1933 en dadaïsme et surréalisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'année, voir 1933.

Éphémérides[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

  • 12 mars
    Artaud rencontre Anaïs Nin : « Le rêveur-homme, diabolique et innocent, fragile, nerveux, puissant. dès que nos yeux se rencontrent, je suis plongée dans mon monde imaginaire. Il est véritablement hanté, et il me hante. »

Avril[modifier | modifier le code]

  • 6 avril
    Antonin Artaud prononce une conférence intitulée Le Théâtre et la peste, à la faculté de la Sorbonne devant une salle comble. Anaïs Nin : « Mais alors, d'un manière presque imperceptible, Artaud délaissa le fil que nous suivions et se mit à jouer quelqu'un mourant de la peste. […] Pour illustrer sa conférence, il représentait une agonie. […] Il avait le visage convulsé d'angoisse, et ses cheveux étaient trempés de sueur. Ses yeux se dilataient, ses muscles se raidissaient, ses doigts luttaient pour garder leur souplesse. Il nous faisait sentir sa gorge sèche et brûlante, la souffrance, la fièvre, le feu de ses entrailles. Il était à la torture. Il hurlait. Il délirait. Il représentait sa propre mort, sa propre crucifixion. Les gens eurent d'abord le souffle coupé. Puis ils commencèrent à rire. Tout le monde riait ! »[2]
  • René Crevel, Les Pieds dans le plat, roman[3]
  • Vassili Kandinsky est l'hôte d'honneur du Salon des Surindépendants où sont exposées de nombreuses œuvres de surréalistes dont Jean Arp, Victor Brauner, Salvador Dalí, Alberto Giacometti, Valentine Hugo, René Magritte, Joan Miró[3].

Mai[modifier | modifier le code]

  • 15 mai
    Grâce à un apport financier d'Éluard, parution des deux derniers numéros de « Surréalisme Au Service De La Révolution »[4].
  • Yves Tanguy, Vie de l’objet, dessin
  • Ferdinand Alquié dénonce « le vent de crétinisation systématique qui souffle d'URSS » dans une lettre publiée dans SASDLR[5].

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

  • Entrée dans le dictionnaire Larousse du XXe siècle du mot « surréalisme » : « Tendance d'une école née en 1924 et qui prétend, en littérature, ne s'intéresser qu'aux manifestations de la pensée dégagée de toute préoccupation logique, artistique ou morale [...] »[8]

Août[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Cette année-là[modifier | modifier le code]

  • En Belgique, Achille Chavée fonde le groupe Rupture appelé également Groupe surréaliste du Hainaut.
  • Publication du premier numéro de la revue Phare de Neuilly que dirige Lise Deharme.
  • Leonor Fini rencontre le groupe surréaliste.
  • À la veille d’une exposition, les œuvres de Jefim Golyscheff sont saisies par les nazis. Seules deux peintures sur deux cents, dont L P’érioum de 1914, ont échappé à la destruction. Il quitte aussitôt l’Allemagne et s’installe à Barcelone[16].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Grossman, op. cit., p. 1739.
  2. Grossman, op. cit., p. 397.
  3. a, b et c Scheler, P. Éluard, œuvres complètes : chronologie, op. cit., p. LXVII.
  4. Béhar, op. cit., p. 296.
  5. Biro, op. cit., p. 19.
  6. Béhar, op. cité, p. 297. Le début du texte est lisiblement reproduit dans René Passeron, Surréalisme, Terrail, 2005, op. cit., p. 165.
  7. Béhar, op. cit., p. 298.
  8. Entrée, également, du mot « surréaliste », page 536. Page reproduite sur le site www.andrebreton.fr
  9. Gilles Magniont, « Une semaine de bonté », Le Matricule des anges, no 106,‎ (ISSN 1241-7696, lire en ligne)
  10. Biro, op. cit., p. 16.
  11. Grossman, op. cit., p. 1470.
  12. Gala-Salvador Dalí Foundation. Reproduction dans Connaissance des arts n° 670, avril 2009, p. 34.
  13. Par une erreur constante, les surréalistes ajoutent systématiquement un s à la fin du nom. Béhar, op. cit., p. 299 (Béhar mentionne « avril 1934 » pour sa publication).
  14. Dessin reproduit dans Pierre, p. 18
  15. a et b Reproduction de la couverture dans Canonne, op. cit., p. 27.
  16. Artpress, janvier 2007.
  17. a et b Clébert, op. cit., p. 20.
  18. Biro, op. cit., p. 45.
  19. Béhar, op. cit., p. 298 & Breton, Œuvres complètes, tome 2, op. cit., p. 359.
  20. Béhar, op. cit., p. 297.
  21. Breton, LSELP, op. cit., p. 133.
  22. Première exposition publique au Museo nacional de arte moderno de Madrid en 1936. Gilbert Lascault in La Quinzaine littéraire n° 998, 1er septembre 2009, p.17.
  23. René Passeron, Surréalisme, Terrail, 2005, p. 130.
  24. Pierre, op. cit., p. 14.
  25. Pierre, op. cit., p. 161.
  26. Œuvre réalisée pour la revue Le Sourire.
  27. 80 × 60 cm, collection Thyssen-Bornemisza, Lugano. Reproduction dans Jacques Meuris, René Magritte, Taschen, Cologne, 1997, p. 40.
  28. 100 × 80 cm, collection particulière. Reproduction dans Meuris, op. cit., p. 41.
  29. Reproduction dans Breton, LSELP, op. cit., p. 69.
  30. Biro, op. cit., p. 257.
  31. Biro, op. cit., p. 19 & 279.
  32. Bédouin, op. cit., p. 286.
  33. Biro, op. cit., p. 9.
  34. Reproduction dans Art actuel n° 57, juillet-août 2008, p. 44.
  35. 51,1 x 35,2 cm. Musée Picasso, Paris. Reproduction dans Parcours des arts n° 44, octobre 2015, p. 27.
  36. Reproduction dans Artpress n° 362, décembre 2009, p. 19.
  37. Reproduction dans Connaissance des arts n° 658, mars 2008, p. 97.
  38. Angliviel, op. cit., p. 110 et 198.
  39. Dessin reproduit dans Pierre, op. cit., p. 18.