Alcañiz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alcañíz
Blason de Alcañíz
Héraldique
Drapeau de Alcañíz
Drapeau
Mairie d'Alcañiz.
Mairie d'Alcañiz.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Aragon Aragon
Province Province de Teruel Province de Teruel
Comarque Bajo Aragón
Maire
Mandat
Juan Carlos Gracia Suso (PP)
2011
Code postal 44600
Démographie
Gentilé Alcañizano/a
Population 16 384 hab. (2013)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 03′ N 0° 08′ O / 41.05, -0.1341° 03′ Nord 0° 08′ Ouest / 41.05, -0.13  
Altitude 381 m
Superficie 47 212 ha = 472,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aragon

Voir sur la carte administrative d'Aragon
City locator 14.svg
Alcañíz

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Alcañíz

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Alcañíz
Liens
Site web www.ademuz.es

Alcañiz est une commune de la province de Teruel dans la communauté autonome d'Aragon en Espagne. Elle est le chef-lieu de la comarque de Bajo Aragón. C'est la deuxième ville de la province après Teruel.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Alcañiz se trouve sur les rives du Guadalope, un affluent de l'Èbre. La ville est située à 149 km de Teruel et à 105 km de Saragosse (en aragonais et en castillan : Zaragoza).

Histoire[modifier | modifier le code]

Alphonse Ier le Batailleur par Francisco Pradilla y Ortiz (1879).

L'établissement de la population vivant à Alcañiz remonte à la conquête musulmane de la péninsule Ibérique. Lors de la Reconquista (en français : « Reconquête »), les troupes chrétiennes d'Alphonse Ier d'Aragon conquièrent la ville en 1119, mais elle est reprise par les Maures. Reconquise par le comte Raimond-Bérenger IV de Barcelone en 1157, puis à nouveau perdue, elle est finalement reprise par Alphonse II d'Aragon. Ce dernier décerne à la ville, en 1179, le premier ordre militaire espagnol : l'Ordre de Calatrava, dont l'emblème est une croix fleur-de-lysée de gueules.

Le 23 mai 1809, pendant la guerre d'indépendance espagnole, a lieu la bataille d'Alcañiz entre les forces espagnoles menées par Joaquín Blake y Joyes et les troupes françaises commandées par Louis-Gabriel Suchet. Ce dernier, vainqueur, crée une division administrative territoriale d'Aragon, la province d'Alcañiz dont Alcañiz devient le chef-lieu. Cette province éphémère unifie brièvement la région historique du Bas-Aragon. Cependant, Alcañiz, contournée, en 1833, lors de la division territoriale de l'Espagne, tente vainement de recréer la province d'Alcañiz.

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune comptait 15 130 habitants en 2009.

Administration[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La ville était défendue par un château fort partiellement en ruine mais qui, cependant, la protégeait efficacement[1].

Tradition[modifier | modifier le code]

Alcañiz est l'une des neuf localités qui font partie de la Route du tambour et de la grosse caisse.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.43

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]