Inferno (film, 2016)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Inferno.
Page d'aide sur l'homonymie Pour le roman d'origine, voir Inferno (roman de Dan Brown).
Inferno
Description de l'image Inferno logo film.png.

Réalisation Ron Howard
Scénario David Koepp
Acteurs principaux
Sociétés de production Imagine Entertainment
Skylark Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller policier
Durée 121 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Inferno est un thriller policier américain réalisé par Ron Howard, sorti en 2016. Il s’agit de l’adaptation du roman du même nom de l'Américain Dan Brown et du troisième volet de la franchise cinématographique de Robert Langdon. Inferno est en fait le quatrième volet de la tétralogie littéraire (Le Symbole perdu a été publié avant).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Robert Langdon se réveille amnésique dans un hôpital italien à Florence. Il s’associe avec le docteur Sienna Brooks qui, il l'espère, pourra l’aider à retrouver la mémoire et empêcher un homme de déclencher une épidémie mortelle en s'associant aux références de l'Enfer de Dante[1].

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Robert Langdon, professeur d'université de Harvard, se réveille dans une chambre d'hôpital à Florence, en Italie, sans souvenir de ce qui s'est passé les jours précédents, mais en proie à des visions incessantes. Le docteur Sienna Brooks, l'un des médecins qui l'accompagnent, révèle qu'il souffre d'amnésie suite à une blessure par balle à la tête. Un autre médecin dit que la police est là pour interroger Langdon, mais l'officier de police s'avère être Vayentha, une tueuse, qui tire sur le médecin alors qu'il se marchait dans le couloir. Sienna aide Langdon à s'échapper et ils se réfugient chez elle.

Parmi les effets personnels de Langdon, ceux-ci trouvent un pointeur de Faraday, un projecteur d'images miniatures avec une version modifiée de la Carte de l'enfer de Sandro Botticelli, elle-même basée sur l'l'Enfer de Dante. Ils réalisent vite que c'est le premier indice laissé sur la trace de Bertrand Zobrist, généticien milliardaire psychologiquement instable, qui estimait que des mesures rigoureuses étaient nécessaires pour réduire la population terrestre toujours plus nombreuse, et qui s'était suicidé trois jours plus tôt après avoir été poursuivi par des agents gouvernementaux armés.

Langdon et Sienna comprennent que Zobrist, qui était obsédé par Dante, a créé une super-arme virale qu'il a surnommée "Inferno", avec le potentiel d'anéantir la moitié de la population mondiale. Entre-temps, ils ont été retrouvés à la fois par Vayentha et par des agents de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui tentent de faire une descente dans l'appartement, les forçant à fuir à nouveau. Les agents de l’OMS, dirigés par Elizabeth Sinskey, une ancienne petite amie de Langdon, tentent d’empêcher la dissémination du virus. Vayentha rapporte la nouvelle à son employeur Harry Sims, PDG d'une société de sécurité privée appelée "le Consortium" et qui agit pour le compte de Zobrist ; qui lui donne pour instruction de tuer Langdon, qui était devenu un élément gênant.

Les connaissances de Langdon sur le travail et l'histoire de Dante, ainsi que sur des passages cachés à Florence, permettent aux deux protagonistes de suivre des indices tels que des lettres et des phrases qui conduisent à divers endroits de Florence et de Venise, tout en tuant par inadvertance Vayentha et en évitant les agents de l'OMS. En cours de route, Langdon découvre qu'il a aidé un ami à voler et à cacher le masque mortuaire de Dante, un indice crucial ; un événement dont il ne se souvient pas non plus. Zobrist avait fourni à Sims un message vidéo sur le virus, qui serait diffusé après sa publication. Choqués par son contenu, les Sims s'allient à Sinskey pour éviter l'épidémie. Cependant, Christoph Bouchard, un homme prétendant travailler pour l’OMS, a contacté Langdon et Sienna pour les avertir que Sinskey avait un double agenda et qu’elle recherchait le virus Inferno à son profit. Les trois hommes coopèrent brièvement, jusqu'à ce que Langdon se rende compte que Bouchard ment et cherche à tirer profit de Inferno lui-même, forçant le duo à s'enfuir à nouveau.

Langdon découvre que le virus est présent dans la basilique Sainte-Sophie à Istanbul. Fort de cette connaissance, Sienna abandonne Langdon, révélant qu’elle était l’amante de Zobrist et qu’elle veillerait à la dissémination du virus. Zobrist et Sienna avaient l'habitude de jouer à des jeux de chasse au trésor ; cette piste était le plan de secours au cas où quelque chose arriverait à Zobrist. Langdon est repris par Bouchard, mais Sims tue Bouchard et sauve Langdon, qui s'associe ensuite avec Sinskey, cette dernière lui demande de l'aider à interpréter les images du pointeur Faraday. Sims révèle qu'il a été embauché par Sienna pour kidnapper Langdon lorsque Zobrist avait été tué et qu'il avait été drogué avec de la benzodiazépine pour provoquer une perte de mémoire ; les événements à l'hôpital ayant tous été planifiés.

Ils réalisent que le virus se trouve dans un sac en plastique caché sous l'eau dans une citerne de la basilique d'Istanbul. L’équipe de l’OMS, accompagnée de Langdon, Sims et Sinskey, s’emploie à localiser et à sécuriser le sac, tandis que Sienna et ses associés tentent de faire exploser un détonateur qui va le déchirer et le transformer en aérosol. Sims est tué par Sienna et lorsque Langdon se retrouve face à elle, elle tente de libérer le virus en commettant un attentat suicide. La détonation est capable de déchirer le sac, mais comme il était déjà contenu dans une unité de confinement spéciale, le virus a été sécurisé à temps. Après avoir lutté en vain contre Sinskey et Langdon pour détruire le conteneur, les alliés de Sienna sont tués. Le virus est alors pris par l’OMS et Langdon rentre à Florence afin de rendre le masque mortuaire de Dante.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Producteurs délégués : Dan Brown, William M. Connor, Anna Culp et David B. Householter
Producteur exécutif : Doug Belgrad

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[8] ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[9]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En 2009, après la sortie du deuxième opus, Anges et Démons, la nouvelle aventure cinématographique du professeur Robert Langdon doit être l'adaptation du livre Le Symbole perdu, publié en 2009. Le réalisateur Ron Howard ne doit être que le producteur. La réalisation du film est confiée à Mark Romanek. Puis, lorsque Dan Brown publie son quatrième opus, Inferno, Sony Pictures préfère l'adaptation de ce nouveau livre à l'autre, lui trouvant une ressemblance au niveau du thème et de l'intrigue avec Benjamin Gates et le Trésor des Templiers et sa suite Benjamin Gates et le Livre des secrets, tous deux réalisés par Jon Turteltaub et sortis respectivement en 2004 et 2007. Malgré cela, l'adaptation du troisième livre de Dan Brown est toujours en projet[10]. Le projet Inferno est confirmé en . Ron Howard, comme pour les deux premiers opus, s'occupe de la réalisation. David Koepp se charge de nouveau du scénario. Le film est alors prévu pour le [2].

En [11], alors que le tournage a une date, Brian Grazer est annoncé comme producteur du film.

En [12], la date de sortie du film est repoussée au , soit dix mois après la date initiale. Ceci est dû à la sortie, la même semaine, d'un film très attendu : Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force et qui constitue une forte concurrence pour le film de Ron Howard.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Dès l'annonce du film, le retour de l'acteur Tom Hanks dans la peau du professeur de symbologie est annoncé[2].

En , Felicity Jones[1] (The Amazing Spider-Man: Le Destin d'un héros, Theory of Everything), Omar Sy[1] (Intouchables, Samba, X-Men: Days of Future Past, Jurassic World), Irrfan Khan[1] (The Amazing Spider-Man, L'Odyssée de Pi, Jurassic World) et Sidse Babett Knudsen[1] (Borgen, une femme au pouvoir) sont annoncés au casting.

En , Ben Foster[5] (X-Men : L'Affrontement final) rejoint la distribution principale du film.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le [11] à Venise[13].

Analyse[modifier | modifier le code]

Différences entre le livre et le film[modifier | modifier le code]

L'adaptation à l'écran du roman de Dan Brown par Ron Howard suit pour l'essentiel son intrigue, ses lieux et les identités des personnages principaux. Ils diffèrent dans leurs dénouements dans la mesure où, dans le roman, la machination de Zobrist finit par aboutir sous la forme d'une manipulation génétique à l'échelle planétaire, tandis que dans le film, l'OMS, avec l'aide de Robert Langdon, parvient à déjouer l'attentat.

Lieux et œuvres cités[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Promotion[modifier | modifier le code]

La première bande annonce est diffusée sur internet le [14].

Box-office[modifier | modifier le code]

Inferno fait un mauvais démarrage au box-office américain avec 14 860 425 de dollars lors de son premier week-end d'exploitation, ce qui lui vaut d'obtenir la seconde place[15]. Il s'agit du plus mauvais démarrage de la franchise avec Robert Langdon[16]. En douze semaines, le long-métrage est un échec commercial aux États-Unis, puisqu'il totalise 34 343 574 de dollars à ce jour[15].

Bien qu'en baisse par rapport aux deux précédents films de la franchise, les recettes internationales d'Inferno dépassent 220 000 000 de dollars[15], ce qui en fait un succès relatif.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i « Inferno, la prochaine aventure de Robert Langdon », sur Actuciné.com, (consulté le 18 février 2015).
  2. a b c d et e « Tom Hanks rempile », sur Actuciné.com, (consulté le 18 février 2015).
  3. (en) « "Inferno" Is Director Ron Howard’s Fourth Domestic Flop », (consulté le 15 janvier 2019)
  4. http://www.allodoublage.com/glossaire/definition.php?val=2468_inferno
  5. a et b (en) Borys Kit, « Ben Foster Joining Tom Hanks in Inferno », sur The Hollywood Reporter.com, (consulté le 31 mai 2015).
  6. https://twitter.com/Socekipik/status/749674724800786434
  7. http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=162&idmovie=4490
  8. « Fiche de doublage VF du film », sur RS Doublage (consulté le 3 février 2017)
  9. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 3 février 2017)
  10. « "Le Symbole Perdu" ou "Inferno" », sur imdb.com (consulté le 18 février 2015).
  11. a et b « Dates de tournage », sur Actuciné.com, (consulté le 18 février 2015).
  12. « Date de sortie repoussée », sur Allociné.fr, (consulté le 18 février 2015).
  13. « Inferno de Ron Howard : Omar Sy tout sourire sur une... gondole à Venise ! », sur Allociné.fr, (consulté le 29 avril 2015)
  14. « Bande-annonce haletante d'Inferno : Tom Hanks et Felicity Jones en plein Enfer de Dante », sur Allociné.fr, (consulté le 9 mai 2016)
  15. a b et c http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=inferno2015.htm
  16. http://www.boxofficemojo.com/franchises/chart/?id=langdon.htm

Annexes[modifier | modifier le code]

Saga cinématographique Robert Langdon[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]