4e étape du Tour de France 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2015.

Tour de France 2015
4e étape
Image illustrative de l’article 4e étape du Tour de France 2015
Profil de la 4e étape
Seraing à Cambrai (223,5 km)
Résultats de l’étape
1erDrapeau : Allemagne Tony Martin h 28 min 58 s
2eDrapeau : Allemagne John Degenkolb + s
3eDrapeau : Slovaquie Peter Sagan + s
Jersey red number.svg Comb.Drapeau : Italie Vincenzo Nibali
Classement général à l’issue de l’étape
Jersey yellow.svg M. jauneDrapeau : Allemagne Tony Martin 12 h 40 min 26 s
2eDrapeau : Royaume-Uni Christopher Froome + 12 s
3eDrapeau : États-Unis Tejay van Garderen + 25 s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Allemagne André Greipel 84 pts
Jersey polkadot.svg M. à poisDrapeau : Espagne Joaquim Rodríguez 2 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Slovaquie Peter Sagan 12 h 41 min 5 s
Jersey yellow number.svg D. jauneDrapeau : États-Unis BMC Racing 38 h 2 min 55 s
Chronologie

La 4e étape du Tour de France 2015 se déroule le mardi entre Seraing et Cambrai sur une distance de 223,5 kilomètres. Elle a la particularité d'emprunter sept secteurs pavés, pour un total de 13,3 km. Elle est remportée par le coureur allemand Tony Martin, de l'équipe Etixx-Quick Step, qui a attaqué à trois kilomètres de l'arrivée. Il devance de trois secondes un peloton réglé au sprint par John Degenkolb et Peter Sagan. Deuxième du classement général au départ de l'étape, Tony Martin s'empare du maillot jaune.

Parcours[modifier | modifier le code]

Après un départ de Seraing en Belgique, l'épreuve revient en France avec la traversée du département du Nord pour une arrivée dans la ville de Cambrai après 223,5 km de course et sept secteurs pavés pour un total de 13,3 km[1].

Itinéraire[modifier | modifier le code]

L'étape part de Seraing, situé dans la province de Liège, passe par Huy puis arrive dans la province de Namur, avec la traversée de la ville de Namur où est empruntée au km 53 la côte de la citadelle de Namur (2 km à 4,8 %) classée en 4e catégorie. La course se dirige ensuite vers Sombreffe avant d'arriver dans la province de Hainaut qu'elle quitte aussitôt pour un bref passage dans la province du Brabant wallon via Marbais et Sart-Dames-Avelines avant de retourner dans celle-ci par la ville de Les Bons Villers. L'épreuve arrive dans la commune de Pont-à-Celles afin d'emprunter, au km 103,5, le seul secteur pavé belge de la journée à savoir le secteur n°7 de Pont-à-Celles à Gouy-lez-Piéton (1 800 m). Après les traversées de Chapelle-lez-Herlaimont, Morlanwelz, Binche et Estinnes, le seul sprint intermédiaire de la journée a lieu au km 137 à Havay dans la commune de Quévy, avant d'arriver dans la foulée, au km 140, dans le département du Nord en France via Gognies-Chaussée à exactement 83,5 km de l'arrivée.

Il s'ensuit principalement une entrée dans l'Avesnois par le passage dans les villes de Bavay, Gommegnies et Le Quesnoy avant d'arriver dans le Valenciennois au niveau d'Artres où démarre, à 46 km de l'arrivée, le secteur pavé n°6 d'Artres à Famars (1 200 m). La course prend ensuite le secteur n°5 de Quérénaing à Verchain-Maugré (1 600 m) situé à 40,5 km du final puis aussitôt le n°4 de Verchain-Maugré à Saulzoir (1 200 m) quant à lui positionné à 36 km de Cambrai pour l'entrée dans le Cambrésis. Après un répit d'une dizaine de kilomètres via les communes de Montrécourt et Haussy, les coureurs s'attaquent à deux autres secteurs pavés successifs, le n°3, celui du secteur de Saint-Python (1 500 m) et surtout le n°2 de Fontaine-au-Tertre à Quiévy (3 700 m) situés respectivement à 26 km et 23,5 km de l'arrivée.

La suite de la course se fait par la traversée de Saint-Hilaire-lez-Cambrai et d'Avesnes-les-Aubert afin d’aller chercher le dernier secteur de l'étape, le n°7 d'Avesnes-les-Aubert à Carnières (2 300 m) à 13 km de la ligne d'arrivée. Après celui-ci, la course se dirige vers Cauroir par la départementale pour arriver à l'entrée de Cambrai pour les trois derniers kilomètres en ville. L'arrivée se fait sur la place de la ville.

Secteurs pavés[modifier | modifier le code]

Sept secteurs pavés sont au programme de l'étape :

Secteur Nom Longueur (m) Km Km de l'arrivée
7 Pont-à-Celles à Gouy-lez-Piéton 1 800 120 103,5
6 Artres à Famars 1 200 177,5 46
5 Quérénaing à Verchain-Maugré 1 600 183 40,5
4 Verchain-Maugré à Saulzoir 1 200 187,5 36
3 Saint-Python 1 500 197,5 26
2 Fontaine-au-Tertre à Quiévy 3 700 200 23,5
1 Avesnes-les-Aubert à Carnières 2 300 210,5 13

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Passage du peloton à Jambes, peu avant l'ascension de la côte de la citadelle de Namur

Trois coureurs tombés la veille renoncent à prendre le départ de la 4e étape : Fabian Cancellara, Daryl Impey et Andreas Schillinger.

Quatre coureurs, Frédéric Brun (Bretagne-Séché Environnement), Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Perrig Quéméneur (Team Europcar) et Lieuwe Westra (Astana), s'échappent dès le départ. Ils comptent plus du huit minutes d'avance, mais celle-ci est réduite à moins d'une minute à la sortie du deuxième secteur pavé. Ils sont rattrapés à environ quarante kilomètres de l'arrivée.

Au sein du peloton, Vincenzo Nibali et ses équipiers accélèrent dans les troisième et cinquième secteurs pavés (Quérénaing à Verchain-Maugré et Saint-Python). Il ne parvient pas à piéger d'adversaire pour le classement général, mais le peloton se réduit à une cinquantaine de coureurs. Dans le dernier secteur pavé, Nibali attaque. Il est suivi par Greg Van Avermaet, Tejay Van Garderen (BMC Racing), John Degenkolb (Giant-Alpecin), Zdeněk Štybar (Etixx-Quick Step), Alejandro Valverde (Movistar), Gerain Thomas et Chris Froome (Sky). Ce dernier attaque à son tour. L'équipe Tinkoff-Saxo d'Alberto Contador ramène cependant trente-cinq coureurs sur ce groupe de tête, à 7,5 kilomètres de l'arrivée.

Bien que victime d'une crevaison dans le dernier secteur pavé, Tony Martin parvient à revenir dans le groupe de tête et à attaquer à trois kilomètres de l'arrivée. Il résiste à ses poursuivants et s'impose avec trois secondes d'avance sur John Degenkolb et Peter Sagan, qui règlent le peloton au sprint. Tony Martin, deuxième du classement général au départ de l'étape, s'empare du maillot jaune.

Vincenzo Nibali reçoit le prix de la combativité.

La tête du classement général subit peu de changement à l'issue de cette étape. Parmi les prétendants au classement général, Thibaut Pinot (FDJ) subit une crevaison puis un problème de dérailleur dans l'avant-dernier secteur pavé. Il arrive à Cambrai avec trois minutes et demie de retard et semble devoir abandonner l'espoir de monter sur le podium du Tour[2],[3].

Résultats[modifier | modifier le code]

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement de la 4e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Tony Martin Drapeau de l'Allemagne Allemagne Etixx-Quick Step en h 28 min 58 s
2e John Degenkolb Drapeau de l'Allemagne Allemagne Giant-Alpecin + s
3e Peter Sagan Leader du classement des jeunes Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Tinkoff-Saxo m.t.
4e Greg Van Avermaet Drapeau de la Belgique Belgique BMC Racing Leader du classement par équipes m.t.
5e Edvald Boasson Hagen Drapeau de la Norvège Norvège MTN-Qhubeka m.t.
6e Nacer Bouhanni Drapeau de la France France Cofidis m.t.
7e Jacopo Guarnieri Drapeau de l'Italie Italie Katusha m.t.
8e Tony Gallopin Drapeau de la France France Lotto-Soudal m.t.
9e Zdeněk Štybar Drapeau de la République tchèque République tchèque Etixx-Quick Step m.t.
10e Bryan Coquard Drapeau de la France France Europcar m.t.
Tony Martin, vainqueur de l'étape.

Points attribués[modifier | modifier le code]

Sprint intermédiaire
Havay - Quévy (km 137)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thomas De Gendt Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 20
2e Frédéric Brun Drapeau de la France France Bretagne-Séché Environnement 17
3e Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Astana 15
4e Perrig Quéméneur Drapeau de la France France Europcar 13
5e Mark Cavendish Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Etixx-Quick Step 11
6e Bryan Coquard Drapeau de la France France Europcar 10
7e André Greipel Leader du classement par points Drapeau de l'Allemagne Allemagne Lotto-Soudal 9
8e Peter Sagan Leader du classement des jeunes Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Tinkoff-Saxo 8
9e John Degenkolb Drapeau de l'Allemagne Allemagne Giant-Alpecin 7
10e Jens Debusschere Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 6
11e Angélo Tulik Drapeau de la France France Europcar 5
12e Marcel Sieberg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Lotto-Soudal 4
13e Mark Renshaw Drapeau de l'Australie Australie Etixx-Quick Step 3
14e Roy Curvers Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Giant-Alpecin 2
15e José Herrada Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 1

  • Bonifications à l'arrivée
Coureur Pays Équipe Bonifications
1 Tony Martin Drapeau de l'Allemagne Allemagne Etixx-Quick Step 10 s
2 John Degenkolb Drapeau de l'Allemagne Allemagne Giant-Alpecin s
3 Peter Sagan Leader du classement des jeunes Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Tinkoff-Saxo s

Cols et côtes[modifier | modifier le code]

Côte de la Citadelle de Namur (km 53)
4e catégorie
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thomas De Gendt Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 1

Classements à l'issue de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Tony Martin prend la tête du classement général.
Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Tony Martin Leader du classement général Drapeau de l'Allemagne Allemagne Etixx-Quick Step en 12 h 40 min 26 s
2e Christopher Froome Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky + 12 s
3e Tejay van Garderen Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing Leader du classement par équipes + 25 s
4e Tony Gallopin Drapeau de la France France Lotto-Soudal + 38 s
5e Peter Sagan Leader du classement du meilleur jeune Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Tinkoff-Saxo + 39 s
6e Greg Van Avermaet Drapeau de la Belgique Belgique BMC Racing Leader du classement par équipes + 40 s
7e Rigoberto Urán Drapeau de la Colombie Colombie Etixx-Quick Step + 46 s
8e Alberto Contador Drapeau de l'Espagne Espagne Tinkoff-Saxo + 48 s
9e Geraint Thomas Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky + min 15 s
10e Zdeněk Štybar Drapeau de la République tchèque République tchèque Etixx-Quick Step + min 16 s

Classement par points[modifier | modifier le code]

André Greipel est leader du classement par points.
Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er André Greipel Leader du classement par points Drapeau de l'Allemagne Allemagne Lotto-Soudal 84 points
2e Peter Sagan Leader du classement des jeunes Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Tinkoff-Saxo 78 pts
3e John Degenkolb Drapeau de l'Allemagne Allemagne Giant-Alpecin 60 pts
4e Tony Martin Leader du classement général Drapeau de l'Allemagne Allemagne Etixx-Quick Step 55 pts
5e Mark Cavendish Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Etixx-Quick Step 53 pts
6e Christopher Froome Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 40 pts
7e Nacer Bouhanni Drapeau de la France France Cofidis 37 pts
8e Bryan Coquard Drapeau de la France France Europcar 36 pts
9e Greg Van Avermaet Drapeau de la Belgique Belgique BMC Racing Leader du classement par équipes 35 pts
10e Joaquim Rodríguez Leader du classement de la montagne Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 30 pts

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Joaquim Rodríguez est leader du classement du meilleur grimpeur.
Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Joaquim Rodríguez Leader du classement du meilleur grimpeur Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 2 points
2e Michael Schär Drapeau de la Suisse Suisse BMC Racing Leader du classement par équipes 1 pt
3e Rafał Majka Drapeau de la Pologne Pologne Tinkoff-Saxo 1 pt
4e Thomas De Gendt Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Soudal 1 pt
5e Christopher Froome Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 1 pt

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Peter Sagan est leader du classement du meilleur jeune.
Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Peter Sagan Leader du classement du meilleur jeune Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Tinkoff-Saxo en 12 h 41 min 5 s
2e Warren Barguil Drapeau de la France France Giant-Alpecin + 40 s
3e Nairo Quintana Drapeau de la Colombie Colombie Movistar + min 29 s
4e Romain Bardet Drapeau de la France France AG2R La Mondiale + min 27 s
5e Thibaut Pinot Drapeau de la France France FDJ + min 51 s

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Classement par équipes
  Équipe Pays Temps
1re BMC Racing Leader du classement par équipes Drapeau des États-Unis États-Unis en 38 h 2 min 55 s
2e Etixx-Quick Step Drapeau de la Belgique Belgique + 24 s
3e Tinkoff-Saxo Drapeau de la Russie Russie + min 44 s
4e Sky Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni + min 31 s
5e Giant-Alpecin Drapeau de l'Allemagne Allemagne + min 43 s

Abandons[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Étape 4 - Seraing > Cambrai - Tour de France 2015 », sur letour.fr (consulté le 7 juillet 2015)
  2. (en) « Tour de France: Tony Martin wins cobbled stage 4 in Cambrai », sur cyclingnews.com, (consulté le 7 juillet 2015)
  3. « Tour de France — Martin tient le haut du pavé », sur velo101.com, (consulté le 7 juillet 2015)
  4. a et b Frédéric Frangeul, « Tour de France : Cancellara abandonne ! », sur europe1.fr, (consulté le 21 juillet 2015)
  5. Jean-Moïse Dubourg, « Bora-Argon 18 : Schillinger non-partant », sur sport365.fr, (consulté le 21 juillet 2015)