Wilaya de Mascara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

35° 24′ 00″ N 0° 08′ 00″ E / 35.4, 0.13333333

Wilaya de Mascara (29)
Vue des monts des Beni-Chougrane.
Vue des monts des Beni-Chougrane.
Localisation de la Wilaya de Mascara
Localisation de la Wilaya de Mascara
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Mascara
Daïras 16
Communes 47
Président d'APW ? (RND)
2012-2016
Wali Zitouni Ould-Salah[1]
Code wilaya 29
Wilaya depuis 1974
Démographie
Population 784 073 hab. (2008[2])
Densité 132 hab./km2
Rang 17e
Géographie
Superficie 594 100 ha = 5 941 km2
Rang 26e

La Wilaya de Mascara (en arabe : ولاية معسكر) est une wilaya algérienne située au Nord Ouest du pays.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La wilaya de Mascara est délimitée :

Wilayas limitrophes de la wilaya de Mascara
Oran, Mostaganem
Sidi Bel Abbès wilaya de Mascara Tiaret, Relizane
Saïda

Relief[modifier | modifier le code]

Zones géographiques de la wilaya.

La wilaya de Mascara fait partie intégrante de la région du Tell. Sur le plan physique, elle présente quatre grandes zones distinctes[3]:

  • les plaines de Sig et de Habra au nord, couvrent 25 % du territoire de la Wilaya.
  • les monts des Beni-Chougrane en amont, couvrent 32 % du territoire de la Wilaya.
  • la hautes plaine de Ghriss au centre, couvrent 27 % du territoire de la Wilaya.
  • les monts de Saida au sud, couvrent 16 % du territoire de la Wilaya.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la Wilaya est de type méditerranéen avec une tendance à la semi aridité. Les chutes de pluies sont plus fréquentes à la fin de l’automne et au début du printemps. Le territoire de la Wilaya est aussi soumis au phénomène de la gelée qui dure en moyenne 22 jours par an[3].

Au nord dans les plaines, l’influence des vents marins régularise les pluies pendant une partie de l’année. On note également la présence de brouillard très épais à la fin du printemps. Au niveau des monts des Beni-Chougrane et des monts de Saida, l’influence de l’altitude et des vents d’ouest apporte à la région l'humidité. Dans le sud de la Wilaya, le climat est semi-aride dans les hautes plaines[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2008, la population de la wilaya de Mascara est de 784 073 habitants contre 407 663 en 1977[4]. 5 communes dépassaient alors la barre des 25 000 habitants[5] :

Évolution démographique
1977 1987 1998 2008
407 663 566 901 676 192 784 073
(Source : recensement[4])


Commune Population[5] Taux de croissance annuel 2008/1998[5]
Mascara 108 587 en augmentation   2,2 %
Mohammadia 84 700 en augmentation   1,8 %
Sig 70 499 en augmentation   1,5 %
Tighennif 62 210 en augmentation   1,1 %
Ghriss 28 823 en augmentation   2,7 %

Organisation de la wilaya[modifier | modifier le code]

Daïras de la wilaya de Mascara[modifier | modifier le code]

La wilaya de Mascara compte 16 daïras.

Article détaillé : Daïras de la wilaya de Mascara.

Communes de la wilaya de Mascara[modifier | modifier le code]

La wilaya de Mascara compte 47 communes.

Article détaillé : Communes de la wilaya de Mascara.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La wilaya Mascara dispose d'un patrimoine naturel et culturel important. Plusieurs cités romaines ont été construites sur le territoire de la wilaya : Aqua Sirence (Bouhanifia ), Alami Liaria, Castra Nova (Mohammadia), Tasacora (Sig) et Sira (Hacine). La wilaya abrite également le site archéologique de la sablière de Tighennif[6].

D'autres sites historiques sont liés à la vie de l'Emir Abdelkader : l'arbre « Dardera de Ghriss » et la mosquée de Aïn El Beïda, dans lesquels ont eu lieu en 1832 et 1833, la réunion des notables, chefs de tribu et oulémas pour faire allégeance à l'Emir Abdelkader. La Zaouia de Sidi Mahiedine située à El Guetna à quelques kilomètres de Mascara, était dirigée par Cheikh Sidi Mahieidine, l'Emir Abdelkader y est né et a appris le Coran et les sciences[6].

La ville de Bou Hanifia est connue pour ses eaux thermales utilisées pour le traitement de plusieurs maladies[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]