Siemens Desiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rame Desiro aux Pays-Bas.

Desiro est le nom commercial de trains modulaires produits par le constructeur ferroviaire allemand Siemens AG.

Description[modifier | modifier le code]

La variante la plus répandue existe en deux versions, diesel ou électrique. Elle est en service en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Bulgarie, au Danemark, en Grèce, en Hongrie, en Malaisie, en République tchèque, en Roumanie, en Russie et en Slovénie. Bien que ces trains diffèrent sur plusieurs points, la conception des caisses est la même.

Ces rames sont pour la plupart affectées à des services régionaux. Elles font partie d'une nouvelle génération de matériel ferroviaire léger et modulaire qui s'est largement répandu dans de nombreux pays européens. Ces rames sont relativement peu coûteuses en investissement et en exploitation. Leurs fortes accélérations les prédisposent aux relations à intervalles courts entre les gares. Elles sont parfois critiquées pour leur confort limité.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Autriche[modifier | modifier le code]

En janvier 2013, ÖBB a commandé 70 rames Desiro, aptes à 160 km/h et composées de 3 voitures[1].

Belgique[modifier | modifier le code]

Automotrice SNCB Siemens Desiro ML

Pour le futur RER bruxellois mais aussi pour les relations locales-omnibus, la SNCB a passé commande de 305 rames Desiro. Ces rames remplaceront progressivement les anciennes automotrices dites classiques et AM 800. Elles devraient être livrées entre 2011 et 2016.

La spécificité des rames Desiro déployées en Belgique est la présence de trois voitures pour deux dans le modèle d'origine.

Bulgarie[modifier | modifier le code]

En 2005 et 2006, les chemins de fer d'État bulgares commencent l'exploitation de rames Desiro dans le cadre d'un marché de 67 millions d'euros avec Siemens AG pour un total de 25 rames automotrices diesel. Au 22 mars 2006, 16 de ces rames avaient été livrées et un certain nombre d'entre elles circulaient sur la ligne Sofia-Kyustendil-Sofia. Un autre contrat de 117 millions d'euros pour 25 rames électriques a aussi été conclu avec Siemens AG, les livraisons devant se terminer à la fin de l'année 2007. Les rames électriques seront équipées à Varna, où BDZ et Siemens AG s'apprètent à installer une entreprise conjointe.

Grèce[modifier | modifier le code]

En Grèce, les trains Desiro ont été utilisés par le réseau suburbain d'Athènes (Proastiakós) sur des relations entre l’aéroport international d’Athènes et la gare principale de Larissa. L'exploitation des lignes suburbaines d'OSE entre Athènes et les villes satellites de Corinthe et Chalkida, sont maintenant réalisées (mai 2008) par des rames Stadler GTW.

Les rames Desiro circulent aussi sur des lignes régionales desservant des villes plus petites, conjointement avec des rames Stadler. La relation entre Kalamata et le campus universitaire, par exemple, est assurée par des rames Stadler et parfois par des rames Desiro.

Dans les premiers mois qui ont suivi leur acquisition par OSE, les rames Desiro ont aussi circulé (probablement pour des essais et pour évaluer leur potentiel) sur des relations longues allant jusqu'à Larissa et Volos en Thessalie. Leur inadaptation en matière de confort sur de longs parcours a conduit toutefois à restreindre leurs rotations aux lignes suburbaines et régionales à courte distance.

Les rames Desiro en exploitation sont à traction thermique (diesel). Les rames électriques sont en cours d'essai sur les sections électrifiées du nord autour de Thessalonique.

Hongrie[modifier | modifier le code]

Cinq rames ont été commandées par la compagnie GySEV pour une livraison mi-2016[2]. Les rames serviront sur des services transfrontaliers vers l’Autriche.

Roumanie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Căile Ferate Române.

Căile Ferate Române (CFR), l'entreprise publique des chemins de fer roumains, est l'un des principaux utilisateurs de matériel Desiro de Siemens (variante train léger). CFR, qui est actuellement en phase de modernisation pour devenir le premier transporteur ferroviaire d'Europe de l'Est, a acquis de nombreuses rames Desiro qu'il fait circuler sur ses lignes Intercités (IC) qui assurent des navettes rapides entre les principales villes, avec peu d'arrêts. CFR projette également de les utiliser sur les services de banlieue de Bucarest et de la province d'Ilfov.

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Siemens appelle Desiro UK les nouvelles rames automotrices électriques et diesel exploitées par divers exploitants ferroviaires britanniques. Ces rames sont d'une conception complètement différente de celle des trains légers cités plus haut. Elles disposent d'équipement modernes, comme les réservoirs à déchets biologiques, des sièges ergonomiques et les annonces vocales et sont considérées comme l'un des matériels les plus réussis parmi ceux nouvellement mis en service depuis la privatisation du rail britannique. Toutes les rames électriques sont la propriété d'Angel Trains, tandis que les rames diesel sont la propriété de HSBC Rail, qui les louent aux exploitants ferroviaires.

Classe Exploitant Mise en service Nombre Traction caisses Configuration des portes Passerelle d'extrémité
185 First TransPennine Express 2006 51 Diesel 3 Grand-volume Non
350 Central Trains/Silverlink 2004 30 Électrique alternatif 4 Grand-volume Oui
360 One/Heathrow Connect
(à l'origine First Great Eastern)
2003 26 Électrique alternatif 4 Grand-volume Non
444 South West Trains 2004 45 Électrique continu 5 Petit-volume Oui
450 South West Trains 2003 110 Électrique continu 4 Grand-volume Oui

South West Trains[modifier | modifier le code]

Les premières rames électriques Desiro UK ont été commandées par South West Trains pour les relations aussi bien à courte distance qu'à longue distance au départ de la gare de Waterloo vers Alton, Basingstoke et la côte du Hampshire et du Dorset. Elles ont été enregistrées sous deux classes différentes, toutes deux équipées pour le captage du courant continu 750V par troisième rail.

  • 45 rames Classe 444 à cinq éléments pour les relations Intercity à longue distance, mises en service en 2004.
  • 110 rames Classe 450 à quatre éléments pour les services de banlieue, mises en service en 2003.

One[modifier | modifier le code]

One, société titulaire de la concession East Anglia, exploite des rames électriques sous caténaires 25 kV entre Londres Liverpool street et Clacton/Walton et Ipswich.

  • 21 rames Classe 360 à quatre éléments, mises en service en 2003.

Heathrow Connect[modifier | modifier le code]

Les services omnibus entre Londres-Paddington et l'aéroport d'Heathrow, Heathrow Connect, sont assurés par des rames électriques similaires à alimentation par caténaire 25 kV.

  • 5 rames Classe 360 à quatre éléments, mises en service en juin 2005.

Silverlink/Central Trains[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la modernisation de la West Coast Main Line, l'ancienne Strategic Rail Authority avait commandé trente rames Classe 350 à alimentation par caténaire 25 kV pour les relations omnibus. Elles sont exploitées conjointement par Silverlink et par Central Trains. Ces rames ont à l'origine été intégrées dans la Classe 450 des rames à troisième rail pour South West Trains, toutefois sur décision de la Strategic Rail Authority elles ont été transférées à la West Coast Main Line.

TransPennine Express[modifier | modifier le code]

Pour respecter ses engagements dans le cadre de sa concession, TransPennine Express a commandé les premières versions diesel des rames Desiro UK pour une affectation aux relations Intercity du Nord de l'Angleterre.

  • 51 rames Classe 185 à trois éléments, prévues pour être mises en service en 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « ÖBB approves Siemens Desiro ML order »,‎ 30 janvier 2013 (consulté le 31 janvier 2013)
  2. (en) « GySEV orders Desiro Mainline EMUs »,‎ 19 janvier 2014 (consulté le 19 janvier 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]