Cocoon (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cocoon
Titre original Cocoon
Réalisation Ron Howard
Scénario Tom Benedek
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century Fox
Zanuck/Brown Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 117 minutes
Sortie 1985

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cocoon est un film de science-fiction américain réalisé par Ron Howard, sorti en 1985. Une suite, Cocoon, le retour, est réalisée par Daniel Petrie trois ans plus tard.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un groupe de trois personnes âgées, pensionnaires d'une maison de retraite, entre par effraction dans une maison, afin de profiter des joies de la piscine. Ils trouvent dans celle-ci des « cocons », d'une taille équivalente à celle d'un homme. Les vieillards étant trop âgés, ils ne réussissent pas à sortir les cocons de l'eau et se baignent donc en leur compagnie. Quelques minutes après le début du bain, ils se rendent compte qu'ils ont subitement recouvré une « nouvelle jeunesse ».

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Production déléguée : Robert Doudell

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le studio avait contacté Robert Zemeckis[6] pour réaliser Cocoon, mais ce dernier était déjà appelé à la dernière minute par Michael Douglas pour tourner À la poursuite du diamant vert. Les producteurs se sont alors tournés vers Ron Howard.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu, du au , à St. Petersburg[7] et Clearwater en Floride, ainsi qu'à Nassau et l'océan Austral pour les scènes sous la mer dans le New Providence Island en Bahamas[8].

Musique[modifier | modifier le code]

La bande originale du film est composée et supervisée par James Horner. Elle est sortie deux fois, dont Polydor en 1985 et reprise par P.E.G. en 1997[9]. Gravity est écrite et interprétée par Michael Sembello (4:52), en 1986.

Musiques non mentionnées dans le générique
  1. Through the Window (2:54)
  2. The Lovemaking (4:21)
  3. The Chase (4:27)
  4. Rose's Death (2:10)
  5. The Boys are Out (2:35)
  6. Returning to Sea (4:13)
  7. Gravity (4:52)
  8. Discovered in the Poolhouse (2:45)
  9. First Tears (1:49)
  10. Sad Goodbyes (2:22)
  11. The Ascension (5:55)
  12. Theme from « Cocoon » (6:03)

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Cocoon
Score cumulé
SiteNote
Metacritic65/100[10]
Rotten Tomatoes78 %[11]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film récolte 78 % d'opinions favorables pour 27 critiques[11]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 65100 pour 18 critiques[10].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film termine son exploitation à la sixième place des plus gros succès de l'année aux États-Unis avec 86 millions de dollars de recettes[6]. La suite Cocoon, le retour de Daniel Petrie n'a pas pu réussir à atteindre la hauteur du film précédent.

Pays ou Régions Box-office Date d'arrêt du box-office Nbre de sem. Classement TLT''' [a]
Drapeau des États-Unis États-Unis (1er week-end) 7 936 427 $[12] du 21 au - -
Drapeau des États-Unis États-Unis 76 113 124 $[12] 17 1 056e[13]
Monde International 9 200 000 $[12] 17 4 743e[13]
Drapeau de la France France 752 614 entrées[13] - - 4 659e[13]
Drapeau de Paris Paris 215 840 entrées[13] - - 3 972e[13]
Monde Total mondial 85 313 124 $[12] 17 1 935e[13]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Entre 1985 et 1986, Cocoon est sélectionné dix-neuf fois dans diverses catégories et remporte sept récompenses.[14]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Suite[modifier | modifier le code]

Ce film a pour suite Cocoon, le retour (Cocoon: The Return) de Daniel Petrie, sorti en 1988.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Tous les temps - All Time

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Cocoon sur l’Internet Movie Database (consulté le 27 mai 2020)
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database.
  3. « Cocoon (1985) », sur Cinoche.com (consulté le 26 mai 2020).
  4. (en) Parents Guide sur l’Internet Movie Database (consulté le 27 mai 2020).
  5. « Visa et Classification - fiche œuvre Cocoon », sur CNC (consulté le 11 décembre 2015).
  6. a et b « Film culte Cocoon », sur le site de Film de Culte.
  7. (en) Jeremy King, « Looking Back: Ron Howard and Cocoon write St. Petersburg's ticket to Hollywood (1984-1985) », sur Tampa Bay Times, (consulté le 26 mai 2020).
  8. (en) Filming & Production sur l’Internet Movie Database.
  9. Cocoon Soundtrack review at Filmtracks.com.
  10. a et b (en) « Cocoon Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 27 mars 2020).
  11. a et b (en) « Cocoon (1985) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 27 mars 2020).
  12. a b c et d (en) « Box office du film Cocoon », sur Box Office Mojo.com (consulté le 28 mai 2020).
  13. a b c d e f et g « Box office du film Cocoon », sur jpbox-office.com (consulté le 28 mai 2020).
  14. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database (consulté le 26 mai 2020).
  15. « Palmares du film Cocoon », sur Allociné (consulté le 26 mai 2020).

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]