Suzanne Pagé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pagé.

Suzanne Pagé est une conservatrice et historienne de l’art française. Elle est actuellement directrice artistique de la Fondation Louis Vuitton.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômée en Lettres Classiques et d'Histoire de l’Art, elle suit des cours à l'école du Louvre et à l'école pratique des hautes études[1].

Entrée au Musée d’art moderne de la ville de Paris en 1966, elle devient responsable de l’ARC (animation-recherche-confrontation) en 1973, au sein de l'équipe responsable du Musée, en 1973[2], poste qu’elle occupe jusqu’en 1988. Suzanne Pagé est ensuite devenu la directrice de cette institution jusqu’en 2006[3]. Son action a notamment visé à renforcer l’identité propre du Musée, en affinant la politique des collections et en mettant en place des expositions spécifiques, telle que l'exposition consacrée à Mark Rothko en 1999[4]. Elle s’est attachée à privilégier la recherche et la découverte, tant sur le plan historique que contemporain. Cette vocation s’est concrétisée via une reconnaissance et une promotion soutenues aux artistes émergents. Elle a également ouvert le Musée à l’esprit européen, au travers d’une lecture renouvelée de l’histoire de l’Art moderne, un des exemples marquants étant l'exposition Traversée en 2001, consacrée à l'émergence de nouvelles tendances artistiques à travers 23 artistes et personnalités[4].

Reconnue internationalement, elle a participé à plusieurs jurys nationaux et internationaux, et a été deux fois Commissaire de la Biennale de Venise, en 1986[5] et 2005[6].

Depuis 2006, elle est directrice artistique de la Fondation Louis Vuitton, présidée par Bernard Arnault et inaugurée en octobre 2014[7]. Elle en a constitué les collections, défini la politique de ses expositions et établi la programmation culturelle.

Carrière[modifier | modifier le code]

l’ARC expositions monographiques directrice Suzanne Pagé (sélection)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • ARC 1973 – 1983. MAMARC Musée d'art moderne de la Ville de Paris. Rédaction par Suzanne Pagé et Juliette Laffon. Amis du Musée d'art moderne de la Ville de Paris, Paris 1983, (ISBN 2-904497-02-1).
  • L’inventaire des collections du Musée d’art moderne de la Ville de Paris. Direction d’ouvrage Suzanne Pagé. Association Paris-Musées, Paris 2006, (ISBN 2-87900-256-7).
  • La collection. Musée d'art moderne de la Ville de Paris. Sous la direction de Suzanne Pagé. Paris Musées, Paris 2009, (ISBN 978-2-879008-88-2).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gilles de Bure, « Suzanne Pagé, la femme qui refuse d’apparaître » sur Technikart, 1er mai 1999
  2. Philippe Douroux, « Suzanne Pagé, elle se fait la malle » sur Libération, 10 mai 2016
  3. Valérie Duponchelle, « Suzanne Pagé, un œil muséal » sur Le Figaro, 15 octobre 2014
  4. a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Suzanne_Pag.C3.A9.2C_elle_se_fait_la_malle.
  5. a et b Martine de Rabaudy, « Suzanne Pagé, la patronne de l'Art moderne » sur L'Express, 4 juillet 1996
  6. « Suzanne Pagé », sur idref.fr
  7. Harry Bellet, « Suzanne Pagé, ou l’art de bien conserver » sur Le Monde, 16 octobre 2014
  8. La collection. Musée d'art moderne de la Ville de Paris. Sous la direction de Suzanne Pagé. Paris Musées, Paris 2009, (ISBN 978-2-879008-88-2).