1926 en dadaïsme et surréalisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'année, voir 1926.

Éphémérides[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

  • Georges Bataille, Fatrasies[2]
  • 26 mars
    Ouverture de la Galerie Surréaliste avec exposition de tableaux de Man Ray et d'Objets des Îles. Mouvement divers du public devant une statue Océanienne exposée en vitrine, jugée indécente[3].

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Qui est elle ?, Nadja

Novembre[modifier | modifier le code]

  • 1er novembre
    Le numéro 158 de la NRF publie des extraits du Manifeste du Théâtre Alfred Jarry d'Antonin Artaud.
  • 23-27 novembre
    Réunions du groupe surréaliste autour de la question de l'adhésion au Parti communiste français. À l'issue de ces réunions, les exclusions d'Artaud, soupçonné d'être tenté par le mysticisme, de Philippe Soupault et de Vitrac sont prononcées[3].
  • Le groupe de Bruxelles manifeste contre la représentation de la pièce de Jean Cocteau, Les Mariés de la tour Eiffel. Cette action est précédée de la publication d'un tract dans lequel le groupe use pour la première fois du mot « surréaliste »[8].

Décembre[modifier | modifier le code]

  • 12 décembre
    Paul Éluard, Les Dessous d'une vie ou la pyramide, avec en frontispice un portrait d'Éluard et de Gala par Max Ernst[1]
  • Yves Tanguy, Les Animaux perdus, huile-collage illustrant La Société des Nations et Le Congrès eucharistique de Chicago, poèmes de Michel Leiris[5]

Cette année-là[modifier | modifier le code]

  • Jean Arp s'installe à Meudon, près de Paris et participe aux activités des surréalistes.
  • Yvan Goll présente au théâtre des Champs-Élysées, à Paris, un récital de « danses surréalistes » avec la danseuse et actrice allemande, célèbre à son époque, Valeska Gert. Les surréalistes chahutent le spectacle qui se termine par un pugilat général[9].
  • Adhésion de Benjamin Péret au Parti communiste français[10].
  • Salvador Dalí arrive à Paris et rencontre Picasso.
  • Le peintre anglais Stanley William Hayter fonde à Paris l' Atelier 17 destinée à la gravure.
  • Pierre Naville, Que peuvent faire les surréalistes ? : « Les scandales moraux suscités par le surréalisme ne supposent pas forcément un bouleversement des valeurs intellectuelles et sociales ; la bourgeoisie ne les craint pas. Elle les absorbe facilement. Même les violentes attaques des surréalistes contre le patriotisme ont pris l'allure d'un scandale moral. Ces sortes de scandales n'empêchent pas de conserver la tête de la hiérarchie intellectuelle dans une république bourgeoise... »
  • Le peintre tchécoslovaque Jindrich Styrsky tente une synthèse le cubisme et le surréalisme en inventant l'artificialisme.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Jean Arp, en 1925 ou 1926
  • Jean Arp
    • Plastron, fourchette et nombril, bois découpés, peints et collés[11]
  • Georges Bataille
    • Fatrasies
  • André Breton
    • Légitime défense : « Je dis que la flamme révolutionnaire brûle où elle veut et qu'il n'appartient pas à un petit nombre d'hommes, dans la période d'attente que nous vivons, de décréter que c'est ici ou là seulement qu'elle peut brûler. [...] Dans le domaine des faits, de notre part nulle équivoque : il n'est personne de nous qui ne souhaite le passage du pouvoir des mains de la bourgeoisie à celles du prolétariat. En attendant, il n'en est pas moins nécessaire que les expériences de la vie intérieure se poursuivent et cela, bien entendu, sans contrôle extérieur, même marxiste. [...] Écrire, je veux dire écrire si difficilement, et non pour séduire, et non, au sens où l'on entend d'ordinaire, pour vivre, mais, semble-t-il tout au plus pour se suffire moralement et faute de pouvoir rester sourd à un appel singulier et inlassable, écrire ainsi n'est jouer ni tricher, que je sache. »
  • René Crevel
    • La Mort difficile, roman[12] : « On se suicide beaucoup dans la famille Blok et le suicide c'est comme les cheveux poil-de-carotte. Quand c'est dans la famille ça n'en sort plus. Le mieux qu'on puisse espérer c'est que ça saute une génération ou deux. »
  • Salvador Dalí
    • Figures couchées sur le sable, huile sur bois[13]
  • Robert Desnos
    • C'est les bottes de sept lieues cette phrase « Je me vois » , avec quatre eaux-fortes d'André Masson
    • Poèmes à la mystérieuse  : « Dans la nuit, il y a les étoiles et le mouvement ténébreux de la mer, des fleuves, des forêts, des villes, des herbes, des poumons de millions et millions d'être. Dans la nuit il y a les merveilles du monde. Dans la nuit, il n'y a pas d'anges gardiens mais il y a le sommeil. Dans la nuit il y a toi. Dans le jour aussi. »
  • Marcel Duchamp, Man Ray et Marc Allégret
    • Anemic cinema, court métrage de 7 minutes, 35 mm, noir et blanc, muet[14]
  • Signature autographe de Paul Éluard
    Paul Éluard
  • Max Ernst
    • Deux jeunes filles nues
    • Le Grand amoureux I[15]
    • Perturbation, ma sœur[16]
    • La Vierge corrigeant l'Enfant Jésus devant trois témoins : Breton, Éluard et Ernst[17], huiles sur toile
    • Histoire naturelle, recueil des frottages créés depuis l'été de 1925 : « Frappé par l'obsession qu'exerçait sur mon regard irrité le plancher [de ma chambre d'hôtel] dont mille ravages avaient accentué les rainures, je me décidai à interroger le symbolisme et de cette obsession, et, pour venir en aide à mes facultés méditatives et hallucinatoires, je tirai des planches une série de dessins en posant sur elles au hasard des feuilles de papier que j'entrepris de frotter à la mine de plomb. Je fus surpris de l'intensification subite de mes facultés visionnaires. » La préface est de Jean Arp.
  • Alberto Giacometti
    • Le Couple[18]
    • La Femme cuillère[19], sculptures
  • George Grosz
    • Les Soutiens de la société, huile sur toile[20]
  • Frida Kahlo
    • Autoportrait en robe de velours
  • Michel Leiris
    • Le Congrès eucharistique de Chicago
    • La Société des Nations, poèmes
  • Georges Malkine
    • La Nuit de l'amour, peinture[21]
  • René Magritte
    • L'Âge des merveilles[22]
    • L'Arbre savant[23]
    • L'Assassin menacé[24]
    • Les Épaves de l'ombre[25]
    • Il ne parle pas[26], huiles sur toile
    • Le Jockey perdu, collage, aquarelle, encre de Chine, crayon[27]
    • Souvenir de voyage, huile sur toile.
  • André Masson
    • Bataille de poissons
    • La Métamorphose des amants[28]
    • Les Villageois, huiles sur toile
  • Joan Miró
    • Le Fou du roi[29]
    • Main attrapant un oiseau[30]
    • Nu[31]
    • Personnage lançant une pierre à un oiseau[32]
    • Portrait ombre[33], huiles sur toile.
  • Nadja
    • L'Enchantement, aquarelle sur papier[34]
  • Valentine Penrose
    • Imagerie d'Épinal, poèmes[35]
  • Francis Picabia
    • Vase aux fleurs, Ripolin et collage sur toile[36]
  • Picasso
    • Composition, encre sur papier[37]
    • Femme dans un fauteuil
    • Guitare, collage de toile, de bois, de cordes et de clous[38]
  • Man Ray
    • Emak Bakia, court-métrage 17 min[39]
    • Noir et blanche, photographie[40]
  • Philippe Soupault
    • Georgia
  • Yves Tanguy
    • Fantômas, huile sur bois avec collage de carton et de coton[41]
    • Genèse[42]
    • Je suis venu comme j'avais promis, Adieu[43]
    • L'Orage[44]
    • Peur[45], huiles sur toile
  • Roger Vitrac
    • Connaissance de la mort

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Scheler, P. Éluard, œuvres complètes : chronologie, op. cit., p. LXIV.
  2. Biro, op. cit., p. 48.
  3. a, b et c Bonnet, A. Breton, œuvres complètes, tome 1 : chronologie, op. cit., p. LIII.
  4. Quartier Necker, à l’ouest de Montparnasse.
  5. a et b Angliviel, op. cit., p. 188.
  6. Bonnet, A. Breton, œuvres complètes, tome 1 : chronologie, op. cit., p. XX et LIII & Biro, op. cit., p. 242.
  7. Hester Albach, Léona, héroïne du surréalisme, Actes Sud, Arles 2009, Bonnet, A. Breton, œuvres complètes, tome 1, op. cit., p. 1508 et suivantes & Georges Sebbag, André Breton, l'amour-folie, Jean-Michel Place, Paris, 2004 qui publie de nombreux extraits de lettres de Nadja à Breton, p. 50 et suivantes.
  8. Canonne, op. cit., p. 21.
  9. Alain et Odette Virmaux, Les Grandes figures du surréalisme international, Bordas, Paris, 1994, p. 21.
  10. Biro, op. cit., p. 326.
  11. Pierre, op. cit, p. 135.
  12. Salvador Dalí écrira une préface après la mort de René Crevel, publiée dans l'édition Le Livre de Poche, Paris, 1987.
  13. 20,7 × 27,3 cm, Fondation Gala-Salvador Dalí, Figueras. Reproduction dans Connaissance des arts n° 666, décembre 2008, p. 54.
  14. Biro, op. cit, p. 23.
  15. Reproduction dans Gille, op. cit, p. 77.
  16. Reproduction dans Breton, LSELP, op. cit., p. 28.
  17. 195 × 130 cm. Reproduction dans Pierre, op. cit., p. 18.
  18. Gille, op. cit., p. 84.
  19. Reproduction dans Art actuel n° 52, p. 32.
  20. Autre titre : Les Piliers de la société, ainsi cité dans Beaux Arts magazine n° 132, mars 1996, p. 65. 200 × 108 cm. National-galerie, Berlin. Reproduction dans Crepaldi, op. cit., p. 241.
  21. Cité dans Biro, p. 259.
  22. Reproduction dans Crepaldi, opus cit., p. 210.
  23. 64,8 × 75 cm. Reproduction dans Beaux Arts magazine n° 81, juillet-août 1990, p. 4.
  24. Biro, op. cit., p. 39.
  25. 120 × 180 cm. Reproduction dans Jacques Meuris, René Magritte, Taschen, Köln, 1990, p. 19.
  26. Gille, op. cit, p. 82.
  27. 39,5 × 54 cm. Collection particulière, New York. Meuris, p. 26 et 38 : « Il y eut plusieurs versions, [dont une huile sur toile], d'abord quasiment aux mêmes dates que l'original, puis en 1940 et 1942. »
  28. 101 × 89 cm. Musée national d'art moderne, Paris. Reproduction dans Beaux Arts magazine n° 90, mai 1991, p. 64.
  29. René Passeron, Surréalisme, Terrail, 2005, p. 90.
  30. 92 × 73 cm. Collection particulière, Fontainebleau. Reproduction dans Beaux Arts magazine n° 112, mai 1993, p. 64.
  31. Crepaldi, op. cit., p. 220.
  32. Breton, LSELP, op. cit., p. 40.
  33. 81 × 100 cm. Reproduction dans Beaux Arts magazine n° 137, septembre 1995, p. 76.
  34. Nadja, in André Breton, Œuvres complètes, tome 1, op. cit.
  35. Colvile, op. cit., p. 234.
  36. 61 × 50 cm. Musée d'Art moderne de la Ville de Paris. Reproduction dans Connaissance des arts n° 600, décembre 2002, p. 46.
  37. Breton, LSELP, op. cit., p. 54.
  38. Breton, LSELP, op. cit., p. 52.
  39. Cité dans L'Œil n° 613, mai 2009, p. 57.
  40. Reproduction dans Beaux Arts magazine n° 134, mai 1995, p. 44.
  41. 50 × 150 cm. Angliviel, op. cit, p. 70.
  42. Breton, LSELP, op. cit;, p. 43.
  43. Angliviel, op. cit., p. 82.
  44. Angliviel, op. cit., p. 80.
  45. Angliviel, op. cit., p. 29.