Savages (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Savages (homonymie).

Savages

Titre québécois Sauvages
Titre original Savages
Réalisation Oliver Stone
Scénario Shane Salerno
Oliver Stone
Don Winslow
Acteurs principaux
Sociétés de production Relativity Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Sortie 2012
Durée 131 minutes (version cinéma)
142 minutes (version intégrale)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Savages ou Sauvages au Québec est un thriller américain d'Oliver Stone, sorti en 2012. Mettant en vedette: Taylor Kitsch, Blake Lively, Aaron Taylor-Johnson, John Travolta, Benicio del Toro et Salma Hayek. D'après le livre de Don Winslow.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Chon et Ben, sont deux amis qui cultivent de la marijuana à Long Beach. Ben est un pacifiste très calé en botanique, alors que Chon est un ancien soldat assez violent revenant d'Afghanistan. Alors que Ben est en Afrique pour faire de l'humanitaire, Chon est approché par un cartel de la drogue mexicain, qui souhaite acheter toute leur herbe, la meilleure en THC du pays. Lorsque Ben rentre au pays, Chon lui expose la situation, ils décident de refuser l'offre. Mais le cartel ne l'entend pas ainsi et capture Ophelia, leur petite amie commune...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légendes : Version française (V. F.) sur RS Doublage[3] et AlloDoublage[4] ; Version québécoise (V. Q.) sur Doublage.qc.ca[5]

Box-office[modifier | modifier le code]

La première semaine au box-office du film aux États-Unis a rapporté 22 710 000 de dollars[6] et la deuxième semaine, 9 390 000 de dollars[6], soit un total de 32 100 000 de dollars[6].

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

Savages est l'adaptation cinématographique du best-seller homonyme de Don Winslow. Les droits du roman, plutôt que d'être vendus aux studios, sont directement achetés par Oliver Stone. Winslow participe ensuite à l'écriture du scénario avec Stone et Shane Salerno. Winslow confie avoir écrit une bonne partie du roman sous la forme d'un script, pensant que « ce serait plus intéressant à vivre sous la forme d’un film que sous celle d’un livre »[7].

Casting[modifier | modifier le code]

À l'origine, Oliver Stone avait écrit le personnage d'Ophélia pour Jennifer Lawrence, mais elle était engagée pour Hunger Games. Il pense ensuite à Olivia Wilde (qui a déjà joué dans une autre adaptation d'un roman de Don Winslow, Kill Bobby Z), puis à Abbie Cornish, Amber Heard et Lindsay Lohan, avant d'être bluffé par Blake Lively dans Les Vies privées de Pippa Lee, puis dans The Town de Ben Affleck[7]

Uma Thurman a été engagée pour le rôle de la mère d'Ophelia, mais ses scènes ont été supprimées au montage, en raison de la longueur du film, ainsi que certaines de Benicio del Toro[7].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu principalement en Californie : au bord de la mer à Malibu, puis à Pyramid Dam dans les montagnes au nord de Los Angeles, à Dana Point et Laguna Beach au sud, pour finir dans les banlieues de la vallée de San Fernando et de Pacific Palisades, et enfin dans le centre-ville de Los Angeles[7].

Pour les besoins du film, il fallait de nombreuses plantations de cannabis. Cependant, pour des raisons légales, l'équipe ne pouvait pas filmer de vrais plans, les décorateurs ont alors créé de fausses plantes[7].

L'équipe a également été confrontée à des fortes chaleurs. Il faisait parfois 35 degrés dès le matin. Par ailleurs, la réalisation d'effets pyrotechniques a été très compliquée car le tournage a eu lieu pendant la saison où le risque d’incendies est le plus élevé. Oliver Stone a du batailler ferme pour obtenir les autorisations ! « Nous avons donc demandé à rencontrer plusieurs agences gouvernementales pour soutenir notre projet. Le Service des forêts des États-Unis, les Services d’aménagement des forêts et de la gestion des feux de forêts de Californie, le Département de la sécurité intérieure, la California Highway Patrol.... »[7] (le producteur Eric Kopeloff)

Analyse[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques partagées aux États-Unis, totalisant une moyenne de 49% pour 156 critiques sur le site Rotten Tomatoes[8]. Sur l'autre agrégateur Metacritic, le film reçoit une note de 59/100 pour 41 critiques[9].

En France, Savages totalise sur AlloCiné une moyenne de 3/5, pour 25 critiques de presse[10]. Pour le magazine Cinemateaser, le film est « une charge frontale contre la lutte anti-drogue dissimulée sous les oripeaux jouissifs de divertissement outré ». Pour Le Figaroscope, Savages est une « adaptation réussie du best-seller de Don Winslow » et un « “trip” des plus divertissants », alors que Le Nouvel Observateur remarque qu'il a permis à Oliver Stone de « réaliser son meilleur film depuis longtemps »[10]. Les Inrockuptibles vont également dans ce sens en disant que le réalisateur « retrouve une certaine vigueur avec une série B sexy et toxique ».

Certaines critiques sont plus partagées : Ecran Large regrette des « longueurs et redites », alors que l'intrigue est « classique » et que le film cède « à la facilité de la fin alternative » pour Le Journal du dimanche[10]. Pour Les Fiches du cinéma, « Savages déçoit par ses problèmes de rythme, son casting à moitié réussi et son manque d'ambition un peu surprenant ». Pour Elle, le film est « long et foutraque » et « ne tient pas ses promesses ». L'Humanité est beaucoup plus catégorique et trouve que c'est un « thriller aussi violent que lourdingue »[10].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Budget du film » sur Latimes.com, article du 5 juillet 2012, consulté le 15 juillet 2012
  2. Dates de sortie sur IMDb
  3. « Fiche de doublage V. F. du film » sur RS Doublage, consulté le 12 août 2012
  4. « Deuxième fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 19 septembre 2012
  5. « Carton de doublage V. Q. du film » sur Doublage.qc.ca, consulté le 1er septembre 2012
  6. a, b et c (en) « Box-office » consulté le 17 juillet 2012
  7. a, b, c, d, e et f Secrets de tournage, AlloCiné.
  8. (en) Statistiques - Rotten Tomatoes, consulté le 5 octobre 2012
  9. (en) Statistiques - Metacritic, consulté le 5 octobre 2012
  10. a, b, c et d Critiques presse - AlloCiné