Louis Désiré Blanquart-Evrard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Blanquart-Evrard

alt=Description de l'image Louis Désiré Blanquart-Evrard 1869 photograph BNF Gallica.jpg.
Naissance 2 août 1802
Lille (France)
Décès 28 avril 1872
Lille (France)
Nationalité Drapeau : France française
Champs Chimie, Photographie
Institutions Chaire municipale de chimie de Lille
Renommé pour Procédés d'impression photographique : Impression à l'albumine
Distinctions Légion d'honneur

Compléments

Société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille

Louis Désiré Blanquart-Evrard (1802 Lille- 1872 Lille) est un chimiste, imprimeur-photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est assistant de Frédéric Kuhlmann à la chaire municipale de chimie, rue du Lombard (Lille)[1] à partir de 1826. Il étudie le procédé de la calotypie inventé par Talbot et fait huit communications à l'Académie des sciences sur ce procédé à partir de 1847[2].

C'est en 1850 qu'il invente le procédé d'impression à l'albumine.

En 1851, il crée à Loos, près de Lille, avec Hippolyte Fockedey, l'Imprimerie photographique. Dans les années 1850, il publie le travail de nombreux artistes tels que Hippolyte Bayard, Charles Marville et Henri Le Secq.

En 1853, il contribue à fonder le musée industriel, rue du Lombard (Lille), puis en 1854 l'École des arts industriels et des mines (École centrale de Lille).

En 1864, à l'occasion de la publication de son livre L'intervention de l'art dans la photographie, la Société française de photographie lui décerne son prix d'honneur.

Impressions photographiques[modifier | modifier le code]

Blanquart-Evrard a contribué à la vulgarisation de la photographie en créant « l'imprimerie photographique », un procédé permettant la multiplication des épreuves photographiques. Dans un contexte où la photographie tentait de gagner ses lettres de noblesse face à la peinture, il a favorisé la diffusion de masse des images en leur ôtant ce que Walter Benjamin appelait « l'aura » de l'œuvre unique.

Alphonse Plumier a assuré le dépôt général des photographies de l'Imprimerie photographique en Belgique de 1854 à 1856.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hyppolyte Verly, Essai de biographie lilloise contemporaine 1800-1869, Lille, Leleu,‎ 1869 (lire en ligne)
  2. CRAS 25 janvier 1847, t.24, p.117