Srbobran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur les redirections Pour le village kosovar, voir Srbobran (Istok).
Srbobran
Србобран
Blason de Srbobran
Héraldique
L'église orthodoxe serbe de Srbobran
L'église orthodoxe serbe de Srbobran
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Bačka
District Bačka méridionale
Municipalité Srbobran
Code postal 21 480
Démographie
Population 11 968 hab. (2011)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 33′ 14″ N 19° 48′ 10″ E / 45.5539, 19.802845° 33′ 14″ Nord 19° 48′ 10″ Est / 45.5539, 19.8028  
Altitude 464 m
Superficie 19 720 ha = 197,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Srbobran

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Srbobran
Municipalité de Srbobran
Administration
Maire
Mandat
Zoran Mladenović (SPS)
2012-2016
Démographie
Population 16 252 hab. (2011)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Superficie 28 400 ha = 284 km2
Liens
Site web Site officiel

Srbobran, en serbe cyrillique Србобран, en hongrois Szenttamás et en allemand Thomasberg, est une ville et une municipalité de Serbie situées dans la province autonome de Voïvodine. Elles font partie du district de Bačka méridionale. Au recensement de 2011, la ville comptait 11 968 habitants et la municipalité dont elle est le centre 16 252[1].

Le nom de la ville signifie « la défense des Serbes ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon les sources archéologiques, la région était peuplée dès la Préhistoire.

La première mention d'une localité à cet endroit remonte à 1338 ; Srbobran est désignée sous le nom hongrois de Sentomas, en référence à Saint Thomas. La ville faisait partie du Royaume de Hongrie.

Au XVIe siècle, la ville est conquise par les Ottomans et la population la déserta pour se réfugier en Hongrie.

Au XVIIIe siècle, après que la Bačka fut devenue une possession des Habsbourg grâce au prince Eugène de Savoie, une nouvelle localité fut peuplée par des Serbes mais aussi par des Hongrois. La ville fit partie de la Frontière Militaire jusqu'en 1751, où elle se retrouva sous administration civile.

Un document daté de 1751 indique qu'à côté du nom de Szenttamás, le nom de Srbograd, « la ville serbe », était aussi utilisé de manière non officielle. La ville se développa rapidement : en 1787 la ville comptait 3 532 habitants et en 1836 11 321.

Le nom de Srbobran remonte à la révolution serbe de 1848. La ville fit alors partie de la Voïvodine de Serbie, une province autonome à l'intérieur de l'Empire d'Autriche. Le 4 avril 1849, les troupes hongroises s'emparèrent de Srbobran et brûlèrent la ville de fond en comble.

Après 1849, Srbobran fit partie du Voïvodat de Serbie et du Banat de Tamiš, qui exista jusqu'en 1860.

En 1867, la double monarchie d'Autriche-Hongrie fut établie. Srbobran fut rattachée au comitat de Bács-Bodrog, une subdivision du Royaume de Hongrie.

Au recensement de 1910, Srbobran comptait 14 335 habitants, dont 7 808 Serbes et 6 031 Hongrois.

Après la dislocation de l'Empire austro-hongrois en 1918, Srbobran entra dans le Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, qui, en 1929, devint le Royaume de Yougoslavie.

En 1941, la ville fut occupée par les puissances de l'Axe et annexée à la Hongrie. En 1944, la ville fut libérée grâce à l'aide des Partisans communistes de Tito, appuyés par l'armée soviétique. La ville fit alors partie de la province de Voïvodine, région autonome au sein de la République fédérale socialiste de Yougoslavie.

Pendant les guerres qui eurent lieu en Yougoslavie dans les années 1990, de nombreux Serbes, venus de Croatie, de Bosnie-Herzégovine et du Kosovo vinrent s'installer à Srbobran.

Localités de la municipalité de Srbobran[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

La municipalité de Srbobran compte 3 localités :

Srbobran est officiellement classée parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
13 747 13 635 14 391 14 189 13 596 12 798 13 091[2] 11 968[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la ville (2002)[modifier | modifier le code]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la municipalité (2002)[modifier | modifier le code]

Religion[modifier | modifier le code]

Les chrétiens serbes orthodoxes constituent la plus importante communauté religieuse de la ville de Srbobran, avec 12 650 fidèles, soit 70,85 % de la population ; les catholiques romains, avec 4 111 croyants représentent 23,02 % de la population totale de la municipalité[6].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2004, les sièges de l'assemblée municipale de Srbobran se répartissaient de la manière suivante[7] :

Parti Sièges
Parti radical serbe 9
Liste « Pour un meilleur Srbobran » 3
Parti démocratique 3
Liste « Alliance pour la municipalité de Srbobran » 3
Parti socialiste de Serbie 2
Ensemble pour la Voïvodine 2
Alliance des Magyars de Voïvodine 2
Mouvement Force de la Serbie 2
Mouvement serbe du renouveau 1
G17 Plus 1

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 28 sièges de l'assemblée municipale de Srbobran se répartissaient de la manière suivante[8],[9] :

Parti Sièges
Liste Branko Gajin 15
Parti radical serbe 6
Coalition hongroise 2
Liste PSV-SPO 2
Liste « Za bolji Srbobran, Turiju i Nadalj » 2
Parti démocratique 1

Branko Gajin, qui dirigeait la liste « Savez za opštinu Srbobran - Branko Gagin » a été réélu président (maire) de la municipalité[10]. Laslo Bergel, membre de la Coalition hongroise d'István Pásztor, a été élu président de l'assemblée municipale[9].

Élections locales de 2012[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2012, les 28 sièges de l'assemblée municipale de Srbobran se répartissaient de la manière suivante[11] :

Parti Sièges
Liste Branko Gajin - Parti démocratique 9
Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie 7
Liste « Mouvement pour le changement » 6
Donnons de l'élan à Srbobran (Parti progressiste serbe) 4
Ligue des sociaux-démocrates de Voïvodine 2

Culture[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Tourisme[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Le poète romantique serbe Stevan Kaćanski (1828-1890) est né à Srbobran. La ville est également le lieu de naissance de Nándor Gion (1941–2002), l'un des plus célèbres écrivains hongrois né en Voïvodine ; dans ses ouvrages, il évoque principalement sa ville natale, Szenttamás, aux heures tragiques des guerres mondiales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  3. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  4. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  5. a et b (en)[PDF] « Population par nationalités ou groupes ethniques, par sexe et par âge dans les municipalités de la République de Serbie », Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade,‎ 24 décembre 2002 (consulté le 11 février 2010)
  6. a et b (en)[PDF] « Book 3 : "Confession, Mother Tongue and National Identity or Ethnicity According to Age and Gender – Data by Municipalities" (brief summary) », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site officiel de l'Institut de statistique de la République de Serbie (consulté le 1er décembre 2010)
  7. (sr) Résultats des élections municipales de 2004 - Srbobran - Indisponible au 1er décembre 2010
  8. (sr) « Skupština opštine Srbobran - Odbornici », sur http://srbobran.rs, Site officiel de la municipalité de Srbobran (consulté le 1er décembre 2010)
  9. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Srbobran (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 1er décembre 2010)
  10. (sr) « Kabinet predsednika opštine Srbobran », sur http://srbobran.rs, Site officiel de la municipalité de Srbobran (consulté le 1er décembre 2010)
  11. (sr)[PDF] « Izveštaj o rezultatima izbora za odbornike SO Srbobran, sprovedenim 06. I 13. maja 2012. », sur http://srbobran.rs, Site officiel de la municipalité de Srbobran (consulté le 19 juin 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]