Vinaròs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vinaròs
Vinaroz (es)
Blason de Vinaròs
Héraldique
Vue de Vinaròs et de la plage du Forti.
Vue de Vinaròs et de la plage du Forti.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Communauté valencienne Communauté valencienne
Province Province de Castellón Province de Castellón
Comarque Baix Maestrat
District judic. Vinaròs
Budget 25 101 500,00 (2011)
Maire
Mandat
Juan Bautista Juan Roig (PP)
2011
Code postal 12150, 12500
Démographie
Gentilé Vinarossenc
Population 28 829 hab. (2013)
Densité 302 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 28′ 14″ N 0° 28′ 01″ E / 40.470457, 0.46691940° 28′ 14″ Nord 0° 28′ 01″ Est / 40.470457, 0.466919  
Altitude 46 m
Superficie 9 546 ha = 95,46 km2
Bordée par Méditerranée
Divers
Saint patron Sant Sebastià
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Communauté valencienne

Voir sur la carte administrative de Communauté valencienne
City locator 14.svg
Vinaròs

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Vinaròs

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Vinaròs
Liens
Site web www.vinaros.es

Vinaròs, en valencien et officiellement (Vinaroz en castillan)[1], est une commune d'Espagne de la province de Castellón dans la Communauté valencienne. Elle est le chef-lieu de la comarque du Baix Maestrat. Elle fait partie de la mancomunidad de la Taula del Sénia. Elle est située dans la zone à prédominance linguistique valencienne[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Vinaròs se trouve sur la côte méditerranéenne (Costa del Azahar), au sud de l'embouchure de la rivière de la Sénia; elle est la commune côtière la plus septentrionale du Pays Valencien. Vinaròs est située à mi-chemin entre Valence-Castellón et Tarragone-Barcelone; elle est desservie par la route nationale 340 et l'autoroute AP-7; elle est le terminal de la route nationale 232 qui passe par Saragosse-Alcanyís-Morella-Vinaròs. Elle dispose également d'une gare pour la ligne du Corridor Méditerranéen (Barcelone - Valence).Son climat méditerranéen est doux l'hiver et chaud et sec l'été.

Localités limitrophes[modifier | modifier le code]

Le territoire de Vinaròs jouxte les localités suivantes : San Jorge, Cálig, Benicarló (toutes dans la province de Castellón), Alcanar et Ulldecona (toutes deux dans la province de Tarragone).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de la cité de Vinaròs sont incertaines. Il existait cependant un village ibérique : celui de « El Puig ».

Au XIIIe siècle, on trouvait un hameau au bord de la mer, connu sous le nom de « Beni-Al-Arus ». Après la conquête de Peñíscola par le roi Jacques Ier le Conquérant, en 1233, ce hameau est mentionné dans la charte de repeuplement (Carta Puebla) du 29 septembre 1241, et reçut le nom de Bynalaroç. Il se transforma alors en un village chrétien. Au Moyen Âge, Vinaròs dépendait du château de Peñíscola, de la même façon que sa voisine Benicarló, jusqu'à ce qu'elle se rende indépendante; alors commença sa croissance qui la transforma en chef-lieu principal du nord de la Communauté Valencienne. Au XVIe siècle, elle a connu le mouvement des Germanías; de prendre le parti de la Couronne lui valut, en 1540, le titre de Ville. Elle avait un des ports les plus importants de la Méditerranée, avec de grands arsenaux, où se construisaient de grands navires. Dans ce port, s'embarquèrent les 15 000 morisques expulsés du Royaume en 1609.

Durant des siècles, Vinaròs subit les attaques des pirates mauresques; c'est pour cela que, comme sur toute la côte valencienne, on rencontre des tours de vigie, dans le but d'avertir la population en cas de danger: c'est le cas de la dénommée populairement torreta dels moros, qui est actuellement en ruine.

Au XIXe siècle, elle possédait une milice locale pour la défense de la cité et on a construit une muraille qui l'entourait. À cause de l'appui qu'elle prêta au trône durant les guerres carlistes, la reine Isabelle II, lui concéda, en 1862, le titre de Muy Noble y Leal Villa (« très noble et loyale ville »). Et en 1881 elle reçut du monarque Alphonse XII, le titre de Cité.

Pendant la guerre civile, le 15 avril 1938, les troupes de la 4e division de Navarre commandées par le Général Don Camilo Alonso Vega, ami de Franco, prennent Calig et continuant leur avance atteignent la mer à Vinaròs puis à Benicarló coupant les communications entre la Catalogne et le reste de l'Espagne. Cette avancée est très importante pour la marine franquiste, le port étant intact et il fut rapidement procédé à des dragages pour permettre un bon accès, Vinaròs a été occupé en bon état.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1930 1940 1950 1960 1970 1981 1991 1996 2000 2007 2008 2009 2010
8 281 9 235 9 631 10 968 13 727 17 564 19 902 20 940 22 552 26 977 27 912 28 273 28 291

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité
1979-1983 - - -
1983-1987 - - -
1987-1991 Ramón Bofill Salomó PSPV-PSOE -
1991-1995 Ramón Bofill Salomó PSPV-PSOE -
1995-1999 Jacinto Moliner Meseguer PP -
1999-2003 Jacinto Moliner Meseguer/ Ramón Bofill PP / PSPV-PSOE -
2003-2007 Javier Balada Ortega PVI -
2007-2011 Jordi Romeu PSPV-PSOE -
2011- Juan Bautista Juan Roig PP -


Économie[modifier | modifier le code]

La culture des vignes était la principale source de richesse, mais le phylloxera les a détruites; les vignes sont remplacées par les caroubiers, les oliviers et les amandiers, et depuis quelques décades par les orangers.

Le port de pêche joue un rôle important. On notera également l'industrie du meuble.

Récemment, le tourisme s'est développé et est devenu un des axes de l'économie de Vinaròs.

Services[modifier | modifier le code]

Actuellement elle dispose d'un hôpital, d'une école de musique, de deux collèges, d'une caserne de la Guardia Civil

Monuments[modifier | modifier le code]

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

  • Églises :
    • L'église principale du village est l'église archipresbytérale de Nuestra Señora de la Asunción (l'Assomption) (dans l'évêché de Tortosa). C'est un édifice, mélange de gothique et de style renaissance. Il a été classé Monumento Histórico-Artístico en 1978. Le plan est constitué d'une nef unique avec des chapelles latérales entre les contreforts. L'église est couverte par une coupole sur tambour, couronnée par une lanterne, qui est soutenue par quatre arcs. La façade avec un beau portail baroque, (XVIe siècle) mérite à lui-seul une visite.
    • L'église de Sant Agustí, à côté du marché - comprend l'église fermée au culte et actuellement transformée en Auditorium Municipal- et la chapelle Santa Victoria, que accueille les dépendances du Musée Municipal. L'édifice date du XVIIIe siècle et est de style baroque, avec un plan en croix latine et des chapelles latérales.
    • L'église de Santa Magdalena, de construction plus récente, toute blanche.
  • Chapelle :
    • la plus remarquable, a chapelle de Sant Sebastià, patron de la cité -construction ancienne, peint tout en blanc, à côté d'une petite tour d'où on a une ample vue tout autour-. Sous une grande croix sont les restes d'un village ibérique.
    • Il y a également la chapelle de Sant Gregori, à côté du cimetière municipal.

Monuments civils[modifier | modifier le code]

  • Les restes du village ibérique ( VIIe à Ier siècles av. J.-C.). Ils se trouvent sous une grande Croix, à proximité de l'Ermitage.
  • La mairie (XVIIe siècle).
  • L'édifice du Mercat Municipal (XXe siècle). Sa construction commença en 1928, sur le terrain qu'occupait un ancien couvent agustin.
  • La Plaça de Bous (Arènes). C'est la place construite près de la mer.
  • Le monument à Costa i Borràs.

Sports[modifier | modifier le code]

Arrivées du Tour d'Espagne :

Fêtes[modifier | modifier le code]

Le "Carnaval de Vinaròs" en 2010.

Vinaròs est un village très festif. Durant toute l'année s'y célèbrent quantité de fêtes:

À la Saint Antoine, pendant le "Ball de Dimonis", on fait des feux de joie sur la plage et dans le village ainsi qu'à l'ermitage. Sant Sebastià est l'objet d'une grande dévotion populaire et, le 20 janvier, l'ermitage se remplit de gens pour le pèlerinage annuel.

Le "Carnaval de Vinaròs", chaque année, est très renommé. Il est organisé de forme populaire par les gens de la ville et attrait beaucoup de visiteurs de la région, surtout les jours des processions. Il y a un autre jour, la Nit del Pijama ou tout le monde va en pyjama par les rues.

Pendant la Semaine Sainte se déroulent aussi des processions. En juin, viennent les fêtes et foire de Saint Jean et Saint Pierre, plus tard les fêtes del Llagostí (en réalité, tout l'été est une fête à Vinaròs).

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Borrás Jarque. Écrivain né à Vinaròs qui a écrit la "Història de Vinaròs", considérée comme une référence.
  • Wenceslao Ayguals de Izco (Vinaròs, 1801 - Madrid, 1875). Quoiqu'il soit reconnu fondamentalement pour son travail de romancier, il fut également un personnage fortement impliqué dans différentes actions, tant culturelles que politiques, de la cité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Empar Minguet i Tomàs, Els processos de normalització lingüística en l'àmbit municipal valencià, Valence, Universitat de València,‎ 2005, 1 199 p. (ISBN 84-370-6368-X), p. 384
  2. Loi 4/1983 du 23 novembre 1983 relative à l'utilisation et l'enseignement du valencien

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]