Société française de photographie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Société française de photographie
Fondation
Discipline Histoire de la photographie
Objectifs « Concourir aux progrès scientifiques et artistiques de la photographie et de ses applications »
Ville Paris
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Président Paul-Louis Roubert
Secrétaire général Julie Jones
Publications Études photographiques
Site web www.sfp.asso.fr

La Société française de photographie (SFP) est une association fondée le . Aujourd'hui, elle se consacre à l'étude de l'histoire de la photographie. Elle est dépositaire d'une importante collection de photographies et d'appareils anciens.

Tous les membres fondateurs étaient français, sauf Edmond Fierlants, qui était belge. Le premier président fut Victor Regnault.

Histoire[modifier | modifier le code]

La SFP a été fondée en 1854 sur le modèle de l'éphémère Société héliographique de 1851 et en opposition avec elle : le procédé du calotype[1], qu'utilisaient de nombreux membres de cette Société, était considéré comme élitiste et dépassé, même si ses partisans estimaient qu'il avait une grande valeur artistique et que sa mise au point n'était d'ailleurs pas achevée[2]. C'est que la SFP avait des visées beaucoup plus commerciales et plus tournées vers l'avenir, ayant pris l'Académie des sciences pour modèle. Les membres de la SFP, composée d'amateurs ambitieux, d'artistes, d'hommes d'affaires et de scientifiques, tenaient des réunions régulières à un endroit établi, il y avait un ordre du jour et les objectifs étaient publiés selon un programme et dans un bulletin paraissant régulièrement. Tout le reste du XIXe siècle, la SFP se consacra exclusivement à l'établissement et au perfectionnement de ce nouveau moyen qu'était la photographie, elle organisa des expositions régulières des travaux de ses membres, donna des conférences et organisa des séminaires où l'on traitait des problèmes posés par les nouvelles techniques photographiques, de leurs possibilités artistiques et de leurs dernières innovations, en publiant des documents d'explication. La SFP se regardait en même temps comme une Académie de photographie et comme une bibliothèque d'archives. Les tirages des œuvres exposées étaient archivés de façon ordonnée et les archives s'enrichissaient des nombreux commentaires dus aux membres.

À partir du XXe siècle, la SFP se fixa surtout une tâche historique avec la conservation des incunables de la photographie. Son activité est aujourd'hui celle d'un centre de recherche sur l'histoire et le développement de la photographie. Depuis 1997, elle publie deux fois par an dans la revue Études photographiques des articles et des essais dus à des photographes connus et des historiens de l'art. La SFP possède une précieuse collection concernant l'histoire de l'art, qui se compose d'environ 10 000 tirages et de 50 000 négatifs (dont 5 000 autochromes), et une bibliothèque spécialisée comptant environ 8 000 livres et plus de 650 journaux[3].

Le premier président de la Société française de photographie fut Henri Victor Regnault. En 1892, la Société a été reconnue d'utilité publique par le président Sadi Carnot. Son président actuel est Paul-Louis Roubert.

Liste des Présidents d'honneur[4][modifier | modifier le code]

Liste des Présidents[modifier | modifier le code]

Liste des Présidents du conseil d'administration telle que présentée par la Société française de photographie [4]

Fondateurs (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Actions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Appelé aussi « talbotypie », du nom de son inventeur, William Henry Fox Talbot.
  2. (de) Michel Frizot (éditeur), Neue Geschichte der Fotografie, Köln, Könemann,‎ 1998 (ISBN 3829013272), p. 70.
  3. Études photographiques
  4. a et b Le Bureau
  5. "Paul-Louis Roubert succède à Michel Poivert à la présidence de la Société française de photographie"

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Jeanne-Michaud, « La Société française de Photographie », dans France Photographie (ISSN 1625-6433), no 176, avril 2002
  • Michel Poivert, André Gunthert et Carole Troufléau, L'utopie photographique : regard sur la collection de la Société française de photographie, Le Rozel, Le Point du jour éditeur,‎ 2004, catalogue d'exposition (ISBN 291213241X)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]