Claude Massé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude Massé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
PerpignanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père

Claude Massé, né à Céret (Pyrénées-Orientales) le et mort le à Perpignan (Pyrénées-Orientales), est un artiste français et promoteur de l'art brut sous l'égide de Jean Dubuffet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Massé est le fils de l'écrivain Ludovic Massé[1]. Son travail plastique se distingue notamment par son utilisation du liège, personnages nommés "Patots" et par ses collages qui associent le dessin au stylo-bille et des matières imprimées, la plupart du temps issues de la récupération de papiers (étiquettes de spiritueux, prospectus artistiques, lettres manuscrites etc.)[1],[2]. Il effectue sa formation à l’École des Arts Décoratifs ; ensuite il travaille tour à tour dans une agence de presse, à la bibliothèque municipale de Perpignan, puis devient documentaliste à l’École des Beaux-arts et au musée Hyacinthe Rigaud de Perpignan[1].

De 1967 à 1972, il est nommé directeur du Musée d'Art Moderne de Céret[1]. C'est à cette époque que Jean Dubuffet lui recommande Jean-Joseph Sanfourche, qui expose immédiatement ses totems polychromes ; viennent ensuite des expositions collectives au Musée des Arts Décoratifs et au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, et parmi les Singuliers de l’Art réunis par Suzanne Pagé[3]. Claude Massé constitue dès 1959 une collection d'art brut de créatrices et créateurs originaires ou résidant dans les Pyrénées-Orientales, dont une grande partie, rassemblée en quarante ans, fera l'objet d'une donation en 1999 au Musée de la Création Franche à Bègles (Nouvelle Aquitaine)[1].

Claude Massé meurt le à Perpignan[4],[2]. Il est inhumé au cimetière de Céret.

Une partie des documents sur l’œuvre de Claude Massé est déposée aux Archives Municipales de la Ville de Perpignan.

Une première partie du Fonds/Claude Massé constitué de 39 ouvrages inédits, originaux, exemplaire de tête, tirage limité, diverses collaborations est déposé à la Bibliothèque municipale de Brouilla en juin 2020. Un important fonds d’œuvres (sculptures/collages/livres) est conservé à La Pinacothèque de Bordeaux (2021).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Claude Massé (ill. Pierre Sentenac), Bribes de souvenir : entretiens avec Michelle Serre, Toulouse, le Bien vivre, , 67 p. (BNF 35815045)
  • Claude Delmas, Toromania, avec des collages de Claude Massé, Éditions Trabucaire, 2008
  • Pierre Manuel, Claude Massé et Claire Viallat-Patonnier, François et Jean Pous, Saint-Étienne, Ceysson, , 60 p. (ISBN 978-2-916373-14-0, BNF 41305380)
  • Henri Lhéritier (ill. Claude Massé), Figures et territoires, Canet-en-Roussillon, Éditions Trabucaire, coll. « Art cartró », (ISBN 978-2-84974-184-9)
  • Claude Massé, Claude Massé, l'homme liège : conversations avec Serge Bonnery, Canet-en-Roussillon, Éditions Trabucaire, , 168 p. (ISBN 978-2-84974-236-5, BNF 45058884)
  • Christophe Massé, Claude Massé En liberté (conditionnelle), Les Cent Regards, 2010. (ISBN 978-2-9536994-3-2)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Massé, Claude (1934-2017) », (consulté le )
  2. a et b Philippe Becker, « Céret : décès de l’artiste Claude Massé », La Semaine du Roussillon,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. https://www.herault-tribune.com/articles/sanfourche-la-fausse-naivete-de-lextra-ultra-art-musee-darts-brut-et-singulier-montpellier/
  4. S. B., « P.-O.: l'artiste Claude Massé est décédé », L'Indépendant,‎ (lire en ligne, consulté le )