Anges et Démons (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anges et démons (film))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anges et Démons.
Anges et Démons
Titre original Angels & Demons
Réalisation Ron Howard
Scénario Akiva Goldsman
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Imagine Entertainment
Skylark Productions
Panorama Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller policier
Durée 138 minutes
146 minutes (Version longue)
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Anges et Démons (Angels & Demons) est un thriller policier américain réalisé par Ron Howard et sorti en 2009. C'est l'adaptation cinématographique du roman du même nom de l'Américain Dan Brown et compose le second volet de la trilogie cinématographique de Robert Langdon, mais est en fait le premier volet de la tétralogie littéraire, avant Da Vinci Code.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors que le pape est mort et que les cardinaux vont entrer en conclave, les Illuminati, une ancienne et puissante société secrète traquée par l'Église catholique, dérobent de l'antimatière au CERN, à Genève, et placent cette bombe à retardement au Vatican. De plus, ils enlèvent les preferiti, c'est-à-dire les cardinaux les plus papables, et envoient une vidéo à la garde suisse expliquant qu'ils comptent en tuer un toutes les heures avant que la bombe n'explose.

Robert Langdon, professeur en symbologie à l'université Harvard, à qui l'Église a refusé plusieurs fois l'accès à ses archives, est appelé en urgence par le Vatican pour les aider à délivrer les preferiti et retrouver la bombe. Avec Vittoria Vetra, la scientifique italienne à qui l'antimatière de la bombe a été volée, il s'embarque dans un jeu de piste mouvementé, passant par des cryptes scellées, des catacombes dangereuses et des cathédrales désertes, en essayant de percer au jour le rébus vieux de 400 ans laissé par Galilée.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Italie Italie : (avant-première mondiale)
Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau de la France France, Drapeau de la Suisse Suisse romande :
Drapeau des États-Unis États-Unis :

Distribution[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Différences entre le livre et le film[modifier | modifier le code]

  • Dans le film, après que le Vatican est entré dès le début en contact avec lui, Langdon s'envole directement pour Rome, où il rencontre Vittoria Vetra. Dans le livre, c'est après que le CERN a communiqué avec lui à la suite du vol de l'antimatière qu'il se rend au Vatican, où les autorités ne croient pas tout de suite à la menace de l'antimatière.
  • Dans le film, Vittoria Vetra découvre le corps du père Silvano Bentivoglio, son collègue scientifique. Dans le livre, Maximilien Kohler découvre le corps de Leonardo Vetra (le père de Vetra), qui a été assassiné tandis qu'il travaillait sur l'antimatière alors que Vittoria faisait de la plongée.
  • Dans le livre le camerlingue est Carlo Ventresca, un Italien. Dans le film, son nom et sa nationalité ont été changés. Il est devenu Mgr Patrick McKenna, originaire d'Irlande du Nord. D'ailleurs, dans le livre, il n'est qu'un simple prêtre alors qu'il est "Monseigneur" dans le film. (Dans le livre, il tient à ce qu'on l'appelle "Mon Père" plutôt que "Monseigneur", car ce serait mentir sur son rôle dans l'Église.)
  • Dans le film, Langdon parvient à sauver in extremis le cardinal Baggia de la noyade à la fontaine des Quatre-Fleuves. Ce dernier lui indique la cachette de l'assassin, au château Saint-Ange et devient par ailleurs le pape à la fin du film. Dans le livre, Mgr Baggia meurt noyé et Langdon doit trouver par lui-même la cachette.
  • Dans le film, le personnage de Maximillian Kohler a été supprimé. Dans le livre, c'est lui qui communique avec Langdon au début et qui lui remet la caméra révélant le plan du camerlingue. Dans le film, la révélation du plan incombe à Maximilian Richter, lequel reprend le prénom et quelques caractéristiques de Kohler.
  • Dans le film, le dernier fer après ceux de la terre, de l'air, du feu et de l'eau est le symbole de Saint-Pierre composé de deux clés entrecroisées inversées. Dans le livre c'est le « diamant des Illuminatis » (regroupant les symboles des quatre premiers fers).
  • Dans le livre, Langdon monte avec le camerlingue dans l'hélicoptère. Ce dernier l'abandonne dans l’hélicoptère et de cette façon Langdon comprendra qui il est vraiment. Dans le film, le camerlingue monte seul.
  • Dans le livre, le camerlingue reçoit un message divin lui indiquant l'emplacement de la bombe. Dans le film, il fait la déduction après avoir été marqué au fer.
  • Dans le livre, l'assassin meurt au château Saint-Ange. Dans le film, il meurt dans l'explosion de sa voiture. De plus, l'assassin est d’origine arabe et n'est pas nommé dans le livre tandis que celui du film est d'origine européenne et se nomme Grey.
  • Les personnages de Chinita Macri et Gunther Glick n'existent pas dans le film.
  • Dans le livre, Robert Langdon part tout seul à la recherche de l'Église de l'Illumination. Dans le film, on voit plusieurs policiers qui accompagnent Langdon dans sa quête.
  • Plusieurs noms de personnages ont également été changés, dans le livre le capitaine de la garde suisse pontificale s'appelle Rocher tandis que dans le film, il se nomme Maximilian Richter, le personnage du film étant un mélange entre Maximilian Kohler et Rocher dans le livre. Dans le livre, le cardinal grand électeur du conclave et doyen du Sacré Collège est italien et se nomme Saverio Mortati, alors que dans le film, il s'appelle Strauss et est probablement allemand.

Lieux et œuvres cités[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Saga cinématographique Robert Langdon[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]