Ripolin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ripolin est une marque de peinture française d'origine néerlandaise. Aujourd'hui, la marque est la propriété du groupe américain PPG Industries.

Historique[modifier | modifier le code]

Le chimiste hollandais d'origine prussienne, Carl Julius Ferdinand Riep (1835-1898), invente en 1887 un procédé de peinture à l'huile vernissée qui sèche rapidement et qui est nommé « Riepolin » : directeur technique, il travaille pour la NV Nederlandsche Stoomverffabriek (Haarlem) dirigée par J.H. Vossen. Au bout de trois ans, l'exploitation du procédé est concédée à la société fondée par le négociant et financier Otto Wilhelm G. Briegleb qui s'établit à Amsterdam en 1890 avec Riep et son fils, Fritz Johannes Wilhelm Julius Riep (1867-1957). Briegle rachète une première usine à Hilversum et qu'il va considérablement agrandir tout en cherchant à nouer des partenariats de développement en Europe : essentiellement à Londres et Paris[1]. Cette usine produit en 1901 près de 450 litres de peinture par jour.

En 1897, la licence est négociée en partenariat avec une maison française, qui vend du matériel destiné aux artistes et aux artisans, et qui avait déjà à son catalogue des produits de type laque et vernis, la société parisienne Lefranc et Cie (future maison Lefranc & Bourgeois) et qui francisa « Riepolin » en « Ripolin ». Le nom de cette société en partenariat est « Le Ripolin, société anonyme française de peintures, laques et d’enduits sous-marins, Lefranc et Briegleb réunis ». Une unité de production est installée à Issy-les-Moulineaux qui connaît une explosion le 12 novembre 1904, entraînant la mort de nombreux employés[2].

En 1948, Ripolin fusionne avec le français Georget, et intègre les marques Freitag, Helic van Cauwenberghe et Duco. En 1970, la société Ripolin-Georget-Freitag a son siège à Paris et fait partie des premières marques européennes de peinture, présente dans 35 pays. En 1976, elle est reprise par le consortium Chimie de France. Redevenue Ripolin en 1980, elle passe sous la propriété de la Cofidep S.A. en 1984[3]. Depuis 2011, la marque Ripolin, qui a totalement disparu au Pays-Bas, est la propriété du groupe américain PPG Industries.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

En octobre 1898, l'Agence nouvelle de publicité (Paris) produit le premier film publicitaire en montrant trois peintres dans une situation comique, avec comme chef-opérateur Félix Mesguich : il semble bien que ce soit ce film publicitaire qui ait inspiré Émile Vavasseur, et non l'inverse.

Vavasseur est le créateur de l'affiche pour Ripolin où trois peintres en bâtiment, avec canotiers et amples blouses claires, se peignent le dos (1913). Ils sont entrés dans la saga des grands succès de l'histoire de la publicité. Les trois frères de l'affiche furent baptisés Riri, Polo et Lino. Leur image fut multipliée à l'international, du buvard d'écolier jusqu'au mur peint, en passant par de nombreux objets et produits dérivés.

Ripoliner et ripolinage[4] sont entrés dans les dictionnaires pour désigner l'action d'appliquer une peinture-émail.

Il semble que le peintre Picasso utilisait de la laque Ripolin pour ses toiles[5]. L'architecte Le Corbusier l'évoque dans son livre L'Art décoratif d'aujourd'hui, chapitre : « Le lait de chaux : La loi du ripolin »[6],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl)[PDF]« De Ripolin verffabriek » par Egbert Pelgrim (1994), In:Albertusperk.nl, Hilversum Historishe Kring, avril 2006, en ligne.
  2. L'Humanité du 13 nov. 1904, p. 2, en ligne.
  3. D'après la notice sur data.bnf.fr, en ligne.
  4. a et b Philosophie de l'art _ Le Corbusier et la loi du ripolin - Blog Ressources Philosophiques, 19 mai 2011
  5. (en) Picasso's Genius Revealed: He Used Common House Paint - Clara Moskowitz, Yahoo News/LiveScience, 8 février 2013
  6. L'Art décoratif d'aujourd'hui : Le Corbusier 1925 - Fondation Le Corbusier

Liens externes[modifier | modifier le code]