Tenira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ténira
Noms
Nom algérien تنيرة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Sidi Bel Abbès
Code ONS 2217
Démographie
Population 10 049 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 35° 01′ 11″ N 0° 31′ 55″ O / 35.0196642, -0.532064435° 01′ 11″ Nord 0° 31′ 55″ Ouest / 35.0196642, -0.5320644  
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Sidi Bel Abbès
Localisation de la commune dans la wilaya de Sidi Bel Abbès

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ténira

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ténira

Tenira est une commune-Daira de la wilaya de Sidi Bel Abbès en Algérie en arabe "تنيرة".Elle est située au nord-ouest de l'Algérie, à 378 km de la capitale Alger, et à 22 km du chef-lieu de la wilaya du Sidi Bel Abbes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation /Climat[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Tenira
Amarnas Amarnas; Hassi Dahou; Belarbi Belarbi
Benachiba Chelia Tenira Oued Sefioun
Teghalimet Teghalimet Oued Sefioun

Ténira est petite ville située au carrefour de quatre wilayas : Sidi Bel Abbes, Siada, Tlemcen, Mascara. La situation de Ténira a une importance majeure dans le transport, parce qu'elle est le lien entre Tlemcen et Saida. Ténira est connue pour sa vallée ; elle est située exactement entre deux montagnes, à une altitude de 613 mètres environ.environ. Ténira a Climat semi-aride sec et froid.

Économie, Culture, Tourisme[2],[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Ténira est une ville purement rurale dont la majorité des habitants se basent sur l'agriculture dans leur vie. En plus de l'agriculture, l’élevage de bétail caractérise aussi bien cette région. Tous les ingrédients d'une réussite agricole sont réunis : terre fertile,existence des eaux potables, un climat équilibrée. Ténira a profité de tous ces conditions pour devenir une région doyenne dans quelques produits agro-alimentaire comme la pomme, d'autre fruits, la pommes de terre.

Concernant l'industrie, il y eut plusieurs tentatives pour rendre Tenira industrielle, sans réussite. Finalementla ville a protégé son véritable statut de zone rurale. Par contre, Ténira est connu depuis longtemps comme une zone importante dans l'exploitation des mines destinée a la construction, il y a même des mines de marbres à coté de Maleh Fougani.

Vis-à-vis du commerce, Ténira n'a pas profité de sa situation géographique, au croisement des wilayas, sauf le commerce de détail pour la population.

Histoire et toponymie[modifier | modifier le code]

Cette petite ville a connu le passage de plusieurs civilisations telles que les Romains, les Turcs et les Français. Par exemple ce témoignage de (Lamoricière)

Dans la XIVe circonscription archéologique (Lamoricière) qu'il dirige, M. Courtot a signalé la découverte, à trois kilomètres à l'est de Ténira, d'un milliaire de Septime-Sévère, qui indiquait la distance de XII milles à partir d'une localité dont le nom a disparu mais qui devait être Kaputtasaccora (Chanzy). Dans la région d'Aïn-Témou­chent plusieurs inscriptions ont également été signalées.

Tenira a toujours été le théâtre de combats, vu sa situation géographique. En 1983, un archéologue français a découvert des traces romaines a 5 km de l'est de Ténira[réf. nécessaire]. Dans cette découverte, il y avait inscrit l'ancien nom qui a été donné par les Romains à cette ville (Kapput Tassacora) qui signifie « la vallée du jardin des Perdrix ». Existe un témoignage d'un topographe français[Qui ?] : « On eût mieux situé Ténira en l’installant de l’autre côté de la plaine, là où les Romains avaient bâti à mi-côte des mamelons peu élevés, attendu qu’il est exposé en plein aux ardeurs du midi…. Privé des brises de mer et de vents frais de l’Ouest par l’énorme montagne au pied de laquelle il est situé ». Ténira (qui doit son nom à la rivière La Ténira ou Téniéra), comme toute l’Algérie, a connu la colonisation française qui l'a utilisé pour mettre fin à la liaison entre les gens de sud comme Saïda et El Bayadh et les gens de nord comme Tlemcen et Oran, ce qui explique plusieurs casernes et points militaires sur cette ville.

Surnoms

Ténira a obtenu le prix des villages les plus beaux d'Algérie.

Surnommée « le petit Aurès », ce nom reflèterait le courage qui ont eu les Ténirais lors de la guerre de la libération.

Surnommé aussi « le jardin » (en arabe البستان), ce surnom a été donné par un poète populaire, Mostapha Ben Brahim.

Surnommée également « Le village des roses » par les colons français.

== faune et flore ==

Ténira est ville qui a un réservoir énorme d'eau dont plusieurs châteaux d'eau sont réalisés pour l'approvisionnement de cette source indispensable soit pour les habitants de Ténira, ou les autres régions qui ont un manque de cette matière. Ténira a une petite chute d’eau qui se retrouve sur la vallée qui est appelée communément par "chorcha'yra". Cet endroit était la place préférée des jeunes surtout dans les périodes de canicule où elle servait de plage ou de destination touristique.

Ténira possède aussi la vallée "Oued" qui était une source naturelle d'eau pour les Ténirais depuis longtemps. Elle a une zone asséchée appelée à l’époque "dzira" à l'entrée de Ténira sur la deuxième route qui mène vers Sidi Bel Abbes. Cette zone humide était le vrai abri de certains animaux et aussi un lieu privilégié par les bergers pour leur bétail.

Transport[modifier | modifier le code]

Ténira se présente comme une zone clés en ce qui concerne le domaine de réseaux des transports,sa place la donne cette puissance comme un point de lien entre plusieurs villes et communes. Ténira possède plusieurs routes et chemins qui liés entre des points différents par exemple :

Route vers Sidi Bel Abbes,route vers Oued Sefioune qui mène automatiquement a la route de Saida et aussi a Sfisef et encore jusqu'au Mascara, Tiaret, relizane,... Il y'a aussi la route qui mène au Télagh, Ras Elma. une route aussi qui mène jusqu'à Ben badis en passant par Ouled Ziad, Tanzarat, Sidi Ali Ben Youb...


Ténira dans les écrits:

"En 1978, encore étudiant à l’université d’Es-Sénia d’Oran, j’ai eu la chance de rencontrer Kateb Yacine. Écouter en tête à tête Kateb Yacine. Cela s’est passé à Ténira, petit village agricole dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès. C’était un beau jour de printemps, en avril. Assis, Kateb et moi, à même le trottoir, devant le seuil de sa petite maison rurale, il m’a offert une tasse de café,,,,,il m’a répondu : “Ici, dans ce village, je suis entre de bonnes mains, celles de ces braves hommes, les fellahs moudjahidine. Je suis entouré par mon peuple. Ce sont "eux", ceux d’Alger, qui sont en exil.” Je me suis rappelé de cette rencontre avec Kateb Yacine et de ses propos historiques, ".'Ecrit par Amin Zaoui 20.01.12 dans Chroniques régulières, La Une CED, Les Chroniques'


PERSONNALITÉS DE Ténira ;

KATEB YACINE y vit pendant dix année ,de 1980 jusqu'au 1988 , avec sa famille dont son fils qui est normalement le chanteur célèbre Amazigh .

EMIR ABDELKADER y vit comme un lieu de repos pendant les batailles.

Stephan Gsell ; y vu un archéologue et historien français, spécialiste de l'Afrique romaine et plus particulièrement de l'Algérie romaine.

Dr Elhadj ABDELHAMID, y né médecin,journaliste et écrivain

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Sidi Bel Abbès : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. J.O.R.A. du 19 décembre 1984, p. 1532