René Allendy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
René Allendy
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
à MontpellierVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Homéopathe (d), psychiatre et psychanalysteVoir et modifier les données sur Wikidata

René Félix Eugène Allendy, né le à Paris, mort le à Montpellier, est un médecin homéopathe et psychanalyste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fondateur avec René Laforgue et Marie Bonaparte de la Société psychanalytique de Paris en 1926. Il compte parmi ses patients René Crevel, Anaïs Nin, Antonin Artaud, Maurice Sachs et Hugh Guiler. Il s'est par ailleurs intéressé aux sciences occultes.

En 1940, il quitte Paris pour Montpellier, en zone libre.

Ouvrages (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Le Grand-œuvre thérapeutique des alchimistes et les principes de l’homéopathie, Paris, Voile d'Isis, 1920.
  • Le Lotus sacré..., Paris, Librairie théosophique , 1920
  • La Table d'émeraude d'Hermès Trismégiste avec les commentaires de l'Hortulain. Préface de J. Charrot et frontispice hors texte commenté par A. M. A. Gédalge, Paris, Voile d'Isis, 1921.
  • Le Symbolisme des nombres. Essai d'arithmosophie. Ouvrage orné de 50 gravures, Paris : Libr. générale des sciences occultes, Bibliothèque Chacornac, 1921.
  • Les Tempéraments. Essai sur une théorie physiologique des tempéraments et de leurs diathèses, avec applications pratiques à l'hygiène et à la thérapeutique. Précédé d'une étude historique, Mayenne, impr. Charles Colin ; Paris, Vigot frères, éditeurs, 1922.
  • La Psychanalyse et les névroses, en collaboration avec René Laforgue, préface de Henri Claude, Payot, 1924.
  • L'art cinématographique, 1926.
  • Le problème de la destinée, étude sur la fatalité intérieure, Paris, Gallimard, 1927, 220 p.
  • La Psychanalyse, 1931.
  • La Justice intérieure,  Paris : Denoël et Steele, 1931.
  • Capitalisme et sexualité, 1932.
  • Paracelse, le médecin maudit, 1937.
  • Rêves expliqués, 1938.
  • Le problème sexuel à l'école, Paris, Aubier, 1938.
  • Le crime et les perversions instinctives, Paris, 1938.
  • Journal d'un médecin malade ou Six mois de lutte avec la mort..., Paris, Denoël, 1941.
  • Aristote ou le complexe de trahison, 1942.
  • Journal d'un médecin malade, 1942.
  • L'amour, Paris, Denoël [posthume], 1949.
  • Les constitutions psychiques, 2002.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Annick Ohayon, Psychologie et psychanalyse en France : L'impossible rencontre (1919-1969), Paris, La Découverte, 2006 (ISBN 2-707147796)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]