Sidi Ali Boussidi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sidi Ali Boussidi
Noms
Nom algérien سيدي على بوسيدى
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Sidi Bel Abbès
Code postal 22350
Code ONS 2208
Démographie
Population 9 715 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 35° 06′ 06″ N 0° 49′ 55″ O / 35.1017234, -0.8320427 ()35° 06′ 06″ Nord 0° 49′ 55″ Ouest / 35.1017234, -0.8320427 ()  
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Sidi Bel Abbès
Localisation de la commune dans la wilaya de Sidi Bel Abbès

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Sidi Ali Boussidi

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Sidi Ali Boussidi

Sidi Ali Boussidi, (سيدي على بوسيدى en arabe), anciennement Aïn el Hadjar puis Parmentier lors de la colonisation, est une commune de la wilaya de Sidi Bel Abbès en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sidi Ali Boussidi
Sidi Daho des Zairs Aïn Kada Sidi Yacoub
Sidi Daho des Zairs; Hassi Zahana Sidi Ali Boussidi Sidi Khaled
Hassi Zahana Lamtar Lamtar

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1885, la ville se nomme Parmentier. En 1958, elle faisait partie de l'ancien département d'Oran. Après l'indépendance, elle prend le nom de Sidi Ali Boussidi[2].

Histoire administrative[modifier | modifier le code]

Le centre de colonisation de Aïn-el-Hadjar est fondé en 1876[3] sur le territoire de la commune mixte de Bou Kanefis. En 1884, son territoire est de 1647 Ha dont 516 Ha provenant du douar de Sidi-Daho (dépendant de la commune mixte d'Aïn-Témouchent)[4]. Renommé du nom de l'agronome Parmentier, le centre est rattaché à la commune mixte de Mekerra dont le chef-lieu est Sidi-Bel-Abbès.

Il est érigé en commune de plein exercice en 1906: la commune est constituée dans l'arrondissement de Sidi Bel Abbès du territoire du centre de colonisation de Parmentier d'une superficie de 3166 Ha, qui donne le nom et le chef-lieu de la commune, et d'une fraction du douar de Sidi-Daho, « occupée par des fermes européennes », de 3319 Ha, soustraite à la commune mixte d'Aïn-Témouchent et à l'arrondissement d' Oran[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Sidi Bel Abbès : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Atlas de l'Algérie 1830-1960, [Archives & Culture],‎ février 2011, 80 p. (ISBN 978-2-35077-157-1, résumé)
  3. Arrêté du 20 janvier 1876
  4. Tableau des communes d'Algérie 1884, p.41
  5. Décret du Président de la République du 9 octobre 1906 - N°48694 (Bulletin des lois N°2808, page 1298

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]