Marie Morel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morel.
Marie Morel
Marie Morel au piano.jpg

Marie Morel au piano.

Naissance
(63 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Distinctions
Prix Fénéon de peinture, 1983, exposition galerie Katia Granoff, Paris.
Prix de la jeune peinture et prix du public à la Biennale de la jeune peinture méditerranéenne Nice, 1986.

Marie Morel est une artiste peintre et éditrice française née le [1] à Paris. Elle vit et travaille, depuis 1988, dans les monts du Valromey.

Biographie[modifier | modifier le code]

Détails du tableau Les Oiseaux roses de Marie Morel

Marie Morel a commencé la peinture dès son enfance et n'a plus jamais arrêté. Elle a toujours vécu dans un climat artistique, entourée de sa mère, l’architecte et peintre Odette Ducarre, et de son père, l’éditeur et écrivain Robert Morel. Dès l'enfance, sa mère lui donne des cours particuliers (nature morte, fusain, modèle vivant, etc.) et l'emmène régulièrement dans les musées. À 9 ans, Marie déclare qu'elle sera peintre. Chaque année, elle participe à de nombreuses expositions en France ou à l’étranger, plus de cent soixante à ce jour. Elle reçoit en 1983 le prix Fénéon de peinture.

Marie Morel a également écrit plusieurs ouvrages sur ses tableaux, dont Robert Morel par Marie Morel en 2000, Les Fantasmes secrets de la nuit (préface de Pascal Quignard) en 2008, La Liberté des femmes (préface de Michel Onfray), ou encore La Sexualité des vieilles dames, en 2009. Elle collabore aussi en tant qu'illustratrice, notamment dans les livres Animamours de Pierre Bourgeade, Ouverture de Claude Louis-Combet, Les Rougets d’André Pieyre de Mandiargues, Un amas de tourterelles d'argent de Gilbert Lascault ou encore Les Petites Valises de Jo Witek.

Parallèlement, elle édite, depuis 1981, Regard, une petite revue d'art et de poésie[2], consacrée à un artiste rencontré sur son chemin et qui a piqué son intérêt.

Son talent pour les arts ne s'arrête pas à la peinture ou à l’édition, puisqu'elle a fait le conservatoire de musique et à ce titre elle est également musicienne. Elle pratique la flûte traversière, le piano, l’accordéon et le violoncelle. Elle continue de jouer pour son plaisir et participe à des concerts.

En tant que peintre qui intègre les mots dans ses œuvres, elle apprécie aussi l’art postal et se livre régulièrement au jeu des enveloppes peintes qui passent de main en main avant d’atteindre leurs destinataires. Chacune de ses enveloppes est une œuvre à part entière qu’on peut parfois voir à titre exceptionnel (exposition de Fontenoy 2013).

Inclassable, de par son style, elle se défend d’être une artiste d’art brut dans lequel certains ont tendance à la cataloguer[3]. À ce jour Marie Morel continue inlassablement d’exposer son travail dans des lieux sans cesse renouvelés, musées, centres d'art, MJC mais aussi dans les galeries qu’elle affectionne particulièrement (Pont-Aven à la Galerie B., Paris à la Halle Saint-Pierre, Nantua à La Maroquinerie, etc.). Elle travaille depuis 2015 avec la galerie Capazza.

En 2009, dans le catalogue de l'exposition de la Halle Saint-Pierre, Pascal Quignard écrit à son sujet « Marie Morel est un des plus grands peintres vivants ».

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages de (ou sur) Marie Morel[modifier | modifier le code]

  • Chère peinture de Joël Bastard. Editions J’en suis bleue - Les ami(e)s de Marie Morel, 2016.
  • Cent-dix remarques pour les entractes de Marie Morel, de Michel Butor. Editions J’en suis bleue - Les ami(e)s de Marie Morel, 2016.
  • La peinture de Marie Morel nous regarde, d'Anaïs Frantz. Editions J’en suis bleue - Les ami(e)s de Marie Morel, 2016.
  • Entretiens de Marie Morel avec Christian Lux (deuxième édition complétée)- Editions Regard, J'en suis bleue, 2015.
  • Les enveloppes peintes de Marie Morel pour Brigitte Laureau, Peintures de Marie Morel. Éditions J’en suis bleue - Les ami(e)s de Marie Morel, 2015
  • MONOGRAPHIE sur Marie Morel : une vie de peintre, textes de Pascal Quignard Peintures et dessins de Marie Morel. Éditions Galerie B.Pont-Aven et Les amis de Marie Morel, 2014
  • Portraits de Marie Morel. Photos Olivier Degen, texte Pascal Quignard, 2011.
  • Marie Morel ne fait pas d'art brut, Editions Chalut-Mots, 2011.
  • Animamours, texte de Pierre Bourgeade et dessins de Marie Morel. Éditions HumuS, 2009 (ISBN 2-940 127-43-3)
  • La Sexualité des vieilles dames, Éditions avec un C comme Chaluts-Mots, 2009 (ISBN 978-2-95 321-316-4)
  • La Liberté des femmes, Préface de Michel Onfray. Éditions avec un C comme Chaluts-Mots, 2009 (ISBN 978-2-95 321-315-7)
  • Histoire d’une petite revue d’art REGARD, de Marie Morel. Éditions Regard Chalut-Mots, 2008
  • Une architecture avec Marie Morel par Bernard Brot. J'en suis bleue, 2009.
  • Entretiens de Marie Morel avec Christian Lux. J'en suis bleue, 2009.
  • Un amas de tourterelles d'argent, texte de Gilbert Lascault, peinture originale de Marie Morel, Éditions Fata Morgana, 2008
  • Portfolio no 3, Charles Juliet et Marie Morel, texte de Charles Juliet, illustré par des peintures originales de Marie Morel, 2008
  • Portfolio no 2, Robert Morel et Marie Morel, lettres inédites de Robert Morel, peintures originales de Marie Morel, 2007
  • Portfolio no 1, Pierre Bourgeade et Marie Morel, Nouvelles inédites de Pierre Bourgeade, peintures originales de Marie Morel, 2007
  • Les Fantasmes secrets de la nuit, Préface de Pascal Quignard. Éditions avec un C comme Chaluts-Mots, 2007 (ISBN 978-2-95 321-312-6)
  • Ouverture, de Claude Louis-Combet, illustrations de Marie Morel, Éditions Fata Morgana, 2005
  • Les Rougets, d'André Pierre de Mandiargues, illustrations de Marie Morel, Éditions Fata Morgana, 2003
  • Les Petites Valises, texte Jo Witek, illustrations de Marie Morel, Éditions Emma Floré, 2002
  • Robert Morel par Marie Morel, Éditions CLC Clergeaud, 2000 (ISBN 2-84659-000-1)
  • Lettres à Thomas, textes, dessins et peintures de Marie Morel, L'Œuf sauvage éditions Pleine Marge, 1999
  • Dessins pour Thomas, L'Œuf sauvage éditions Pleine Marge, 1999
  • Adan et Eve, Robert Morel éditeur, 1971.

Catalogues[modifier | modifier le code]

  • Résister, catalogue de l’exposition de Marie Morel à Gaillard, (Haute Savoie), 2015
  • Marie Morel Peintures, catalogue de l’exposition de Marie Morel au Château de Vogüé. Éditions Association Vivante Ardèche, 2014
  • Les Histoires Peintes de Marie Morel, catalogue de l’exposition personnelle de Marie Morel, dans l’église Saint-Pancrace de Bans, à Givors. Éditions Les amis des Arts de Givors, Regard, 2013
  • Argent, trésors et coffres-forts..., catalogue de l’exposition de Marie Morel et Carine Lorenzoni au château du Tremblay, à Fontenoy-en-Puisaye. Éditions Le Tremblay, J’en suis bleue, 2013
  • Le Chant de la vie, catalogue de l’exposition personnelle de Marie Morel à La Chapelle des Ursulines[4], à Quimperlé. Texte de Odette Ducarre. Éditions La Chapelle des Ursulines, 2012
  • Marie Morel, questions sur le monde, catalogue de l’exposition de Marie Morel à l’Orangerie des musées de Sens. Textes de Maurice Simon, Yves Burrus et Bernard Pernuit. Éditions Musées de Sens, 2011
  • Marie Morel, exposition au château des Allymes, catalogue de l’exposition. Textes de Gaëlle Arpin-Gonnet, Paul Greffet, Charles Juliet, Jean-François Dupont, Michel Vannet, Christian Lux et Martin Laquet. Éditions du château des Allymes, 2011
  • Visions contemporaines de Marguerite d’Autriche, catalogue de l’exposition sur Marguerite d’Autriche au monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse, avec l’approche intime des tableaux de Marie Morel. Édition du musée de Bourg-en-Bresse, 2010
  • Marie Morel : peintures, catalogue de l'exposition de la Halle Saint-Pierre, Paris. Textes de Pascal Quignard, Daniel Marchesseau et Pierre Bourgeade. Éditions Chalut-Mots, 2009
  • Marie Morel, peintures , catalogue de l'exposition au musée Faure. Textes de Michel Butor. Éditions Arts et Mémoires, 2008
  • Catalogue de l’exposition Marie Morel à la galerie Espace-expo de Betton, texte de Thierry Prévot. Éditions galerie Espace-expo de Betton, 2007
  • Catalogue de l’exposition Marie Morel à La Maroquinerie de Nantua, texte de Jean-Claude Blanc, 2006
  • Catalogue de l’exposition Marie Morel à l’artothèque Antonin-Artaud de Marseille, préface de Charles Juliet et entretien entre Marie et l’équipe de l’artothèque Antonin-Artaud. Éditions AAA, 2005
  • Catalogue de l’exposition de Marie Morel à l’IUFM de Bourg-en-Bresse, textes de Pierre Bourgeade, Paul Greffet et Jean-Loup Cléaud, 2005
  • L'art de Marie Morel, catalogue de l’exposition Marie Morel à La Galerie Singulière, texte de François Solesmes, éditions de l’Envol, 2001 Paris
  • Femmes, catalogue de l’exposition Marie Morel à la Galerie B de Pont-Aven. Éditions Galerie B, 1998
  • Marie Morel, avec cent dix remarques de Michel Butor, catalogue de l'exposition Marie Morel au Centre d’art contemporain de Forcalquier, 1994

Dossier pédagogique[modifier | modifier le code]

  • Les Peintures de Marie Morel, dossier à l'intention des enseignants de maternelles, primaires, secondaires et des classes dans les écoles d'art, 2014

Revue[modifier | modifier le code]

  • Regard, une petite revue d'art, éditée par Marie Morel et dans laquelle elle fait découvrir les artistes qui jalonnent son chemin

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2017
    • Forcalquier, Centre d'art Boris Bojnev, "les femmes des siècles passés", exposition de 2 des 5 panneaux de l'oeuvre [5]
  • 2016
    • Pont de vaux, musée de Chintreuil, "traits et portraits", exposition collective dans laquelle la peinture Les Femmes des siècles passés de Marie Morel est exposée
    • Lausanne, Suisse. Galerie Humus. Exposition personnelle des peintures de Marie Morel [5]
    • Ostende, Belgique, « in the Name of the Rat» Galerie du Rat Mort, peintures de Marie Morel
    • Nancay, « Vénus et Vulcain » Galerie Capazza peintures de Marie Morel
    • Pont de vaux, musée Chintreuil. Exposition collective.
  • 2015
    • Bourg-en-Bresse, ESPE, « La célébration de la vie » Exposition des peintures de Marie Morel dans le cadre des "Temps d'Arts"
    • Gaillard, château de Gaillard, Résister, exposition des peintures de Marie Morel au château de Gaillard[5]
    • Saint-Genis-Pouilly, centre culturel Jean-Monnet, Les peintures de Marie Morel[5]
    • Ambérieu-en-Bugey, médiathèque La Grenette, château des Allymes, mairie et MJC, exposition rétrospective - Marie Morel[5]
  • 2014
    • Paris, galerie Évelyne Héno, monographie sur Marie Morel avec Pascal Quignard [5]
    • Château de Vogüé, exposition des peintures de Marie Morel[5]
    • Les Lilas, Chez Lévy-Perrier, Une exposition originale des peintures de Marie Morel[5]
    • Montauban, musée Ingres, Regards éblouis
    • Manthes, le prieuré de Manthes, Avec les ailes d'un ange
    • Issoudun, musée de l'Hospice St Roch, Dans les chambres hantées de Gilbert Lascault
    • Marseille, Galerie Béatrice Soulié, Pierre Dotte, le regard d'un collectionneur
    • Aigle, Suisse, Château d'Aigle, Eros, Bacchus
    • Paris, la maison rouge, Le Mur, la collection Antoine de Galbert
  • 2013
  • 2012
  • 2011
    • Sens, musée de l'Orangerie
    • Paris, Espace des femmes
    • Rennes, Betton, espace culturel
    • Villefranche-sur-Saône, musée Paul Dini, « L’amour »
    • Villefranche-sur-Saône, galerie le 116 art
    • Oyonnax, centre culturel, « Carré de dames »
    • Montmorillon, espace culturel[5], invitée d’honneur
    • Ambérieux, Le Château des Allymnes
    • Limoges, galerie Saint-Pierre
    • Saint-Martin-d'Uriage, centre culturel Le Belvédère, « La vie et la mort »
  • 2010
  • 2009
  • 2008
  • 2007
  • 2006
    • Nantua, La Maroquinerie[5]
    • Limoges, galerie Saint-Pierre, « Les boîtes »
    • Pont-Aven, galerie B[5], « Papiers d’amour »
    • Recloses, église[5]
    • Oyonnax, centre culturel Aragon, « L’esprit de la forêt »
    • Pully, Suisse, galerie Nane Cailler[5], « Les petites branches »
  • 2005
  • 2004
    • Rousset[5], « Les grains de café de mon amour »
    • Pully, Suisse, galerie Nane Cailler
    • Nice, Falicon, Galerie Ellena
    • Forcalquier, centre d’art contemporain de Lucien Henry
    • Sausset-les-Pins, galerie Berlioz, fête de fermeture de la galerie
    • Lyon, galerie Fanfan des mûres, « Les vierges »
    • Paris, galerie Béatrice Soulié[5]
  • 2003
    • Pont-Aven, Galerie B[5], « La forêt et les oiseaux »
    • Sausset-les-Pins, galerie Berlioz[5], « Les oiseaux »
    • Aixe-sur-Vienne, « Au-delà du corps »
    • Montauban, musée Ingres, « Peindre en trois dimensions »
    • Dieppe, MJC[5], « Parlez moi d’amour »
    • Lausanne, Suisse, musée de Pully
    • Pont-Aven, galerie B, Marie Morel et Maurice Fanciello, « Les uns et les autres »
  • 2002
    • Oyonnax, Centre culturel Aragon, « Voyageurs imaginaires »
    • Sausset-les-Pins, galerie Berlioz, « Bleu comme la mer »
    • Paris, galerie à l’enseigne des Oudins, « Pierre Bourgeade et ceux qu’il aime » (photos)
    • Paris, La Halle Saint-Pierre, « Œil pour œil, grands formats »
    • Brive-la-Gaillarde, Chapelle Saint-Libéral[5]
    • Rousset-sur-Arc Centre d’art, Marie Morel, Louis Pons et Pascal Verbena
  • 2001
    • Pont-Aven, galerie B[5]
    • Riquewihr, musée, « La lettre dans tous ses états »
    • Forcalquier, Galerie singulière[5]
    • Aixes-sur-Vienne, « Au-delà du corps »
    • Paris, La Halle Saint-Pierre, espace galerie[5], « Les grands formats »
    • Paris, galerie Béatrice Soulié[5], « Tableaux anciens »
    • Nantes, Galerie B, hôtel de la duchesse Anne
    • Auxerre, galerie La passerelle, « La passerelle a cinq ans »
  • 2000
    • Pully, Suisse, galerie Nane Cailler, « Il était une fois le XXe siècle »
    • Berne, Suisse, Musée de la communication, « Les timbrés »
    • Pully, Suisse, galerie Nane Cailler[5], « Le désir »
    • Sausset-les-Pins, galerie Berlioz[5]
    • Orléans, galerie l’escalier[5]
    • Chambéry, galerie le Gyroscope
    • Paris, Licences, exposition pour la sortie de la revue no 1
    • Nantes, galerie B[5]
  • 1999
    • Paris, Halle Saint-Pierre[5] pour la sortie du livre Lettres à Thomas
    • Paris, galerie Béatrice Soulié[5], « Dessins et tableaux pour Thomas »
    • Dieppe, Espace communication, « Mise en boîte »
    • Coupiac, Château[5], « Terres intimes »
    • Montauban, Chez Thierry Lartet, dans son jardin[5]
    • Paris, galerie Béatrice Soulié, « L’œuf sauvage »
    • Allauch, « La collection d’Anne et Henri Sotta »
  • 1998
    • Paris, Halle Saint-Pierre, « L’œil à l’état sauvage »
    • Auxerre, la passerelle
    • Oyonnax, Centre culturel, « Le courrier peint »
    • Pont-Aven, galerie B[5] « Femmes »
  • 1997
    • Paris, galerie Béatrice Soulié[5], « Lettres d’amour »
  • 1996
    • Paris, Halle Saint-Pierre, « Les coups de cœur de l’œuf sauvage »
  • 1995
    • Pully, Suisse, galerie Nane Cailler
    • Le Tremblay, Château[5], « Textes et peintures »
    • Paris, La Défense, « De l’autre côté du voyage… », exposition pour la prévention de la toxicomanie
  • 1994
    • Forcalquier, centre d’art contemporain[5], œuvres récentes
    • Puget-sur-Durance, temple[5]
    • Paris, musée de La Poste, « Enveloppes »
    • Pully, Suisse, galerie Nane Cailler[5]
  • 1993
  • 1992
    • Pully, Suisse, galerie Nane Cailler, « Au fil de l’eau »
    • Laduz, musée, en hommage à Raymond Humbert
    • Paris, galerie Pleine Marge, « L’œuf existe à l’état sauvage »
  • 1991
    • Mulhouse, musée des beaux-arts, « Écriture »
    • Paris, galerie Pleine Marge, Marie Morel et Pierre Bettencourt
    • Grenoble, galerie Antoine de Galbert, « Reliefs »
    • Mulhouse, galerie Euros, collages
  • 1990
    • Montauban, Musée Ingres, « Théâtre de l’imaginaire »
    • Bègles, « Jardiniers de la mémoire »
  • 1989
    • Paris, galerie Caroline Corre, « Les magiciens de ma terre »
  • 1988
    • Marseille, arthothèque Antonin Artaud
    • Paris, Palais de Tokyo, Centre national des arts plastiques[5], enveloppes de Marie Morel
    • Montauban, Musée Ingres, « Les instinctifs du Midi »
  • 1987
    • Marseille, galerie Athanor, « Boîtes »
    • Orgon, Bouches-du-Rhône, Notre-Dame-de-Beauregard
    • Tanlay, Château, « Formes rituelles II »
  • 1986
  • 1985
    • Montauban, musée Ingres, « Créateurs singuliers du Midi »
    • Saint-Vallier, galerie Valat, « L’écriture »
    • Saint-Cyr-sur-Mer, « L’art longe le soleil »
    • Forcalquier, centre d’art contemporain chez Lucien Henry[5]
  • 1984
    • Munich, galerie Godula Buchholz Werkraum, « Exotick »
    • Paris, musée d’art moderne, « La littérature en couleurs »
  • 1983
    • Paris, galerie Katia Granoff ; reçoit le prix Fénéon de peinture
  • 1977

Sources[modifier | modifier le code]

Livres parlant de Marie Morel[modifier | modifier le code]

  • La peinture de Marie Morel nous regarde, d'Anaïs Frantz. Editions J’en suis bleue - Les ami(e)s de Marie Morel, 2016
  • Entretiens de Marie Morel avec Christian Lux, textes de Christian Lux, peintures et dessins de Marie Morel. Editions J’en suis bleue - Les ami(e)s de Marie Morel, 2015
  • Monographie sur Marie Morel : une vie de peintre, textes de Pascal Quignard, peintures et dessins de Marie Morel. Éditions Galerie B, 2014
  • Marie Morel dans son atelier, photos d’Olivier Degen, préface de Pascal Quignard. Éditions Regards, J’en suis bleue, 2011
  • Marie Morel ne fait pas d’art brut, texte de Carine Lorenzoni. Éditions C comme Chalut-mots, 2011
  • Une architecture avec Marie Morel, texte de Bernard Brot, Éditions Regards, J’en suis bleue, 2010
  • Entretien de Marie Morel, avec Christian Lux. Éditions Regards, J’en suis bleue, 2009
  • Marie Morel, écrire une lettre, texte de Thierry Prevot. Éditions Galerie B, Pont-Aven, 2006
  • Marie Morel, peintre, entretien avec Charles Juliet, 2004
  • Marie Morel, Lisières no 11 revue interdisciplinaire de Laurent Brunet, 2000

Émissions de radio[modifier | modifier le code]

  • Regard, un oeil grand ouvert sur un art singulier, chronique "les Émois" sur la revue d’art Regard de Marie Morel, par Céline du Chéné , France culture, 2016
  • Les femmes des siècles passés, intervention dans la chronique "l'Encyclopédie pratique des mauvais genres" de Céline du Chéné, France Culture, 2016
  • Regard, entretien au sujet de la revue d’art et de poésie Regard, Kriss – Crumble sur France Inter, 2009
  • Marie Morel, la rencontre, entretien avec Olivier Germain-Thomas, For intérieur, France Culture, 2002
  • Le Jardin Secret, entretien avec Elsa Quinette, France Culture, 2000
  • Marie Morel, la rencontre, « La vie comme elle va », entretien avec Monica Fantini, France Culture, 2000
  • Marie Morel, « Des gens singuliers », entretien avec Francesca Piolot, France Culture, 1997

Films[modifier | modifier le code]

  • La Toile de Marie Morel, d’après une idée de Mylène Besson, Réalisateur Alain Gonay, 2015
  • L'Amour, une œuvre de Marie Morel censurée, reportage de B. Tardy et B. Metral, France Régions 3, 17 juin 2014
  • Marie Morel peintre, Film de Solenne Vaulot Morel, 2006
  • Le Courrier peint, reportage de Sylvie Adam, France Régions 3, 2003
  • Marie Morel, reportage de Sylvie Adam, France Régions 3, 2002
  • Marie Peintre, reportage de Christel Chabert, France Régions 3, 2002
  • Robert Morel et les jeunes, reportage avec Marie Morel, Contact, janvier 1969

CD, DVD et CD-ROM[modifier | modifier le code]

  • Marie Morel, une chanson du CD 'Quelques choses à dire' de Cecilem. Label : Argil Music, 2016
  • La toile de Marie, un film d'Alain Gonay en collaboration avec Mylène Besson. Éd.les films du hasard, 2015
  • L'Insoutenable Légèreté des lettres, un CD-ROM d'Eni Looka consacré à l’art postal et comprenant un chapitre sur Marie Morel. Éd. Ymna 1999

Articles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne du catalogue général de la BNF.
  2. Le 22 mars 2009, elle est invitée à parler de la revue lors de l’émission de Kriss – Crumble sur France Inter.
  3. Voir le livre Marie Morel ne fait pas d’art brut, de Carine Lorenzoni, 2011.
  4. Marie Morel à la chapelle des Ursulines.
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai, aj, ak, al, am, an, ao, ap, aq, ar, as, at, au, av, aw, ax, ay, az, ba, bb, bc, bd, be, bf, bg, bh, bi, bj, bk, bl et bm Exposition personnelle.
  6. Reçoit le Prix de la jeune peinture et le Prix du public.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]