Amazigh Kateb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amazigh Kateb

Naissance 16 septembre 1972
Staoueli, Drapeau de l'Algérie Algérie
Mouvement artistique Gnawi

Œuvres réputées

Cheikh Sidi Bémol (1998)
Souk System (2003)
Marchez noir (2009)

Amazigh Kateb est un chanteur et musicien algérien, né le 16 septembre 1972 à Staoueli dans la wilaya d'Alger. Arrivé en France en 1988, il est la figure principale du groupe grenoblois Gnawa Diffusion (groupe né en 1992) et fils du célèbre écrivain Kateb Yacine, fondateur de la littérature algérienne moderne (Nedjma, Le cercle des représailles…).

Les Gnaouas ou Gnawas sont, uniquement pour une partie d'entre eux, des descendants d'anciens esclaves issus de populations d'origine d'Afrique noire (Sénégal, Soudan, Ghana...).

Le terme de Gnawa se réfère aussi à une population qui regroupait des rois éthiopiens déchus par la colonisation européenne, qui s'étaient installés en Guinée.

La musique Gnawa (mot qui vient de « Ghana ») est une musique noire africaine qui a été exportée vers le Maghreb (essentiellement vers l'Algérie et le Maroc) où elle a été malaxée avec les rythmes locaux d'influence arabe, berbère ou turque. Amazigh revendique d’ailleurs l’africanité et le mélange de cultures de l’Algérie qui n'est ni blanche ni noire.

Amazigh Kateb a quitté le groupe de ses débuts pour se lancer dans une carrière solo depuis 2007, afin de se consacrer plus à ses projets personnels, notamment celui de travailler quelques textes de son défunt père en chanson.

Il annonce la sortie de son premier album pour le 17 octobre 2009, date symbolique.

De 2005 à 2010 il participe au documentaire musical Tagnawittude réalisé par Rahma Benhamou El Madani.

Discographie (Solo & Avec son Groupe Gnawa Diffusion[1][modifier | modifier le code]

  • 1993: [Légitime différence]
  • 1997: [Algeria] (Melodie)
  • 1999: [Bab el Oued - Kingston] (Musisoft)[2]
  • 2002: [DZ Live] (Next Musique)
  • 2003: [Souk System] (Warner)
  • 2007: [Fucking Cowboys] (D'JAMAZ Production)
  • 2009: [Marchez noir]
  • 2012: [Shock el Hal]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]