Thameslink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thameslink

Thameslink est une concession ferroviaire britannique située dans la région de Londres. Elle comporte 225 km de lignes, et 50 gares selon un axe Nord-Sud entre Bedford et Brighton via Londres par le tunnel de Snow Hill. C'est un secteur important de la banlieue londonienne qui joue le rôle d'un réseau express régional et dessert en outre les aéroports de Gatwick et de Luton. Le trafic annuel s'élève à environ 40 millions de voyageurs.

Thameslink a perdu cette concession qui a été reprise par First Group à compter du 1er avril 2006 dans le cadre d'une nouvelle concession élargie englobant en outre celle de wagn sous le nom de First Capital Connect.

Le réseau[modifier | modifier le code]

Le tunnel a été rouvert en 1988 après un demi-siècle de fermeture, et le réseau Thameslink mis en service en mai 1990. La partie nord du réseau remplace le service « Bedpan » qui reliait Bedford à la gare de Saint-Pancras, et emprunte la ligne principale des Midlands. Les gares situées dans le centre de Londres sont les suivantes :

Au sud de Londres, le réseau comporte deux branches :

  • La branche principale traverse la gare de London Bridge, puis celle de East Croydon avant de se diriger vers Brighton.
  • La seconde branche a une histoire plus compliquée. À l'origine, la ligne partait de la gare Elephant & Castle, puis rejoignait West Croydon via Streatham. Bien que cet itinéraire, encore emprunté par d'autres services ferroviaires, soit très proche de la ligne principale, il ne comporte aucune liaison avec cette dernière. Ensuite la ligne se dirigeait vers Guildford, via Carshalton Beeches, Sutton, Epsom, Leatherhead et Effingham Junction. Toutefois, cet itinéraire croisait plusieurs autres lignes du réseau de banlieue, qui allait être réparti entre plusieurs compagnies exploitantes, et la mise en œuvre de la privatisation du réseau ferroviaire anglais rendit de plus en plus difficile son maintien. Vers 1994, la seconde branche fut limitée à West Croydon. Puis vers 1995 la ligne fut complètement modifiée. La gare de West Croydon fut abandonnée par Thameslink et un nouvel itinéraire fut établi vers Sutton par des lignes existantes via Mitcham Junction, la ligne continuant par une boucle vers Wimbledon avant de retrouver son itinéraire au sud de la gare d'Elephant & Castle.

Exploitant[modifier | modifier le code]

La concession du réseau Thameslink a été attribuée à la société Govia, coentreprise formée par le groupe Go-Ahead et Keolis (précédemment Via-GTI, rebaptisée à la suite de son rachat par la SNCF). La répartition du capital est de 65 % pour Go-Ahead et 35 % pour Keolis. La durée de la concession est de sept ans et un jour à compter du 3 mars 1997.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le parc de matériel roulant de Thameslink est relativement moderne, de construction BREL des années 1987 et 1988. Les trains Classe 319 sont constitués de rames automotrices électriques de quatre caisses, bi-courant. Elle utilisent le courant alternatif 25 kV par caténaire au nord de Farringdon et le courant continu 750 V par troisième rail au sud. Thameslink dispose de 72 rames de ce type prévues pour 284 ou 314 voyageurs.

Extension[modifier | modifier le code]

Dans la cadre du projet Thameslink 2000, 800 millions de livres sterling seront consacrés à l'extension du réseau à 169 gares. IL s'étendra vers le nord jusqu'à Peterborough, Cambridge et King's Lynn par un nouveau tunnel situé au nord de Kings Cross, et vers le sud jusqu'à Guildford, Eastbourne, Ashford et Dartford. La gare de King's Cross Thameslink sera fermée et remplacée par de nouvelles installations sous la nouvelle gare de Saint-Pancras. Le schéma suggéré en 1991, fut approuvé en 1999 et les travaux ont commencé en 2001. Mais un rapport établi en juillet 2002 remit en cause certaines écahéances. Le programme révisé en janvier 2003 prévoit des travaux sous la gare de Saint-Pancras en 2004, l'achèvement de la Phase 1 (augmentation de la capacité de la branche nord) pour 2007 ou 2008, la fin du projet après la modernisation de la gare de London Bridge pour 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]