Le Symbole perdu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Symbole perdu
Auteur Dan Brown
Genre Roman policier
Version originale
Titre original The Lost Symbol
Éditeur original Doubleday
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale
Version française
Traducteur Dominique Defert
Alexandre Boldrini
Lieu de parution Paris
Éditeur Jean-Claude Lattès
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 600
ISBN 978-2709626996
Série Tétralogie Robert Langdon
Chronologie
Précédent Da Vinci Code Inferno Suivant

Le Symbole perdu (titre original : The Lost Symbol), anciennement connu sous le titre La Clef de Solomon (The Solomon Key) est l'un des livres composant la tétralogie Robert Langdon, écrite par Dan Brown. Cette tétralogie est en effet composée d’Anges et Démons (2000), du Da Vinci Code (2003), du Symbole Perdu (2009) et d’Inferno (2013).

Le livre a été en développement pendant plusieurs années. Initialement prévu pour 2006, la date de publication a été repoussée à plusieurs reprises. Six ans après le Da Vinci Code, Le Symbole perdu, tiré à cinq millions d'exemplaires[1], est paru le aux États-Unis et au Royaume-Uni. Il a été publié en France aux Éditions Jean-Claude Lattès le [2] avec un tirage initial de 650 000 exemplaires[3].

L'histoire se déroule à Washington, sur une période de douze heures, et se concentre sur la franc-maçonnerie.

Résumé[modifier | modifier le code]

Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d'urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut grade, pour une conférence à donner le soir même. En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte. Ce sera le premier indice d'une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie. Une aventure où s'affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Robert Langdon, professeur de Harvard
  • Mal'akh, anciennement Andros
  • Inoue Sato, directrice du bureau de sécurité de la CIA
  • Peter Solomon, ami de Robert Langdon
  • Katherine Solomon, scientifique Noétique - sœur de Peter Solomon
  • Warren Bellamy, architecte franc-maçon du Capitole
  • Turner Simkins
  • Trish Dunne, assistante de Katherine Solomon
  • Zachary Solomon, fils de Peter Solomon

Film[modifier | modifier le code]

Columbia Pictures produit une adaptation du roman[4],[5]. Tom Hanks doit reprendre le rôle de Langdon, Brian Grazer et John Calley le produire si Ron Howard le réalise. Steven Knight est contacté pour le scénario ainsi que Dan Brown lui-même[6], mais en mars 2012, la tâche est confiée à Danny Strong[7].

En janvier 2013, le Los Angeles Times confie que le projet est à présent entre les mains de Imagine Entertainment et Danny Strong mais sans Ron Howard, et peut-être avec Mark Romanek.

Références dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dan Brown fait référence à l'une de ses œuvres précédentes : Forteresse digitale. Robert Langdon se souvient en effet avoir lu un mauvais roman policier qui citait l'expression : sans cire.
  • Dan Brown met en scène le personnage de Katherine Solomon, chercheuse en noétique, qui existe vraiment.
  • Le New York Times compare un des personnages à Jar Jar Binks pour ses rebondissements maladroits[8].
  • Le National Post compare le méchant (Mal'akh) au personnage de Francis Dolarhyde dans le roman de Thomas Harris, Dragon rouge[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]