West Coast Main Line

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
West Coast Main Line

La West Coast Main Line (WCML), la ligne principale de la côte ouest, est l'une des plus importantes artères ferroviaires du Royaume-Uni. Elle commence à la gare d'Euston à Londres et se termine au bout de 640 km au nord-ouest à la gare centrale de Glasgow. Cette ligne dessert plusieurs des plus grandes villes du pays, dont Milton Keynes, Northampton, Rugby, Nuneaton, Coventry, Birmingham, Wolverhampton, Stafford, Stoke-on-Trent, Crewe, Warrington, Wigan, Manchester, Liverpool, Lancaster et Carlisle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de la West Coast Main Line et de la East Coast Main Line.

La ligne fut construite par tronçons dans les années 1830 et dans les années 1860, les premières parties constituant le Grand Junction Railway (Warrington - Birmingham) et le London and Birmingham Railway, tous les deux achevés vers 1830.

Devant la nécessité de calmer les inquiétudes et l'irritation des propriétaires riverains de la ligne, le tracé à dû souvent éviter d'importantes bandes de terres agricoles ; il en est résulté des détours et de nombreuses courbes. La WCML traverse également certaines des régions les plus montagneuses de la Grande-Bretagne, telles que la Trent Valley, les monts de Cumbrie et la région des Leadhills dans le sud du Lanarkshire. Cela a conduit à des vitesses maximum inférieures à celles de l'East Coast Main Line, et la principale solution à ce problème a été l'adoption de trains pendulaires, d'abord les infortunés Advanced passenger trains de British Rail, et ultérieurement les Pendolinos, mis en service par Virgin en 2003.

La WCML n'est pas une simple ligne. Bien que son axe principal relie directement Glasgow à Londres, la ligne comprend aussi des dérivations en boucle qui s'en écartent pour desservir Manchester, l'une via Stoke-on-Trent et une autre via Crewe, avec retour à la ligne principale à Preston. Une autre boucle dessert Northampton. Il y a aussi des embranchements vers Crewe et Liverpool et vers Rugby, Birmingham et Wolverhampton, avec retour à la WCML à Stafford.

La ligne fut modernisée et électrifiée par étapes entre 1959 et 1974 - le premier tronçon électrifié le fut en 1959 entre Crewe, Manchester et Liverpool, le reste de la section sud de la ligne suivant quelques années plus tard. La partie entre Weaver Junction (d'où bifurque la branche vers Liverpool) et Glasgow fut électrifiée en 1974.

Une importante opération de modernisation, qui concerne presque toute la longueur de la ligne, est actuellement en cours. Selon les plan initiaux, le coût de cette modernisation était estimé à 2 milliards de livres sterling, être achevée en 2005, et permettre de réduire à une heure le temps de parcours de Londres à Birmingham (au lieu de 1 h 40 min) et à 1 h 45 min de Londres à Manchester. Après une série de contretemps, notamment la faillite de Railtrack, les prévisions révisées indiquent un coût de 10 milliards de livres, une échéance reportée à 2008 et une vitesse maximum pour les trains pendulaires de 200 km/h au lieu des 225 km/h prévus à l'origine (contre 175 km/h autorisés avant les travaux). La première phase de la modernisation, au sud de Manchester, mise en service le 27 septembre 2004 portait le temps de parcours de Londres à Birmingham à 1 h 21 min et de Londres à Manchester à 2 heures. La phase finale était annoncée pour une ouverture le 12 décembre 2005, avec un temps de parcours de Londres à Glasgow d'environ 4 h 30 heures, bien que des travaux considérables comme le quadruplement des voies dans la Trent Valley, la modernisation des voies lentes, la seconde étape du remodelage de Nuneaton, et le remodelage des gares de Stafford, Rugby, et Coventry, soient encore programmés et restent à faire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]