Université de Varsovie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université de Varsovie
Image illustrative de l'article Université de Varsovie
Nom original Uniwersytet Warszawski
Informations
Fondation 19 novembre 1816
Type Université publique
Localisation
Coordonnées 52° 14′ 25″ N 21° 01′ 09″ E / 52.240278, 21.019167 ()52° 14′ 25″ Nord 21° 01′ 09″ Est / 52.240278, 21.019167 ()  
Ville Varsovie
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Direction
Recteur Marcin Pałys (pl)
Chiffres clés
Personnel 6 214
Étudiants 54 000
Divers
Affiliation Association des universités européennes, Erasmus
Site web www.uw.edu.pl

Géolocalisation sur la carte : Pologne

(Voir situation sur carte : Pologne)
Université de Varsovie

Géolocalisation sur la carte : Varsovie

(Voir situation sur carte : Varsovie)
Université de Varsovie

L'université de Varsovie (en polonais : Uniwersytet Warszawski, en latin : Universitas Varsoviensis) est une université publique polonaise fondée en 1816.

Actuellement, elle forme chaque année plus de 50 000 étudiants. Elle est dirigée depuis 2012 par le Professeur Marcin Pałys (pl), qui a succédé à Katarzyna Chałasińska-Macukow (pl), rectrice de 2005 à 2012. Selon les classements nationaux et internationaux, c'est une des deux universités les plus prestigieuses et sélectives de Pologne, avec l'Université Jagellonne de Cracovie.

Historique[modifier | modifier le code]

Université de Varsovie

Elle est fondée le 19 novembre 1816 par le tsar Alexandre Ier, devenu roi de Pologne en 1815, comme Université royale de Varsovie (en polonais : Królewski Uniwersytet Warszawski). Le nouveau royaume de Pologne est en effet dépourvu d'université, celles de Vilnius et de Cracovie étant sous contrôle, respectivement, de la Russie et de l'Autriche. La nouvelle université comporte d'abord cinq facultés : Droit et administration, Médecine, Théologie, Philosophie, Humanités, auxquelles s'ajoute un peu plus tard le Conservatoire de Musique où Frédéric Chopin étudie à partir de 1826. Parmi les professeurs de cette époque, on peut noter l'économiste Frédéric Skarbek, dont le principal ouvrage est publié en français en 1829[1]. L'échec de l'insurrection de 1830-1831 amène, entre autres mesures répressives, la fermeture de l'université.

La Russie connait une période de libéralisation après la guerre de Crimée (abolition du servage en 1861), et une « Ecole supérieure » polonaise est autorisée à Varsovie, avec les départements de Droit et administration, Histoire et philologie, Mathématiques et physique. Mais cet établissement est fermé, comme toutes les écoles polonaises, après l'insurrection de 1861-1864.

Une université est rétablie en 1870, mais c'est une université russe, l' Université Impériale de Varsovie (en russe : Императорский Варшавский Университет), un des éléments de la politique de russification de la Pologne (le gouvernement russe appelle désormais le royaume de Pologne « province de la Vistule »).

Durant la Première Guerre mondiale, elle est évacuée et transférée à Rostov-sur-le-Don en 1915. En 1918, elle regagne la capitale polonaise et fonctionne jusqu’en 1939 dans le cadre de la République polonaise instituée après la guerre.

En 1939, elle est fermée par l’occupant nazi comme toutes les autres universités polonaises, ses archives, ses collections, ses laboratoires et ses équipements sont transférés en Allemagne et ses locaux sont transformés en caserne occupée par la police. Malgré les interdictions et les menaces faites par l'occupant de punir de mort les enseignants qui continueraient d’exercer, on estime qu’environ 300 enseignants-chercheurs ont désobéi et ont continué à enseigner clandestinement dans des maisons privées à environ 3 500 étudiants ; leur activité est aujourd’hui reconnue comme un haut fait de la résistance polonaise. En 1944, les trois quarts des bâtiments de l'Université ont été détruits.

Un an plus tard, l’Université renait et accueille déjà 4 000 étudiants. Dans les années 1960, l’Université est devenue un foyer de résistance au régime communiste alors en vigueur en Pologne.

L’Université de Varsovie possède aujourd’hui 19 départements couvrant tous les champs du savoir enseignés habituellement dans les universités publiques européennes ; elle se distingue toutefois particulièrement pour son activité de recherche en chimie, se positionnant comme l’un des leaders mondiaux dans ce domaine.

L'université fait partie notamment des organisations EUA, Socrates, Erasmus, CIRCEOS.

Professeurs célèbres[modifier | modifier le code]

Anciens élèves célèbres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Théorie des richesses sociales, Paris, Sautelet, 1829 (cf. notice SUDOC

Sur les autres projets Wikimedia :