Gnawa Diffusion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gnawa Diffusion

Pays d'origine Modèle:Français Grenoble
Années actives 1992 - 2007/2012 -
Labels Amazigh Kateb / Turn Again Music

Gnawa Diffusion est un groupe musical franco-algérien créé le à Grenoble[1] autour d'Amazigh Kateb, fils de l'écrivain algérien Kateb Yacine.

Les textes du groupe sont en arabe, français et en anglais. Les rythmes sont très métissés : mélange de rock, reggae, etc, et de différentes musiques de l'Algérie tel que les styles chaâbi, gnawa, etc.

Style et propos[modifier | modifier le code]

Gnawa Diffusion est le mélange de musiques traditionnelles du Maghreb (Chaâbi, Gnaoui, Aissaoui) et de ragga, reggae, de punk, de rock sur des textes ironiques, critiques ou humoristiques d'Amazigh Kateb.

Membres[modifier | modifier le code]

Formation du retour (2012) :

  • Amazigh Kateb : chant et guembri
  • Pierre Feugier : guitare, chœur, kerkabs
  • Abdel Aziz Maysour : Guembri, chœurs
  • Mohamed Abdenour : mandole, banjo, kerkabs, chœurs
  • Pierre Bonnet : basse
  • Philippe Bonnet : batterie
  • Blaise Batisse : claviers
  • Salah Meguiba : claviers, percussions orientales, karkabs, chœurs
  • Nadjib Benbella (DJ Boulaone) : DJ
  • Amar Chaoui : percussionniste, chœur
  • zaid boukhanfra : 2eme batterie

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Légitime différence (1993)
  • Algeria (1997)
  • Bab El Oued Kingston (1999)
  • Live DZ (2002)
  • Souk System (2003)
  • Fucking Cowboys (2007)Un CD / DVD live réalisé par Stef Bloch lors de leur concert anniversaire à l'Elysée Montmartre, le 25 novembre 2006 pour leur 10 ans de discographie.
  • Audio-globine 20 ans d'âge (2012)
  • Shock El Hal (2012)

Citations[modifier | modifier le code]

  • Amazigh Kateb, leader du groupe : « À neuf ans, lors d'un voyage à Timimoune, dans le sud algérien, j'ai découvert l'africanité du Maghreb, sans vraiment en saisir la teneur, mais en comprenant une chose : c'est que l'Algérie n'est pas blanche. Mes premiers écrits, des poèmes enfantins, datent de cette époque. Et ce n'est que vers l'âge de 15 ans, en débarquant en France, que j'ai découvert les Gnawas, les Aissaouas, et que je me suis intéressé aux particularités, à l'Algérie, à l'histoire du Maghreb et à celle de l'esclavage. D'ailleurs, Gnawa Diffusion, c'était une petite réaction à l'exil, une volonté de me faire ma petite Algérie. »[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.evene.fr/celebre/biographie/gnawa-diffusion-23873.php
  2. Propos recueillis par Yasrine Mouaatarif, Mondomix no 20 janv/fév 2007, p. 23

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]