Ronan-Jim Sévellec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ronan-Jim Sévellec
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (83 ans)
BrestVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Fratrie
Joël-Jim Sévellec (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web

Ronan-Jim Sévellec, né le à Brest[1],[2], est un peintre et sculpteur français, rattaché au courant de l'art singulier.

Il a délaissé progressivement la peinture pour des sculptures de décors miniatures.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans sa jeunesse, Ronan-Jim Sévellec s'initie au dessin, au modelage et à la peinture auprès de son père, le peintre Jim Sévellec[3]. Ses premiers dessins paraissent dans la presse en 1960. Établi dans la région parisienne depuis 1967, il exerce la profession d'illustrateur, réalise des maquettes pour des productions cinématographiques — certaines de ses maquettes sont conservées à Lyon au musée Miniature et Cinéma — continue de peindre et participe à plusieurs salons. Il cesse progressivement de peindre vers la fin des années 1970[4].

En 1977, une exposition lui est consacrée à la galerie Michel-Ange à Brest. Puis, pendant plus de dix ans, Ronan-Jim Sevellec arrête d'exposer pour travailler ses œuvres en volume.

En 1989, il présente ses Boîtes dans la lignée de celles de Charles Matton à Elbeuf (Seine-Maritime)[4]. En 1995, il expose à la galerie Soulié, rue Guénégaud à Paris.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fascinantes miniatures de Ronan-Jim Sévellec », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le ).
  2. « Ronan -Jim SEVELLEC » (consulté le )
  3. Notice biographique sur le site de l'abbaye d'Auberive.
  4. a et b « Hey!, l'art à contre-courant », sur next.liberation.fr, 29 septembre 2011, mis à jour le 30 septembre 2011 (consulté le ).
  5. « L’esprit singulier. Collection de l’Abbaye d’Auberive », exposition à la Halle Saint-Pierre à Paris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]