner également de différentes façons ; par exemple sous les noms d'« art en marge », « art cru », « création franche » ou encore « art hors-les-normes ».

Les artistes dits singuliers revendiquent une certaine spontanéité face à l'intellectualisme des artistes établis. On peut ainsi reconnaître en Gaston Chaissac (1910-1964), pour la peinture, ou en Robert Tatin (1902-1983), pour la sculpture/architecture, les figures tutélaires les plus importantes de ce mouvement tout comme Jean-Joseph Sanfourche (1929-2010), dit « Sanfourche », peintre poète dessinateur et sculpteur français.

Le terme de « singulier » serait apparu lors de la manifestation « Les Singuliers de l'art »[1], organisée en 1978 au musée d'art moderne de la ville de Paris. Un festival annuel d'art singulier s'est ensuite tenu à Roquevaire.

Artistes dans la mouvance de l'art singulier[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

Manifestations[modifier | modifier le code]

Lieux présentant des artistes singuliers[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]