Windows 3.1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Windows 3.1
Le nouveau logo de Windows utilisé à partir de la version 3.1, puis réutilisé par Windows 95 et 98.
Le nouveau logo de Windows utilisé à partir de la version 3.1, puis réutilisé par Windows 95 et 98.

Type de noyau MS-DOS
État du projet Arrêt du support le 31 décembre 2001
Entreprise /
Développeur
Microsoft
Licence Microsoft EULA
États des sources Source fermée
Dernière version stable 3.11 (31 décembre 1993)
Site web Histoire de Windows

Windows 3.1 (nom de code Janus), successeur de la version 3.0 a été lancé le 18 mars 1992. Techniquement Windows 3.1 se caractérise par l'abandon du mode réel dans l'exécution de Windows. Il faut donc posséder un ordinateur doté d'un processeur 80286 ou plus récent pour pouvoir utiliser Windows 3.1.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Ce nouveau système incluait une police TrueType ainsi que plusieurs polices utiles préinstallées, faisant de Windows une plate-forme honnête pour le traitement de texte pour la première fois. Une fonction similaire était disponible sous Windows 3.0, mais il fallait installer ATM (Adobe Type Manager).

Windows 3.1 a été conçu tout en gardant à l'esprit qu'il lui fallait garder une compatibilité avec les versions antérieures. Windows 3.1 et 3.11 ne supportaient pas beaucoup de formats : par exemple, pour les images, pas de GIF ou de JPEG ; seul le bitmap 8 bits (éventuellement RLE) ou 24 bits était reconnu sans ajout de filtres à installer. De plus, à l'aide de pilotes graphiques adaptés, il est possible d'atteindre les résolutions telles que le XGA (1 024×768 pixels) avec une profondeur de couleurs de 24 bits pour un meilleur confort d'utilisation.

Une version spéciale de Windows 3.1 a été conçue pour les marchés d'Europe de l’Est et du Centre afin d'être compatible avec l'alphabet cyrillique, cette version comprenant des polices avec des marques diacritiques caractéristiques des langues est-européennes.

Applications[modifier | modifier le code]

Gestionnaire de fichiers/programmes[modifier | modifier le code]

Comme dans Windows 3.0, on retrouve le gestionnaire de fichiers et le gestionnaire de programmes (Program Manager en anglais). Windows 3.1 a été le dernier Windows à ne pas inclure le menu contextuel par clic-droit tel qu'on le connaît aujourd'hui. Le démineur a remplacé le Reversi à partir de cette version. On y retrouve également Winfax, QuickTime, Paint, Notepad (le bloc-notes), la calculatrice Windows ainsi que Media Player.

Internet Explorer[modifier | modifier le code]

En 1996, Windows 3.1 devient compatible avec Internet Explorer 2.0 (à l'origine conçu pour Windows 95) et ce jusqu'à la version 5.0 sortie en 1999 après que la compagnie FTP Software (qui est à l'origine du PC/TCP) ait fourni à Microsoft les technologies nécessaires. Un client de messagerie électronique 16 bits est également disponible pour Windows 3.1.

Mise à jour Windows 3.11[modifier | modifier le code]

Il existe une mise à jour mineure vers Windows 3.11 distribuée en téléchargement. Pour ceux qui ne disposaient pas de copie de Windows 3.1, un jeu de disquettes incluant directement Windows 3.11 fut également disponible. Le support de Windows 3.1 et 3.11 s'est arrêté le 31 décembre 2001.

Win32s[modifier | modifier le code]

Win32s était une extension de Windows 3.x nécessitant une machine IA-32 contenant la prise en charge d'un jeu très réduit d'instructions Win32 (« s » veut dire « subset »). Win32s a été supporté par les compilateurs de Microsoft jusqu'à 1997, où la nouvelle configuration des compilateurs construisaient des exécutables où l'adresse de chargement n'est pas disponible et où la section .reloc est manquante (voir (en) relocation). Ce n'est en aucun cas un problème sur les vrais Win32 (Windows 9x/NT/XP et autres) car l'adressage virtuel fait croire au programme que toute la mémoire d'un segment est disponible.

La distribution standard était fournie avec un jeu nommé Freecell dont la version 32 bits (fournie par ailleurs avec Windows 9x/NT) permettait le test du bon fonctionnement des appels système Win32. La mise en œuvre de Win32 a été beaucoup plus complète sous Windows 95 qui était presque totalement compatible avec Windows NT 3.x.

Liens externes[modifier | modifier le code]